J'ai testé pour vous une soirée Geschmack Club à Besançon…

Publié le 11/07/2018 - 16:03
Mis à jour le 17/04/2019 - 09:11

Jeudi 5 juillet 2018, je me suis rendue au restaurant Geschmack, place Victor Hugo à Besançon pour dîner. Par la même occasion, j’ai participé à la première soirée Geschmack Club, un concept hors du commun à Besançon !

Pour participer à cette soirée Geschmack Club, j'ai dû être conviée par les organisateurs de Square Times (plus d'infos sur les inscriptions en fin d'article).

En arrivant au restaurant à 19 heures, les organiseurs m'accueillent et me donnent ma carte Geschmack Club ainsi que 4 tickets boisson en échange de la somme de 25€. On m'informe qu'au cours de cette soirée, je pourrai déguster à volonté les différents plats façon "finger food" (ou à manger avec les doigts) et faire passer tout ça grâce aux tickets boisson. Au fond du restaurant, un DJ, en l'occurrence Zerolex et ses platines vinyle pour ne rien enlever au charme d'une ambiance after-work…

Le défilé commence…

Benjamin, gérant et chef cuisinier du restaurant, s'attèle à présenter les premières bouchées pour la partie "entrée". Sur des ardoises, il présente ce qui ressemble à des makis :

  • Feuilles de chou rave enroulées surmontées de brins de fenouil : très croquant et frais. Très agréable.
  • Feuilles de chou rave enroulées surmontées de fines lamelles de truite fumée. On retrouve bien sûr le croquant des feuilles de chou rave et la truite fumée vient ajouter ses atouts. Très sympa.
  • Concombre dégorgé au sel avec feuilles de shiso (aromate japonais) : particulièrement frais et le mélange concombre-shiso est à découvrir sans hésitation. Très bon, mais ne pas oublier le petit verre d'eau avec (je n'ai pas l'habitude de manger salé).

A noter : le shiso utilisé par le chef est produit en Haute-Saône !

Non loin des makis, de petites assiettes creuses présentent des petits pois qui ont été infusés dans la menthe glacée, et quelques groseilles. Je crois que cette dégustation est la plus improbable de la soirée. Ça change des petits pois-carotte ! C'est frais, par la température, mais aussi par la menthe glaciale. Cette fraîcheur de la menthe affronte en direct, sur la langue et le palet l'acidité et le sucré de la groseille. Vraiment bon !

À côté, de petits verres en terre cuite présentent un liquide rose foncé. Il s'agit d'un jus de betterave infusé au basilic. C'est d'une douceur incroyable. Dans un premier temps, la betterave envahit les papilles jusqu'à l'emporter sur le basilic. Ensuite, la plante aromatique prend le relai pour résister sous le palet.

Au centre de la table qui entoure le chef, deux grandes planches en bois présentant des tranches de pain aux noix à droite, et des tranches de pain au lupin à gauche. Deux petites mottes de beurre à l'origan attirent les gourmands… Au-delà des pains d'excellente qualité et aux bons goûts, le beurre à l'origan est une découverte sacrément agréable. Légèrement salé, c'est un véritable délice.

Un peu de chaleur…

Pendant que nous dégustions les entrées, Benjamin a allumé son barbecue pour y déposer des tranches plutôt épaisses de petites courgettes avec de l'huile de bourrache. C'est la seule découverte qui ne me surprend pas plus que ça. C'est bon, l'huile de bourrache se marie très bien avec la courgette, mais j'ai l'impression qu'il manque quelque chose…

Quelques brochettes de viande sont ensuite venues compléter le "plat principal". Comme presque tout ce qui a été servi jusqu'à présent, j'ai du mal à reconnaître le type de viande. Après m'être renseignée, il s'agit de pintade, tout simplement. Ne mangeant pas de viande, j'ai demandé l'opinion d'un client présent : "c'est super bon parce qu'on n'a pas l'habitude de manger une brochette de viande aussi fine : la chair est tendre et la cuisson au barbecue vient raffermir un peu tout ça à l'extérieur." Un autre participant me confie qu'"il manquerait éventuellement une sauce pour ajouter un peu plus de fumet".

