Alerte Témoin

Présidentielle 2017 : la réaction d'Emmanuel Girod de la France insoumise

Publié le 28/04/2017 - 17:55
Mis à jour le 28/04/2017 - 17:59

Alors que Jean-Luc Mélenchon ne donne pas clairement de consigne de vote, Marine Le Pen a pris le pas ce vendredi 28 avril 2017 en lançant un appel aux Insoumis. Emmanuel Girod, porte parole de la France Isoumise dans le Doubs revient sur la réaction tardive de Jean-Luc Mélenchon.

Chaque candidat sortant du premier tour des présidentielles a donné sa consigne de vote : François Fillon, Benoit Hamon ont décidé de faire barrage au Front National en soutenant Emmanuel Macron. Seuls deux n’avaient pas encore pris la parole à ce sujet en cette fin de semaine : Nicolas Dupont-Aignan et Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier s'est exprimé en fin de journée sans donner pour autant de consigne précise. 

Le candidat de la France insoumise a toujours lutter contre le Front National. Il a même cherché à l’interdire (cf : interview Libération le 17 avril 1997). Suite au premier tour de la présidentielle, il n’a toujours pas conseillé à ses électeurs de faire barrage au parti d’extrême droite de façon clair.  Une aubaine pour Marine le Pen. Depuis quelques jours, la candidate tente de récupérer des électeurs du Front de Gauche en trouvant des similitudes entre les deux programmes. Ce vendredi 28 avril 2017 en début d'après-midi, Marine Le Pen a publiéune vidéo  sur Twitter qui appelle clairement tous les Insoumis à faire barrage à... Emmanuel Macron.

E. Girod :  “Pas une voix ne doit aller pour le Front National”

Nous avons toujours été contre le Front National. C’est pour cela que nous nous battons mais aussi contre ça. Nous défendons nos valeurs et aucune de nos voix tendront vers eux”  assure Emmanuel Girod. Pour le porte parole de la France Isoumise dans le Doubs, il n'y a aucune ambiguïté.  “Jean-Luc Mélenchon n’a pas à donner de consignes de votes précises, nous avons sur le site officiel de la France Insoumise mis un sondage en ligne où nos électeurs peuvent répondre s’ils comptent voter blanc, s'abstenir ou voter Emmanuel Macron”.

Un sondage pour consigne de vote ? 

Les réponses du sondage seront divulguées la mardi 3 mai 2017 dans la soirée. Une consigne de vote pourrait  peut-être en découler en découler selon le mandataire du Doubs. “Le vote blanc ou l’abstention ne feront pas plus pencher la balance vers Marine Le Pen, elle se sert du système pour tenter de récupérer nos votes. Mais même si nos électeurs s’abstiennent elle ne pourra pas passer...

Sans donner de consigne de vote, Jean-Luc Mélenchon a déclaré qu'il ne votera pas FN au second tour de la présidentielle. "Il n'y a pas besoin d'être un grand clerc pour devnier ce que je vais faire...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

réaction 1er tour présidentielle

L’intersyndicale CGT-FSU-Solidaires appelle à la manifestation ce 1er mai 2017 à Besançon

Loin de faire bloc comme en 2002 contre le Front national, les syndicats célèbrent lundi le 1er mai en ordre dispersé. Les uns veulent appeler à "faire barrage" à Marine Le Pen, d'autres à voter pour Emmanuel Macron et certains à "battre les deux candidats". A Besançon, CGT-FSU-Solidaires appellent à faire barrage au  Front National ce 1er mai 2017 à 10h Place de la Révolution à Besançon.

Politique

Sénatoriales en Bourgogne-Franche-Comté : prime au sortant…

Physionomie région • Sur 14 sièges à pourvoir, les 10 sénateurs sortants qui se représentaient ont tous été réélus (1 LREM, 5 LR, 2 UDI, 1 DVD, 1 PS). Le patron des sénateurs LREM François Patriat et le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne ont été élus sénateurs dimanche, tandis que les 10 sortants qui se représentaient en Bourgogne-Franche-Comté ont été réélus.

Sénatoriales 2020 : trois sénateurs réélus en Côte d’Or

1.638 grands électeurs étaient invités à voter dans le département du Doubs pour élire trois  nouveaux sénateurs et départager les candidats inscrits sur six listes. Alain Houper et Anne-Catherine Loisier de la liste d'union de la droite et du centre sont réélus (701 voix - 43,37%). François Patriat conserve également son siège avec sa liste "Territoires et Liberté" (428 voix -26,6%)

Sénatoriales : Dominique Vérien (UDI) réélue. Jean-Baptiste Lemoyne (REM) passe au second tour

1.118 grands électeurs étaient invités à voter dans le département de l'Yonne pour élire deux nouveaux sénateurs et départager les sept candidats en lice. La sénatrice UDI sortante Dominique Vérien a été réélue au premier tour avec 64,04% des suffrages (698 voix). Le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne (REM) a été élu au second tour avec 52,56% des voix.

Sénatoriales 2020 : Cédric Perrin réélu dans le Territoire-de-Belfort

382 grands électeurs du Territoire de Belfort étaient appelés à voter ce dimanche 27 septembre 2020 pour renouveler le seul et unique siège de sénateur  dans le département et départager cinq candidats. Cédric Perrin, 46 ans, a été réélu avec 72,24 % des suffrages pour un deuxième mandat de sénateur.

Sénatoriales 2020 : Alain Joyandet et Olivier Rietmann (LR) élus en Haute-Saône

LR en force • Les 972 grands électeurs de Haute-Saône étaient ont voté ce dimanche 27 septembre 2020 pour deux sièges de sénateurs dans le département. 10 candidats se présentaient lors de ce scrutin majoritaire. Alain Joyandet (LR) a été réélu dès le premier avec 55,50% des suffrages (515 voix). Olivier Rietmann (LR) , maire de Jussey  a été élu au second tour avec 497 voix.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.02
couvert
le 29/09 à 12h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
92 %

Sondage