Éric Fusis, candidat RN sur la 2e circonscription du Doubs

Publié le 18/05/2022 - 11:41
Mis à jour le 18/05/2022 - 12:23

Portrait • Militant actif au Front National, puis au Rassemblement national, Éric Fusis, 64 ans, se présente pour la première fois aux élections législatives dans la  2e circonscription du Doubs.

Éric Fusis, candidat RN sur la 2e circonscription du Doubs (Législatives 2022) ©
Éric Fusis, candidat RN sur la 2e circonscription du Doubs (Législatives 2022) ©

Pour les élections législatives des dimanches 12 et 18 juin 2022 maCommune.info vous présente les candidats de la seconde circonscription du Doubs.

Carte d'identité d'Éric Fusis

  • Nom : FUSIS
  • Prénom : Éric
  • Situation personnelle : Marié - 2 enfants
  • Date et lieu de naissance : 2 octobre 1958 (64 ans) à Besançon
  • Profession : retraité
    • ministère des Armées - 43 ans sous l'uniforme
    • 2 ans en tant que civil comme chargé de Prévention des Risques professionnels
  • Ville : Besançon / Thise
  • Mandats et parcours politique :
    • Aucun mandat, mais depuis 44 ans je vote FN/RN. Depuis plusieurs années je milite activement pour mon parti.
    • Par ailleurs je suis en charge de la 2e circonscription du Doubs RN25 et Délégué Départemental du DPS (Département Protection Sécurité ) RN25.
  • Une citation : "Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire !" A. Einstein

Étiquette politique : Rassemblement national

 Suppléant : Franck Bernard

Question à Éric Fusis

Pourquoi vous présentez-vous ?

Éric  Fusis : Je suis candidat à ces législatives, car il est indispensable que le RN - premier parti d'opposition - puisse avoir une majorité de députés pour empêcher le président de la République d'avoir les pleins pouvoirs. Fidèle à cette citation d'Einstein, je ne me résous pas à regarder et laisser faire Emmanuel Macron dans la déconstruction de notre pays, mais je veux faire partie de ceux qui donneront de l'avenir à nos compatriotes et notre pays.

Faisant partie de ces candidats, pur produit de l'implantation locale voulue par Marine Le Pen, je serai le relais de mes concitoyens entre notre département et l'Assemblée nationale pour faire valoir leurs idées et doléances.

Quels dossiers locaux et quels dossiers nationaux souhaitez-vous particulièrement défendre à l'Assemblée ?

Éric  Fusis : Parmi tous les projets portés par Marine Le Pen, je souhaite que la sécurité et le pouvoir d'achat des Français, tant au niveau local que national, soit défendu en priorité à l'Assemblée nationale. Bien évidemment ce ne sont pas les seuls dossiers qui me tiennent à cœur !

Pourquoi voter pour vous ? Quelle est votre plus-value ?

Éric  Fusis : Candidat d'un parti qui a fait plus de 13,5 millions de votes aux dernières présidentielles, il est logique que le nombre de députés soit en accord avec le nombre de voix portées sur le Rassemblement national, force de résistance populaire et démocratique qui protègera la France et les Français.

La plus-value est que notre parti durant les dernières décennies a rassemblé de plus en plus d'électeurs et de sympathisants au point de devenir le premier parti de France, prouvant ainsi que nous sommes sur le chemin de la vérité et que nous avons les solutions aux problèmes actuels de nos concitoyens.

Calendrier d'Éric Fusis

Un calendrier sera prochainement établi avec le bureau de?partemental.

Suivre Éric Fusis

Twitter : @RNDoubs

Affiche législatives 2022 d'Éric Fusis (RN) ©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2502

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Stéphane Ravacley, le boulanger de Besançon : l’ovni politique qui bouscule les codes

législatives 2022 • "Ces chaussures pleines de farine, je les emmènerai à l’Assemblée nationale" : arrivé en tête du premier tour des législatives dimanche soir dans sa circonscription du Doubs, le boulanger Stéphane Ravacley continue de bousculer les codes et chasse les abstentionnistes.

Éric Alauzet, candidat Renaissance sur la 2e circonscription du Doubs

Portrait • Député sortant depuis 2012 sur la seconde circonscription du Doubs, Éric Alauzet, 63 ans, se présente à nouveau aux élections législatives sous l’étiquette « Renaissance » de la majorité présidentielle. Lors du 1er tour, le candidat a récolté 31,36 % et arrive deuxième.

Politique

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.92
légère pluie
le 21/04 à 15h00
Vent
4.33 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
79 %