Européennes 2024 : Séverine Véziès, candidate de l’Union populaire pour le Doubs

Publié le 28/03/2024 - 16:30
Mis à jour le 28/03/2024 - 17:55

Placée en 13e position sur la liste de Manon Aubry pour les élections européennes, la candidate de l’Union populaire pour le Doubs, Séverine Véziès, est officiellement entrée en campagne a-t-elle annoncé lors d’une conférence des presse jeudi 28 mars 2024 à Besançon.

Aux côtés de Marc Paulin, syndicaliste Sud santé au CHU de Besançon et d’Alexis Poyard, coanimateurs des jeunes insoumis de Besançon, Séverine Véziès a fait savoir sa fierté d’apparaître aux côtés des 80 autres membres de la liste de l’Union populaire "qui porte le programme européen de la Nupes" pour les prochaines élections européennes. Une liste qualifiée "d’ouverture et de rassemblement" par la politicienne.

Réunis aux côtés de Manon Aubry, les co-lisiters dont Séverine Véziès, ont choisi de mener15 combats qu’ils entendent porter au sein du Parlement européen. La candidate du Doubs entend ainsi apporter des solutions malgré un "contexte brulant" dû à la pauvreté croissante, la hausse des inégalités, l’inflation ou encore la politique "violente" menée par Emmanuel Macron.

Mobiliser les électeurs et lutter contre l'abstention

Enseignante, de profession, Séverine Véziès a pointé du doigt les actuelles conséquences "des politiques libérales qui sont actuellement menées au niveau européen" dont la Bourgogne-Franche-Comte, "région la plus rurale de France" est selon elle, directement impactée. Dernier exemple en date, le récent choix de Bruno Le Maire qui "plutôt que d’aller chercher l’argent où il est" en prenant l’exemple des "42 milliardaires français qui depuis 2020 ont gagné plus de 200 milliards d’euros", préfère "piller nos services publics". 

Élections habituellement "boudées par les électeurs" Séverine Vézies a pourtant rappelé que "l’Europe n’est pas si loin que cela" et que les "politiques européennes ont des conséquences concrètes sur nos vies et sur notre quotidien". Alors pour mobiliser davantage les électeurs et lutter contre l’abstention, la candidate et ses camarades militants multiplient les actions de terrain afin de convaincre les plus récalcitrants à se rendre aux urnes l’été prochain. 

"Transformer cette colère en espoir"

La politicienne a également insisté sur l’importance de cette élection qui constitue "d’ores et déjà l’après Macron qui commence". Comme elle nous l’explique dans notre vidéo, la candidate est d’ores et déjà en train de préparer l'élection présidentielle de 2027 notamment en construisant "un débouché politique à la colère légitime qui s’exprime dans le pays". 

L’objectif étant de "transformer cette colère en espoir", en faisant en sorte que "cette union se fasse sur une politique de rupture avec ce système capitaliste qui fait deux victimes : les êtres humains et notre écosystème". Mais également de refuser "que la haine l’emporte en Europe et en France avec le Rassemblement National". 

Pour convaincre les électeurs, le camp redouble sa présence sur le terrain avec notamment en réponse à la présence de Jordan Bardella à Montbéliard, un meeting à Audincourt le vendredi 29 mars et un grand rendez-vous où  l’on "attend du lourd" le 27 mai prochain à Besançon. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13
légère pluie
le 27/05 à 0h00
Vent
1.16 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
97 %