Les boissons par 3

Pour les soirées Geschmack Club, Benjamin propose trois boissons au choix :

  • Du vin blanc (nature et local)
  • Du vin rouge (nature et local)
  • De la bière (locale)

Puisque je n'aime ni le vin rouge ni la bière (désolée pour les amateurs), je goûte le vin blanc à quatre reprises. Je crois que c'est la première fois que je teste un vin nature (c'est-à-dire sans sulfite). Au goût, il y a une différence assez nette je trouve. C'est plus léger qu'un vin blanc "normal", je dirais que c'est même meilleur.

Une cuillère de dessert…

Le dessert est plutôt simple, mais il fallait y penser : quenelle de crème crue fouettée au miel dans une cuillère. Super bon… mais j'en ai envie d'une seconde ! Ou même d'une louche plutôt qu'une cuillère ! Ou même dans une coupe entière tellement c'est gourmand…

Un petit "digeo" ?

Pour la note finale, Benjamin sert un verre d'absinthe sous nos yeux grâce à sa fontaine (bien de chez nous !) Rien à dire, elle est super bonne.

Un mot sur l'ambiance

Décontractée. Je m'attendais à une soirée guindée, où les baskets ne seraient pas autorisées et où il faut se battre pour goûter les plats. En réalité, c'est l'inverse ! Tous les participants sortaient de leur travail, prêts à boire un coup, discuter avec tout le monde et tester les talents de Benjamin. Le DJ a passé de l'excellente musique en mode electro lounge et jazz. Le son n'était pas trop fort pour pouvoir discuter sans hurler. Et le truc en plus qui ajoute un charme immense à Geschmack, c'est la disposition du mobilier : il n'y a aucune table, simplement un comptoir (avec des chaises) qui entoure le chef pendant qu'il prépare les plats. Ça m'a fait penser aux restaurants japonais où les maitres préparent les sushis sous les yeux des clients à la chaîne. Cette disposition apporte de la convivialité et permet de discuter avec Benjamin en toute simplicité.

En conclusion…

Cette soirée Geschmack Club a été particulièrement enrichissante ! Benjamin sait, sans le moindre doute, assembler des produits locaux et de qualité pour des compositions hors du commun. La qualité des produits est indéniable. Chaque aliment a une saveur forte. Ce qui est également à noter, c'est la déclinaison de plats végétariens et véganes. L'accueil est très chaleureux. Benjamin répond à toutes les questions avec passion. Belle rencontre !

C'est un rendez-vous que je conseille à toutes et tous sans hésitation, ce restaurant porte vraiment bien son nom !

Un petit mot du chef…

Pour Benjamin, "l'idée des soirées Geschmack Club est de montrer ce que je fais le reste de la semaine".

Sa vision de la cuisine ? "Si dans les autres restaurants, ce sont les chefs qui décident des aliments qu'ils souhaitent pour leur carte, ici, c'est l'inverse : ce sont les producteurs avec lesquels je travaille qui décident des produits à me fournir et je travaille au feeling", nous confie-t-il.

Le principe de Geschmack Club

  • Tous les jeudis de 19h à 22h chez Geschmack
  • Chaque membre du club a le droit de réserver pour lui et un invité de son choix
  • Chaque soirée est limitée à 25 personnes

Comment participer aux soirées ? En faisant partie du club !

D'une part, on peut être parrainé-e par un-e personne déjà membre du Geschmack club. D'autre part, sans parrain ou marraine, il est possible d'effectuer une demande en message privé de la page www.facebook.com

Par la suite, une fois membre du club, la page Facebook, mise à jour régulièrement, informe tous les membres des prochains rendez-vous. Ils  pourront s'inscrire aux soirées en invitant une personne de son choix, etc.

Infos +

  • "Geschmack" est un mot allemand signifiant le "goût".

Infos pratiques

Geschmack est ouvert le reste de la semaine :

  • Mardi de 12h00 à 14h00
  • Mercredi de 12h00 à 14h00
  • Jeudi de 12h00 à 14h00 et de 19h00 à 22h00
  • Vendredi de 12h00 à 14h00 et de 19h00 à 22h00
  • Samedi de 19h00 à 22h00
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chez Tata Céline, la boutique où le temps semble s’être arrêté…

PUBLI-INFO • La table en formica de Mamie, les verres de la cantine, le mange-disque d’anciennes soirées endiablées… Tata Céline s’emploie à chiner essentiellement en Franche-Comté des objets du quotidien des années 50,60 et 70 à retrouver dans sa boutique, rue de la Madeleine à Besançon.

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 26.43
ciel dégagé
le 25/06 à 12h00
Vent
3.47 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
60 %