Alerte Témoin

Hausse du prix de la consultation chez le médecin : un troisième syndicat signe le protocole

Publié le 22/08/2016 - 10:37
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:31

Le jeudi 28 juillet 2016, la Mutualité française avait annoncé la fin des négociations de la nouvelle convention de santé. Son ultime proposition était au sujet de l’augmentation du prix de la consultation passant à 25 euros au 1er mai 2017. Sur les cinq syndicats de médecins, seulement deux avaient signé le protocole. Aujourd’hui, le syndicat FMF se joint à eux et signe.

2014-01-22-illustration_medecin.jpg
©www.photl.com

Initialement, Nicolas Revel, directeur général de l’assurance maladie avait proposé au travers d’une nouvelle convention, une hausse du prix de la consultation en deux étapes : 1 euro au 1er avril 2017 et un autre euro le 1er décembre. Après discussion, le prix augmentait de 2 euros en une fois.

Sur les cinq syndicats, deux avaient donc signés le protocole :

  • MG France, mutuelle pour les généralistes
  • le Bloc, syndicat des chirurgiens, gynécologues obstétriciens et anesthésistes.

Les trois autres syndicats, CSMF, FMF et SML devaient consulter leurs instances avant de se prononcer. Le syndicat FMF, Fédération des Médecins de France a annoncé qu’il acceptait de signer le protocole.

LE CSMF et SML ont jusqu’au 25 août 2016 à 16 heures, date de signature de la nouvelle convention, pour se prononcer. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Une plateforme régionale pour mettre en lien les fabricants de matériel médical et les hôpitaux

stopcovid19.fr •

L’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté et les services de l’État ont donc pris la décision de lancer ce 27 mars 2020 une plate-forme régionale contributive en ligne permettant d’identifier la disponibilité de matériel médical nécessaire à la prise en charge des personnes atteintes du COVID19.

covid-moi-un-lit.com : une application pour trouver des lits de réanimation

Créée à l’initiative de deux médecins bisontins, Romain Léger et Vincent Bailly en six jours seulement et en parallèle de leurs activités médicales, cette application propose aux médecins de gagner un temps précieux dans leur recherche de lits de réanimation, avec une plateforme diffusant les disponibilités en temps réel, apprend-on ce 28 mars 2020.

Covid-19 : « Nous sommes confrontés à une croissance continue du nombre de cas graves » (ARS)

16 décès en 24h en Bourgogne Franche-Comté • Alors qu'Édouard Philippe, le Premier ministre, vient d'annoncer ce 27 mars 2020 le prolongement du confinement jusqu'au 15 avril prochain, l'Agence Régionale de la Santé de Bourgogne Franche-Comté accompagnée de Bernard Schmeltz, préfet de la Cote d'Or a donné une audioconférence ce vendredi.

Essai Discovery : le CHU de Besançon testera des traitements sur les formes graves de Covid-19

Dès lundi 30 mars 2020, les patients hospitalisés dans les services de réanimation et maladies infectieuses du CHU pourront être inclus dans cette étude après recueil de leur consentement ou de celui de leurs représentants légaux. Ils seront répartis de manière aléatoire dans l’un des cinq groupes de traitement.

Coronavirus : 21 décès supplémentaires en Bourgogne Franche-Comté

123 décès • Le Covid-19 est responsable de 123  décès dans les établissements de santé de Bourgogne Franche-Comté depuis le début de l'épidémie. Plus de 600 patients sont hospitalisés. Dans son dernier point de situation, l'agence régionale de santé précise que les hôpitaux de Besançon et de Dijon participent à la recherche clinique autour du virus, dont l'étude Discovery qui teste actuellement plusieurs molécules dont l’hydroxychloroquine. 

Coronavirus: après les airs, évacuation par le rail pour soulager les hôpitaux du Grand Est

Des civières et du personnel médical protégé de pied en cap s'affairant dans une gare interdite d'accès : vingt malades du coronavirus en réanimation ont quitté ce jeudi 26 mars 2020 Strasbourg à bord d'un TGV médicalisé à destination des Pays-de-la-Loire, une opération sans précédent visant à soulager les hôpitaux alsaciens pris à la gorge par l'épidémie.

Les vétérinaires, coiffeur(e)s, esthéticiennes, tatoueurs appelés à donner leur matériel de protection « à leurs voisins »

Hervé Van Landuyt, dermatologue et Médecin attaché collaborateur CHU Besançon lance un appel ce mois de mars 2020 aux professionnels qui n'exercent plus suite au confinement et qui auraient des équipements de protection en stock. Il souhaite que ces derniers soient remis aux "commerçants de l'alimentation, infirmiers, Force de l'ordre...".
Offre d'emploi
 6.28
nuageux
le 29/03 à 0h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
79 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune