Alerte Témoin

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Publié le 17/06/2019 - 14:13
Mis à jour le 17/06/2019 - 17:50

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

general_electric_logo.png
logo general electrics

Les syndicats de General Electric Belfort et les élus locaux doivent organiser un "grand rassemblement" le 22 juin à 14H00 à Belfort, en soutien aux salariés du site. GE emploie quelque 4.300 salariés à Belfort, dont 1.900 dans l'entité qui fabrique des turbines à gaz.

Il y a dix jours, les salariés avaient empêché pendant plusieurs heures le départ d'une turbine à gaz de l'usine de Belfort pour protester contre ce vaste plan social, qui doit conduire à la suppression de 1.050 emplois en France, dont 800 dans l'entité belfortaine produisant des turbines à gaz.

Ce lundi, l'intersyndicale CFE-CGC, CGT, Sud a également adressé une lettre ouverte au président de la République Emmanuel Macron, dans laquelle elle dénonce "la mort annoncée de l'entité gaz, aux effets dévastateurs pour le bassin d'emploi de Franche-Comté" et "appelle à l'action de l'Etat pour contraindre General Electric à respecter ses engagements fixés dans l'accord de 2014, contrepartie conditionnant le rachat de la branche énergie d'Alstom".

L'acquisition du pôle énergie d'Alstom s'était accompagnée de la promesse de GE, restée non tenue, de créer 1.000 emplois nets en France d'ici à la fin de 2018.

Dans son courrier, l'intersyndicale demande aussi à l'État de contraindre GE à "s'engager en termes d'investissement et de créations d'emplois sur les axes de diversification (après-vente turbines à gazaviation, hydrogène, nucléaire)".

Les syndicats déplorent le "silence radio" du gouvernement depuis la visite du ministre de l'Économie Bruno Le Maire, à Belfort le 3 juin 2019, et l'appellent à prendre ses responsabilités dans le "désastre actuel".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Boost’ Ton Projet, le jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté pour les 18-30 ans !

PUBLI-INFO • Jusqu'au 30 octobre 2020, les jeunes de 18 à 30 ans porteurs de projets sont invités à participer au jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté. Pour cette première édition, 4.500 euros sont mis en jeu afin d’accompagner les jeunes vers la concrétisation de leur projet, qu'il soit solidaire, sportif ou entrepreneurial…

La FRTP de Bourgogne Franche-Comté se retire du Carrefour des collectivités de Micropolis Besançon

Dans un communiqué du 18 septembre 2020, le président de la Fédération des Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté Vincent Martin et le président du Cluster Eco-Chantier Eric Vermot, annoncent leur décision de se retirer de l'organisation de l'édition 2020 du Carrefour des collectivités prévue les 8 et 9 octobre.

Soutiens aux entreprises : quel bilan et quelles nouvelles mesures six mois après le début de la crise ?

Des chiffres et des chiffres. L’Urssaf Franche-Comté, la Direction départementale des Finances publiques du Doubs et la Banque de France du Doubs ont présenté ce jeudi 17 septembre 2020 les nouvelles de mesures de soutien aux entreprises et aux travailleurs indépendants. Occasion de faire un premier bilan chiffré six mois après le début de la crise sanitaire.

Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté : « la relance se fera par les territoires »

Dans un communiqué du 16 septembre 2020, le président de la fédération des travaux publics de Bourgogne Franche- Comté Vincent Martin évoque l'attente d'une mise en œuvre "rapide" du plan de relance dans les territoires. Suite au confinement, les entreprises de travaux publics constatent aujourd'hui une baisse d'activité 25%.

Risque de fermeture administrative de bars à Besançon : le BBRBU demande une table ronde « en urgence »

Suite à l'annonce du préfet du Doubs le 15 septembre sur des fermetures administratives de bars où les gestes barrière ne sont pas respectés, l'association des Bars Boîtes Restos de Besac Unis (BBRBU) demande l'organisation d'une table ronde en urgence en réunissant "au plus vite" les représentants de la Ville, de la Préfecture, de l'ARS et tous les gérants de débits de boisson qui le souhaitent.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.04
    peu nuageux
    le 23/09 à 18h00
    Vent
    1.85 m/s
    Pression
    1007 hPa
    Humidité
    45 %

    Sondage