Alerte Témoin

Deux semaines de sursis pour une faïencerie bourguignonne placée en liquidation judiciaire

Publié le 28/06/2019 - 18:00
Mis à jour le 28/06/2019 - 18:00

Le tribunal de commerce de Mâcon a prononcé ce vendredi 28 juin 2019 la liquidation judiciaire de la faïencerie de Digoin (Saône-et-Loire), tout en permettant la poursuite de l'activité jusqu'à une nouvelle audience prévue le 12 juillet, a-t-on appris de sources concordantes.

La liquidation de cette entreprise, symbole d'une filière céramique bourguignonne en déclin, "est un acte technique" qui aura notamment pour conséquence "la prise en charge des salaires par l'AGS", le régime de garantie des salaires, a précisé à l'AFP Ralph Blindauer, l'avocat des salariés.

"En pratique, cela ne change rien" à la situation de l'entreprise, a-t-il ajouté, ajoutant être "très content" du sursis obtenu auprès du tribunal pour la soixantaine de salariés que compte le site. "C'est un petit +ouf+", a commenté pour sa part après l'audience le  syndicaliste CGT, Walter Zampa. "On est proche d'un final, il faut y croire mais je reste prudent", a-t-il ajouté.

"Lâchée par les banques"

Les salariés avaient annoncé la veille le blocage de leur usine, affirmant  que l'unique offre de reprise avait été "lâchée par les banques". Une réunion est désormais prévue le 9 juillet, avec le préfet de Saône-et-Loire et plusieurs banques, au sujet du plan de financement de ce repreneur potentiel, un entrepreneur chinois résidant en région parisienne, nommé Ke Wang.

M. Wang propose de maintenir 43 postes dans le cadre d'un plan de financement d'un montant total supérieur à un million d'euros, en "travaillant à l'export" notamment. Les salariés dénoncent la gestion du groupe Bowden Services, qui avait repris en 2016 une faïencerie déjà en grande difficulté. La direction "n'a rien fait depuis trois ans, nous a laissés à l'abandon", avait lancé jeudi M. Zampa.

L'usine de Digoin, fondée au XIXe siècle, a employé jusqu'à 1.200 personnes. La suppression à l'été 2017 des trois quarts des emplois dans l'usine voisine du fabricant historique de sanitaires Allia, filiale du suisse Geberit, qui n'a conservé qu'une activité de logistique, avait déjà ébranlé la filière céramique de Digoin.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Boost’ Ton Projet, le jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté pour les 18-30 ans !

PUBLI-INFO • Jusqu'au 30 octobre 2020, les jeunes de 18 à 30 ans porteurs de projets sont invités à participer au jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté. Pour cette première édition, 4.500 euros sont mis en jeu afin d’accompagner les jeunes vers la concrétisation de leur projet, qu'il soit solidaire, sportif ou entrepreneurial…

La FRTP de Bourgogne Franche-Comté se retire du Carrefour des collectivités de Micropolis Besançon

Dans un communiqué du 18 septembre 2020, le président de la Fédération des Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté Vincent Martin et le président du Cluster Eco-Chantier Eric Vermot, annoncent leur décision de se retirer de l'organisation de l'édition 2020 du Carrefour des collectivités prévue les 8 et 9 octobre.

Soutiens aux entreprises : quel bilan et quelles nouvelles mesures six mois après le début de la crise ?

Des chiffres et des chiffres. L’Urssaf Franche-Comté, la Direction départementale des Finances publiques du Doubs et la Banque de France du Doubs ont présenté ce jeudi 17 septembre 2020 les nouvelles de mesures de soutien aux entreprises et aux travailleurs indépendants. Occasion de faire un premier bilan chiffré six mois après le début de la crise sanitaire.

Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté : « la relance se fera par les territoires »

Dans un communiqué du 16 septembre 2020, le président de la fédération des travaux publics de Bourgogne Franche- Comté Vincent Martin évoque l'attente d'une mise en œuvre "rapide" du plan de relance dans les territoires. Suite au confinement, les entreprises de travaux publics constatent aujourd'hui une baisse d'activité 25%.

Risque de fermeture administrative de bars à Besançon : le BBRBU demande une table ronde « en urgence »

Suite à l'annonce du préfet du Doubs le 15 septembre sur des fermetures administratives de bars où les gestes barrière ne sont pas respectés, l'association des Bars Boîtes Restos de Besac Unis (BBRBU) demande l'organisation d'une table ronde en urgence en réunissant "au plus vite" les représentants de la Ville, de la Préfecture, de l'ARS et tous les gérants de débits de boisson qui le souhaitent.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     22.37
    peu nuageux
    le 23/09 à 15h00
    Vent
    3.34 m/s
    Pression
    1008 hPa
    Humidité
    33 %

    Sondage