Avez-vous penser à télécharger l'application qui sert à sauver des vies ?

Publié le 25/03/2022 - 16:48
Mis à jour le 22/08/2022 - 09:16

Depuis quelque temps, l’application SAUV Life est déployée en Franche-Comté. Elle permet à n’importe quel(le) citoyen(ne) ayant l’application de porter secours à une personne en arrêt cardiaque située à quelques mètres en attendant l’arrivée des secours. Comment ça fonctionne ? Réponses.

En France, près de 615.000 volontaires sont inscrits sur SAUV Life depuis le lancement de l’application en mars 2018. En Franche-Comté il ya déjà 6.800 "SAUV Lifeurs" ou "citoyen sauveteur" répertorié, mais avec de fortes disparités en fonction des territoires. C’est principalement dans les zones rurales que le besoin de recruter des citoyens sauveteurs est plus accru, comme nous l’explique Dr Lionel Lamhaut, président de l’association SAUV Life à l’initiative du dispositif. Sur les quatre départements francs-comtois, 400 alertes ont été lancées depuis un an.

© Alexane Alfaro

Arrêt cardiaque : la survie diminue de 10% chaque minute sans massage cardiaque

En France, l’arrêt cardiaque provoque la mort de 50.000 personnes par an. En cas d’arrêt cardiaque, le geste de premier secours est le massage cardiaque. Il est primordial en attendant l’utilisation d’un défibrillateur. 

Le massage a pour but de réalimenter en oxygène les organes de la victime tels que le cerveau, les poumons et le coeur. Il permet de relancer la circulation sanguine et l’oxygénation des cellules.

La survie diminue de 10% par minute en l’absence de massage cardiaque ou défibrillation cardiaque : l’intervention d’un citoyen sauveteur avec SAUV Life permet d’augmenter les chances de survie en réduisant le délai de mise en place des premiers secours.

SAUV Life, comment ça marche ?

Selon Dr Lamhaut, "c’est extrêmement simple". Il suffit de télécharger gratuitement l’application SAUV Life sur Apple ou Androïde, de s’inscrire, remplir le formulaire, accepter la géolocalisation (sinon ça ne sert à rien !) et de conserver l’application dans son smartphone.

Dans le cas où le SAMU Centre 15 Franche-Comté reçoit un appel pour un arrêt cardiaque et que la victime se situe près de vous (à 10 minutes à pied maxi), vous recevez une notification par SMS, comme toutes les personnes ayant l’application se trouvant dans le secteur. Si vous répondez au message, vous êtes guidé par l’application vers la victime.

Sur place, vous effectuez les gestes d’urgence en attendant les secours tout en étant accompagné par un opérateur du SAMU Centre 15 Franche-Comté afin de faire les bons gestes.

Dès que les secours arrivent, ils prennent le relais. 

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.65
couvert
le 21/04 à 3h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
94 %