Alerte Témoin

Fête du pain 2013 : la jeune génération à l’honneur

Publié le 11/05/2013 - 16:10
Mis à jour le 11/05/2013 - 16:18

Le 16 mai, il est de tradition pour les boulangers de célébrer Honoré, leur saint patron. Aussi, n’est-ce pas étonnant que la profession se mobilise durant toute la semaine du 13 au 19 mai, le temps d’une Fête du pain. Cette année 2013, la 18e édition se place sous le signe de la "génération boulangerie", comme nous l’explique Jean-Luc Viennet, président de l’Union patronale de la boulangerie du Doubs.

20130511montageftedupain.jpg
©dr / www.photl.com - montage miss dom

Un métier d’avenir

Boulanger bien connu de Villers-le-Lac, meilleur ouvrier de France, Jean-Luc Viennet participera à la Fête du pain le 16 mai en offrant un petit pain à tous ses clients. D’autres de ses collègues du Doubs ne manqueront pas cette manifestation nationale, soit à cette même date correspondant à la Saint-Honoré, soit un autre jour de la semaine du 13 au 19 mai, soit la semaine entière. "La Fête du pain est une action individuelle qui se passe dans les boulangeries, explique Jean-Luc Viennet, président de l’Union patronale de la boulangerie du Doubs. En moyenne, chaque année, un boulanger sur quatre de notre département y prend part." Chacun fait un peu comme il veut entre promotions, dégustations et animations diverses. Avec cependant un fil conducteur pour ce millésime 2013 : la "Génération boulangerie".

Génération boulangerie, qu’est-ce c’est ?

"En 2013, la Fête du pain aura une mission toute particulière et ô combien importante : sensibiliser les jeunes aux métiers de la boulangerie et faire découvrir le large panel de métiers et de possibilités de ce secteur qui, malgré un contexte économique difficile, forme et recrute !", précise la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française. La boulangerie et la pâtisserie recrutent en effet et la chose est vraie dans le Doubs et en Franche-Comté.

"Nos CFA fonctionnent plein pot et beaucoup de jeunes s’installent, se satisfait Jean-Luc Viennet. On a une bonne génération de boulangers et boulangères – on commence à voir de plus en plus de filles - qui est arrivée, beaucoup de jeunes se sont installés, de sorte qu’on maintient depuis 40 ans nos 250 boulangeries dans le Doubs et un peu plus de 600 en Franche-Comté. En même temps, on arrive à fournir les frontaliers car pas mal de boulangers formés dans nos CFA vont travailler en Suisse."

Un métier d’avenir

Si la Franche-Comté s’en sort si bien côté boulangerie, c’est aussi à ses boulangers investis dans la valorisation de leur profession qu’elle le doit. "C’est vrai qu’on se bouge à l’Union, on va dans les écoles et sur les forums des métiers, reconnaît Jean-Luc Viennet.  Car on pense que c’est un métier qui a de l’avenir, où il y a du boulot. Et on a de bons maîtres d’apprentissage, on ne laisse pas beaucoup de gamins sur la touche !"

"Cette année pour la Fête du pain, on va essayer dans nos animations de mettre nos apprentis en évidence en présentant leurs réalisations, comme des pains spéciaux qu’ils ont présentés lors de concours", ajoute-t-il. De quoi susciter de nouvelles vocations !

Les boulangers qui participent à la Fête du pain 2013 se signalent en apposant l’affiche sur leur vitrine ou à l’intérieur de leur boutique.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Impôts sur le revenu 2019 : 300.000 déclarations attendues dans le Doubs

Ce vendredi 5 juin, le nouveau directeur de la Direction départementale des Finances publiques du Doubs, Thierry Galvain, a fait le point sur la déclaration d'impôts sur le revenu 2019. Pour rappel, les télé-déclarants doivent effectuer d'éventuels changements et signer leur déclaration avant le 8 juin (12 juin pour la version papier).

Les investissements étrangers multipliés par deux en Bourgogne Franche-Comté

+115% en 2019 • Selon un bilan de  Business France, l'attractivité de la France a continué à s'améliorer en 2019, avec un nombre record de décisions d'investissement et d'emplois créés par des entreprises étrangères.  En Bourgogne Franche-Comté les investissements directs étrangers (IDE) ont même été multipliés par deux l'an passé.

Une aide supplémentaire pour les crèches face au déconfinement progressif

La Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf) a décidé mercredi 3 juin 2020 de prolonger l'aide financière "exceptionnelle" versées aux crèches, encore limitées dans l'accueil des enfants à cause du coronavirus, et d'attribuer une aide supplémentaire aux structures qui rouvrent afin de compenser les surcoûts en équipements sanitaires.

Fête des mères : le fleuriste Petite Fleur vous invite à commander vos bouquets à l’avance !

PUBLI-INFO • La Fête des Mères, qui tombera cette année dimanche 7 juin, se déroulera dans des conditions sanitaires particulières, y compris chez les fleuristes. La boutique Petite Fleur à Besançon appelle ses clientes et ses clients à commander leur bouquet afin d'éviter une fréquentation trop importante en magasin le jour J.

Déconfinement : quelles mesures à respecter dans les cafés et les restaurants ?

Les restaurants et cafés dans les départements "verts" dont la Bourgogne Franche-Comté ont rouvert au public depuis le 2 juin 2020. Nous nous sommes procurés des documents officiels envoyés aux gérants de bars et restaurants pour connaître les mesures obligatoires qu'ils doivent prendre et les attitudes attendues des clients qui les fréquenteront...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.43
légère pluie
le 06/06 à 6h00
Vent
6.03 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
93 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune