FestiComtois : la Franche-Comté dans toute sa diversité

Publié le 29/11/2015 - 13:30
Mis à jour le 30/11/2015 - 11:46

Invités par le Crédit Agricole Franche-Comté, plus de 17.000 sociétaires et clients ont découvert à Micropolis Besançon toutes les facettes de la Franche-Comté autour de 140 exposants venus dévoiler leurs talents et savoir-faire. Ce samedi, c'est toute la Franche-Comté qui était représentée. Et qui mieux que Lilian Renaud pour clôturer cette journée devant près de 4.000 spectateurs venus rencontrer un des meilleurs ambassadeurs de la région.

PUBLICITÉ

Après un vendredi ayant réuni les 1.500 salariés de la banque régionale et 500 administrateurs et quelques invités, le Crédit Agricole a accueilli ce samedi ses clients sociétaires et prospects afin de leur faire découvrir les atouts de la Franche-Comté sur le thème de l’innovation. Un parking bondé, des bus venus des quatre coins de la Franche-Comté, le concert de Lilian Renaud offert à 4.500 clients, le concept FestiComtois est d’autant plus original qu’il n’y avait rien à vendre sur ce salon.

Une banque qui invite ses clients à un salon de cette envergure, c’est une première en France et c’est tout l’esprit mutualiste qui était à l’honneur selon Élisabeth Eychenne, la directrice générale de la banque régionale. « On voulait montrer, avec l’aide de nos partenaires, combien le Crédit Agricole de Franche-Comté a de liens avec les gens du territoire et combien ceux que nous accompagnons sont utiles à la région.  » se réjouit-elle. « C’est révélateur du Crédit Agricole et de la Franche-Comté.  Tout de suite, il y a une forte mobilisation. C’est une grande fierté pour nous. » 

Imaginer la banque de demain

Le fil rouge du salon « 130 ans d’avenir ». « 130 ans d’avenir, c’est la maison de Salins (lire notre article ici), qui, à l’époque, était une innovation ! C’est le début du crowfunding (financement participatif), mais cela ne s’appelait pas comme ça. C’est mettre en relation ceux qui ont de l’épargne et ceux qui ont besoin de crédit. À l’époque, il s’agissait d’aider l’agriculteur laborieux. Aujourd’hui, il nous faut imaginer le même modèle pour les 130 ans à venir à travers l’innovation et pas uniquement de la banque » (lire ici)

La Franche-Comté, le « paradis » de Lilian Renaud

FestiComtois s’est clôturé par le concert de Lilian Renault qui prépare actuellement sa tournée  2016. Le concert offert par la banque a attiré près de 4.000 spectateurs venus applaudir leur chouchou que la notoriété n’a pas changé. Un rien stressé sur scène, il a égrené quelques chansons de Cabrel (Octobre bien sûr, mais aussi la Corrida et Petite sirène), mais aussi ses chansons phares, les plus abouties sur scène « Promis Juré » ou « Pour ne plus avoir peur » dont le texte prend une connotation toute particulière après les attentats du 13 novembre dernier à Paris.

Le concert devait durer une demi-heure. Lilian Renaud, est resté sur scène un peu plus d’une heure en rendant dans ses chansons un vibrant hommage à sa région  : sa « terre », son paradis…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.99
couvert
le 18/07 à 6h00
Vent
0.59 m/s
Pression
1013.42 hPa
Humidité
65 %

Sondage