Jura : le fabricant de lunettes L'Amy repris par son actionnaire

Publié le 09/11/2020 - 16:52
Mis à jour le 09/11/2020 - 16:52

Le tribunal de commerce de Lons-le-Saunier (Jura) a donné son accord à une reprise par son actionnaire du fabricant jurassien de lunettes L'Amy, a-t-on appris lundi auprès de l'entreprise, placée en redressement judiciaire au début du mois de juin 2020.

 © L'Amy
© L'Amy

Créée en 1810, l’entreprise est l’un des derniers fabricants du Haut-Jura, ancienne place forte de la lunette française dont elle-même a été leader national dans les années 1970.

"Les sociétés L'Amy et Henry Jullien Manufacture annoncent leurs rachats par une société créée pour l'occasion et tenue à parts égales par les groupes ILG et Madaluxe", a indiqué dans un communiqué L'Amy, confirmant une information du Progrès.

ILG est un groupe suisse actionnaire de L'Amy depuis plusieurs années et Madaluxe est un distributeur américain d'accessoires de mode et de lunettes optiques et solaires haut de gamme.

"Les 16 collaborateurs d'Henry Jullien (société rachetée en 2017 par L'Amy, ndlr) et les 43 collaborateurs actuels de la société L'Amy sont repris dans le nouvel ensemble"

Une ordonnance gouvernementale du 20 mai rend possible jusqu'à fin 2020, dans le contexte de crise sanitaire et économique, la reprise par ses propres actionnaires d'une entreprise ayant déposé le bilan si l'offre maintient l'emploi.

Située dans la commune nouvelle de Hauts-de-Bienne, qui comprend Morez (Jura), L'Amy employait au moment du placement en redressement judiciaire plus d'une centaine de salariés à la fabrication et distribution de lunettes avant de lancer un plan social qui a été achevé en octobre.

Restant basée dans le Jura, la nouvelle entité rebaptisée "L'Amy Luxe" a souligné "sa volonté de se positionner clairement sur le marché haut de gamme et du luxe" à travers, dans un premier temps, ses marques Mc Laren, Henry Jullien, Maison Laurençot et Lamy Technologies.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Endettement des entreprises : comment les aider ?

En Bourgogne Franche-Comté, près de 20 000 entreprises ont bénéficié d’un PGE (Prêt Garanti par l’Etat). Emprunt qu'il faudra bien rembourser. Alors que l’activité tourne encore au ralenti dans plusieurs secteurs, la Banque Populaire BFC tente d’aider au mieux ces entreprises et leurs prêts avec sa « BOX PGE »…

SNCF Réseau : 423 millions d’euros dans la modernisation du réseau de Bourgogne Franche-Comté en 2021

Pour l'année 2021, SNCF Réseau investira 423 millions d'euros pour la modernisation et la maintenance du réseau en Bourgogne Franche-Comté. 250 chantiers au total sont prévus. Pour Jérôme Grand, directeur territorial SNCF Réseau, 2021 sera "une année exceptionnelle en Bourgogne Franche-Comté."

Bientôt, le nouveau centre commercial Cassin à Planoise ouvrira ses portes dans un écrin plus moderne

Les travaux de la restructuration du centre commercial Cassin dans le quartier Planoise à Besançon commenceront le 18 janvier prochain. Le bail commercial entre Intermarché et Aktya, société d'économie mixte bisontine, a été signé mercredi 13 janvier. Le nouveau centre commercial ouvrira ses portes dans un écrin plus moderne à l'automne prochain.

Un frontalier sur trois travaille dans l’horlogerie

Dans sa dernière étude, l'Ostaj (observatoire statistique transfrontalier de l'Arc Jurassien)  indique que l'industrie horlogère de l'Arc Jurassien emploie 31.400 personnes dont une forte majorité dans des établissements du côté suisse de la frontière. Les agglomérations frontalières du Locle, de La Chaux-de-Fonds et de la vallée de Joux sont les principaux pôles de l’horlogerie.

MaPrimeRénov’ : un dispositif accessible à tous les propriétaires occupants et syndicats de copropriétaires

Depuis ce mois de janvier 2021, le dispositif d'aide à la rénovation énergétique est désormais  étendu à tous, aux bailleurs et copropriétés. Ma "Prime Rénov '" bleu, jaune, violet ou rose :  le montant des aides dépendra du revenus fiscal de référence du foyer et du nombre d'habitants dans le logement.

Technologie : la start-up de Besançon Metabsorber signe un contrat de licence avec l’entreprise Sayens

Société d’Accélération du Transfert de Technologie, la Satt Sayens a annoncé le 4 janvier 2021 la signature d’un contrat de licence avec la start-up née à Besançon Metabsorber spécialisée en ingénierie des métamatériaux appliqué au traitement acoustique.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.81
partiellement nuageux
le 16/01 à 0h00
Vent
2.55 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
99 %

Sondage