Jean-Pierre Chevènement appelle à « refuser tout amalgame »

Publié le 09/01/2015 - 16:15
Mis à jour le 09/01/2015 - 16:49

Après avoir été reçu par François Hollande, le président de la République, Jean-Pierre Chevènement, président du Mouvement républicain et citoyen (MRC) a appelé à "refuser tout amalgame si on veut mener le combat à bonne fin, c'est-à-dire éradiquer les groupes terroristes". Jean-Luc Mélenchon, le leader du Parti de gauche, a également été reçu à l'Elysée et appelle à la "fraternité républicaine".

PUBLICITÉ

Jean-Luc Mélenchon appelle « chacun et chacune a faire preuve de sang-froid, de discernement et de farouche volonté de fraternité républicaine (…), notre ligne de défense commune », a-t-il lancé devant la presse sur le perron du palais présidentiel. L’ancien candidat du Front de gauche à l’élection présidentielle a appelé à être les « plus nombreux possible à se serrer les coudes » pour « défendre la liberté d’expression, cela a été dit, mais pas seulement, la liberté d’expression avec le sens que lui donnait l’équipe de Charlie Hebdo »« Il faut faire honneur a cette liberté de penser et la proclamer comme un droit absolu, notamment le droit d’être irréligieux », a-t-il enchaîné.

 Pour Jean-Luc Mélenchon, il s’agit de faire preuve de « discernement, de ne pas se laisser emporter par la passion avec la pente qu’elle finit toujours pas construire et qui conduit à la désintégration de la République »« Nous avons des lois », « elles punissent les assassins », a-t-il dit. « Nous ne ferons pas l’erreur de nommer terroristes des gens qui ne nous terroriseront pas », a-t-il ajouté. « Car le message aujourd’hui des Français est clair: quoi qu’ils fassent, où qu’ils frappent, nous n’aurons pas peur », a ajouté Jean-Luc Mélenchon. « Il n’y a qu’un seul camp, la République, la loi et de l’autre côté des meurtriers », a-t-il affirmé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.4
légère pluie
le 20/05 à 21h00
Vent
2.16 m/s
Pression
1012.74 hPa
Humidité
95 %

Sondage