Heures supplémentaires : plus de 14 millions d’euros exonérés en 2019 en Franche-Comté

Publié le 29/10/2019 - 13:30
Mis à jour le 31/10/2019 - 14:50

4,4 millions d’heures supplémentaires ont été déclarées au deuxième trimestre 2019, contre 4,2 millions au premier trimestre selon l'Urssaf Franche-Comté. Cela correspond à 14,2 millions d'euros d’heures supplémentaires exonérées dans le cadre de la mesure depuis le début d’année en Franche-Comté.

PUBLICITÉ

Ces heures supplémentaires représentent 125,8 millions d’euros de masse salariale (65,4 millions au 2e trimestre et 60,4 millions au 1er trimestre) et concernent 127 milliers de salariés, soit 36,7 % des salariés rémunérés sur la période dans le secteur privé.

Ce taux n’est que de 30,5 % au niveau France.

Une moyenne de 34,7 heures supplémentaires réalisées...

En Franche-Comté, les salariés concernés ont ainsi réalisé en moyenne 34,7 heures supplémentaires (35,3 h au 1er trimestre), pour une rémunération moyenne de 14,9 € par heure supplémentaire (14,3 € au 1er trimestre).

Sur le plan national, ce sont 34 heures réalisées pour un taux horaire de 15,6 € (33,4 h rémunérées à 15,5 € au premier trimestre).

... en majorité dans les PME et dans la construction et le transport

Comme pour le premier trimestre, au second trimestre, le nombre d’heures supplémentaires moyen par salariés est plus important dans les petites et moyennes entreprises : entre 36,8 heures (entreprises de 50 à 99 salariés) et 45,9 heures (entreprises de 10 à 19 salariés), contre 22,9 heures dans celles de 2000 salariés et plus.

Certains secteurs, tels que la construction, le transport recourent davantage aux heures supplémentaires, à l’inverse d’autres secteurs comme les activités financières, immobilières ou l’éducation.

La rémunération au titre des heures supplémentaires représente 9,9 % de la rémunération totale des salariés qui en bénéficient en Franche-Comté, à l’instar du national (10,1 % au second trimestre contre 10,4 % au second).

Ce taux monte à 12,1 % dans les entreprises de moins de 10 salariés et tombe à 6,0 % dans les entreprises de 2 000 salariés et plus.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le député européen et conseiller départemental Christophe Grudler obtient 600 000 euros de l’État pour le Grand Belfort

Depuis 2016 le fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) comprend une garantie de sortie dégressive pour les territoires qui cessent d’être éligibles. Ce dispositif arrive à échéance l’année prochaine et conduira 175 territoires bénéficiaires d’une garantie de sortie en 2019 à ne plus rien percevoir en 2020. "C’est la situation dans laquelle aurait dû se retrouver la Communauté d’Agglomération du Grand Belfort pour l’année à venir" constate Christophe Grudler, député européen et conseiller départemental du Territoire de Belfort.

L’hiver approche, et c’est toujours le bon moment pour acheter son vélo chez Proxy-Cycle !

PUBLI-INFO • La période hivernale est en effet une belle occasion de parcourir les magasins et de chercher son futur moyen de transport, de se faire plaisir pour noël ou bien encore de chercher la bonne affaire. Le fabricant et vendeur de vélos électriques bisontin Proxy-Cycle propose des promotions ainsi que des nouveautés toujours plus pratiques et tendance dès maintenant ! Rendez-vous dans les magasins Proxy Cycle en Franche-Comté…

Étude sur l'état de la pauvreté : qui sont les plus impactés en Franche-Comté ?

Depuis 20 ans, le Secours catholique mène une étude statistique annuelle sur l'état de la pauvreté en France. Ce 7 novembre 2019, l'organisation met en lumière la situation de précarité des migrants, des femmes seules et des enfants… Nous avons rencontré Antoine Aumonier, délégué de Franche-Comté au secours catholique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.93
légère pluie
le 14/11 à 12h00
Vent
0.79 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
89 %

Sondage