Covid-19 : vérifiez sous quelles conditions vous pouvez entrer en Suisse...

Publié le 11/12/2021 - 16:01
Mis à jour le 27/12/2021 - 17:05

Depuis le 4 décembre 2021, la Suisse a décidé de durcir les conditions d’entrée, même en transit, sur son territoire. Les habitants des zones frontalières sont exemptés de ces nouvelles modalités. Pour en être sûr, l’office fédéral de la santé publique (OFPS) a mis en ligne un TravelCheck

À quelques exceptions, toutes les personnes arrivant en Suisse, même vaccinées et guéries, doivent remplir un formulaire d’entrée et présenter un résultat de test négatif de moins de 72h avant leur entrée. Elles doivent également effectuer un deuxième test, PCR ou antigénique, entre le quatrième et le septième jour après leur arrivée. Cette mesure entre en vigueur à partir du lundi 6 décembre 2021.

Toutefois, sont exemptés de ces mesures les travailleurs frontaliers et les personnes qui entrent en Suisse en provenance des régions frontalières : Grand Est, Bourgogne Franche Comté, Auvergne Rhône-Alpes.

Les autorités suisses ont mis en ligne un Travelcheck interactif qui permet en deux minutes après quelques questions  de savoir quelles personnes ont le droit d’entrer en Suisse et, le cas échéant, à quelles conditions. Cet outil a un but exclusivement informatif et ne peut servir d'attestation du droit d'entrée en Suisse.

La Suisse a donc  supprimé l'obligation de quarantaine à l'entrée dans le pays pour les personnes vaccinées contre le Covid-19 depuis samedi, mais elle durcit les exigences de tests, a annoncé vendredi le ministre de la Santé, Alain Berset.

"Pas de raison de paniquer dans cette situation, pas besoin d'avoir peur dans cette situation, mais beaucoup de respect", a dit M. Berset, alors que le pays fait face à une très forte résurgence de la pandémie liée au variant Delta.

Obligation de pass sanitaire et port du masque élargi

Il a aussi annoncé une série de mesures concernant plus directement la population suisse pour tenter de juguler l'explosion d'infections. Le port du masque va être élargi, tout comme l'obligation du pass sanitaire et le gouvernement recommande une nouvelle fois le télétravail sans toutefois le rendre obligatoire face à l'opposition de certains cantons.

Les annonces faites vendredi devraient permettre de sauver l'essentiel de la saison d'hiver, cruciale pour l'industrie touristique suisse, que ce soit l'hôtellerie, la restauration ou le secteur du ski.

Obligation vaccinale pour certains voyageurs

Les personnes non vaccinées, qui souhaitent entrer en Suisse depuis un pays ou une région de l'espace Schengen, qualifiée à risque par les autorités helvétiques, pour un voyage touristique ou privé "ne pourront plus le faire", a déclaré M. Berset, lors d'un point de presse.

Les zones frontalières -quelque 340.000 personnes venant des pays limitrophes (Allemagne, France, Italie, Liechtenstein) travaillent chaque jour en Suisse- sont exemptées de ces nouvelles obligations de tests.

Le Conseil fédéral souhaite "prévenir autant que possible l'importation du variant" Omicron, qui a commencé à faire son apparition dans le pays mais encore très sporadiquement.

©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Société

En 2 ans, les plaintes pour violences conjugales ont explosé dans le Doubs. Entretien avec Étienne Manteaux, procureur de Besançon

EXCLUSIF • Quatre homicides en 2022, une hausse de 69% des faits graves, une hausse de 72% des faits de harcèlement et de menace le tout entre 2019 et 2022 dans le Doubs. Le département fait partie de ceux qui comptent le plus violences conjugales en France alors que l’on compte entre 120 et 130 homicides dans la sphère conjugale l’année dernière sur les 66 millions d’habitants… On en parle avec le procureur de la République de Besançon Étienne Manteaux en ce début d'année 2023.

Ukraide à Besançon : un camion d’aides humanitaires envoyé tous les 15 jours en Ukraine

SOLIDARITÉ • Depuis le 24 février 2022, jour de l’invasion de la Russie en Ukraine, les Drs Patrice Gayet et Pierre-Charles Henry, médecins à la clinique Saint-Vincent, ont créé l’association Ukraide pour venir en aide aux hospitalisés ukrainiens. Depuis près d’un an, un camion de 40 tonnes est envoyé tous les 15 jours… Interview avec Patrice Gayet, chirugien engagé.

Vandalisme de la Statue Victor Hugo à Besançon : " Un épilogue sinistre qui n’aurait jamais dû avoir lieu "

À quelques jours du jugement des deux étudiants soupçonnés d’avoir repeint le visage en blanc de la statue de Victor Hugo, oeuvre de Ousmane Sow, en novembre 2022 à Besançon, Béatrice Soulé, compagne du sculpteur sénégalais, parle d’"une polémique qui n’avait aucune raison d’être" dans un communiqué du 24 janvier 2023.

Sondage – Inflation des produits alimentaires : avez-vous changé vos habitudes ?

Sur un an, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 12% selon l'Insee. Cette tendance à la hausse, qui dure depuis plusieurs mois, change les habitudes de consommation de nombreux Français qui cherchent à préserver leur pouvoir d’achat en achetant parfois moins et moins cher. Et vous, avez-vous changé vos habitudes lorsque vous faites vos courses ? C’est notre sondage de la semaine.

La Ville de Besançon dévoile les grands projets d’aménagement 2023

Parmi les diverses réalisations prévues, la Ville de Besançon a mis l’accent sur la rénovation des écoles et des crèches et la gestion de l’espace publique "pour qu’il soit plus attractif". Cela implique une "transformation profonde de notre ville sur une transition qui doit répondre aux enjeux écologiques et sociaux actuels" a indiqué la maire de Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -2.34
couvert
le 27/01 à 0h00
Vent
2 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
88 %