Présidentielle 2017 : la réaction d'Emmanuel Girod de la France insoumise

Publié le 28/04/2017 - 17:55
Mis à jour le 28/04/2017 - 17:59

Alors que Jean-Luc Mélenchon ne donne pas clairement de consigne de vote, Marine Le Pen a pris le pas ce vendredi 28 avril 2017 en lançant un appel aux Insoumis. Emmanuel Girod, porte parole de la France Isoumise dans le Doubs revient sur la réaction tardive de Jean-Luc Mélenchon.

PUBLICITÉ

Chaque candidat sortant du premier tour des présidentielles a donné sa consigne de vote : François Fillon, Benoit Hamon ont décidé de faire barrage au Front National en soutenant Emmanuel Macron. Seuls deux n’avaient pas encore pris la parole à ce sujet en cette fin de semaine : Nicolas Dupont-Aignan et Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier s’est exprimé en fin de journée sans donner pour autant de consigne précise. 

Le candidat de la France insoumise a toujours lutter contre le Front National. Il a même cherché à l’interdire (cf : interview Libération le 17 avril 1997). Suite au premier tour de la présidentielle, il n’a toujours pas conseillé à ses électeurs de faire barrage au parti d’extrême droite de façon clair.  Une aubaine pour Marine le Pen. Depuis quelques jours, la candidate tente de récupérer des électeurs du Front de Gauche en trouvant des similitudes entre les deux programmes. Ce vendredi 28 avril 2017 en début d’après-midi, Marine Le Pen a publiéune vidéo  sur Twitter qui appelle clairement tous les Insoumis à faire barrage à… Emmanuel Macron.

E. Girod :  “Pas une voix ne doit aller pour le Front National”

Nous avons toujours été contre le Front National. C’est pour cela que nous nous battons mais aussi contre ça. Nous défendons nos valeurs et aucune de nos voix tendront vers eux”  assure Emmanuel Girod. Pour le porte parole de la France Isoumise dans le Doubs, il n’y a aucune ambiguïté.  “Jean-Luc Mélenchon n’a pas à donner de consignes de votes précises, nous avons sur le site officiel de la France Insoumise mis un sondage en ligne où nos électeurs peuvent répondre s’ils comptent voter blanc, s’abstenir ou voter Emmanuel Macron”.

Un sondage pour consigne de vote ? 

Les réponses du sondage seront divulguées la mardi 3 mai 2017 dans la soirée. Une consigne de vote pourrait  peut-être en découler en découler selon le mandataire du Doubs. “Le vote blanc ou l’abstention ne feront pas plus pencher la balance vers Marine Le Pen, elle se sert du système pour tenter de récupérer nos votes. Mais même si nos électeurs s’abstiennent elle ne pourra pas passer…

Sans donner de consigne de vote, Jean-Luc Mélenchon a déclaré qu’il ne votera pas FN au second tour de la présidentielle. « Il n’y a pas besoin d’être un grand clerc pour devnier ce que je vais faire… » 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

réaction 1er tour présidentielle

L’intersyndicale CGT-FSU-Solidaires appelle à la manifestation ce 1er mai 2017 à Besançon

L’intersyndicale CGT-FSU-Solidaires appelle à la manifestation ce 1er mai 2017 à Besançon

Loin de faire bloc comme en 2002 contre le Front national, les syndicats célèbrent lundi le 1er mai en ordre dispersé. Les uns veulent appeler à "faire barrage" à Marine Le Pen, d'autres à voter pour Emmanuel Macron et certains à "battre les deux candidats". A Besançon, CGT-FSU-Solidaires appellent à faire barrage au  Front National ce 1er mai 2017 à 10h Place de la Révolution à Besançon.

Dans la catégorie

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie le 11 octobre une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, la présidente de Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay indique dans un communiqué de ce lundi, qu'elle souhaite faire "un signalement au procureur de la République de tous les propos tenus tout au long de la session du conseil régional." Elle souhaite également rencontrer la mère de famille visée par l'élu RN "sans élu et sans presse".

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Christian Jacob a été élu ce dimanche 13 octobre 2019 président des Républicains, devenant à cinq mois des municipales le patron d'un parti en crise profonde après deux années de délitement. A Besançon, "il y avait foule dans nos bureaux de vote et plus spécialement dans le bureau centralisateur à Besançon", précisent les membres LR :  "Dans notre Fédération le taux de 42% de participation était dépassé à 16h", est-il précisé.

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants.

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

La vidéo d'un incident survenu vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Après Europe Écologie les Verts, le PCF, ou encore "À Gauche Citoyen", c'est au tour des membres du parti Génération.s (parti créé par Benoit Hamon) dont Barbara Romagnan de rejoindre l'union de gauche aussi appelée l'Equipe depuis le 3 juillet dernier. Marcel Ferreol, référent Géneration.s nous explique ce choix politique à cinq mois des élections municipales de Besançon.

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

La Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles du Doubs (FDSEA 25) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs (JA 25) ont décidé de se mobiliser lundi 7 octobre 2019 pour manifester leur "ras-le-bol" des politiques menées pour le secteur agricole en France. Ce mardi, des ralentissements ont été constatés en périphérie de Vesoul ainsi que sur les axes routiers N19 et N57. En Saône-et-Loire, plusieurs ralentissements ont été également été notés.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut, candidat LR à Besançon

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut, candidat LR à Besançon

Accompagné du sénateur LR Jacques Grosperrin qui avait porté la liste en UMP UDI Modem en 2014, le conseiller municipal d'opposition Ludovic Fagaut, 41 ans, a (enfin) annoncé samedi matin au cœur du marché couvert du centre-ville sa candidature pour porter la liste "Besançon, maintenant" lors des prochaines élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Le candidat "Les Républicains" déclare vouloir donner "une nouvelle dynamique et un nouveau souffle" et appelle à une "communauté de projet"à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.99
ciel dégagé
le 14/10 à 9h00
Vent
0.67 m/s
Pression
1013.52 hPa
Humidité
67 %

Sondage