1er tour de la Présidentielle 2017 : la réaction d'Éric Alauzet

Publié le 27/04/2017 - 17:08
Mis à jour le 28/04/2017 - 07:06

Le député EELV du Doubs Éric Alauzet qui soutenait le candidat PS Benoit Hamon "conformément aux règles du scrutin organisé par le PS" appelle sans détour à voter Macron au second tour de la présidentielle 2017 le 7 mai prochain.

 ©
©

"Farouche partisan du rassemblement de la gauche et d’une grande primaire, de Jean-Luc Mélenchon à Emmanuel Macron, je me suis engagé pour l’élection présidentielle aux côtés de François de Rugy à la primaire de la Belle Alliance Populaire.

Conformément aux règles du scrutin organisé par le PS, j’ai ensuite soutenu le vainqueur, Benoît Hamon, durant cette campagne, même si la multiplicité des candidatures de gauche et de progrès nous exposait encore à un duel droite extrême droite au second tour.

Face aux tentations destructrices du clivage j’ai toujours fait l’effort de rechercher ce qui rassemblait ces candidats, ces trois expressions de la gauche, du progrès et de l’écologie.

J’ai à cœur, pour répondre à l’urgence écologique et climatique et à d’autres défis planétaires, de poursuivre le travail sur deux points : la régulation de la mondialisation ultralibérale et la dynamisation des territoires pour contourner cette mondialisation.

Mais avant de mener la bataille des législatives sur ces priorités avec une volonté de rassemblement, il faut bien réaliser que l’élection présidentielle est loin d’être terminée et qu’un accident démocratique reste possible alors que certains finassent, calculent et refusent de prendre leurs responsabilités : les électeurs ont placé Emmanuel Macron au premier tour pour faire face à Marine Le Pen et à la xénophobie.

Prenons garde aux projets xénophobes et populistes de Madame Le Pen. Nous le savons, au pouvoir, le Front national ne fera que semer le vent de la discorde.

La question de la sortie de l’Europe constitue un de plus grands dangers quand Madame Le Pen cherche à rallier les partisans des Insoumis sur ce thème. Loin de constituer un miracle, cette sortie de l’Europe, avec l’inflation en corollaire, ruinerait les plus modestes.  

Il faut rester lucide pour ne pas se laisser embarquer vers des horizons incertains. C’est pourquoi, le dimanche 7 mai, nous devons faire barrage au Front national en allant voter massivement pour Emmanuel Macron". 

Éric ALAUZET

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

réaction 1er tour présidentielle

L’intersyndicale CGT-FSU-Solidaires appelle à la manifestation ce 1er mai 2017 à Besançon

Loin de faire bloc comme en 2002 contre le Front national, les syndicats célèbrent lundi le 1er mai en ordre dispersé. Les uns veulent appeler à "faire barrage" à Marine Le Pen, d'autres à voter pour Emmanuel Macron et certains à "battre les deux candidats". A Besançon, CGT-FSU-Solidaires appellent à faire barrage au  Front National ce 1er mai 2017 à 10h Place de la Révolution à Besançon.

Politique

Apprentis étrangers : les sénateurs rejettent la loi « Ravacley »

Connu pour s’être fermement opposé à l’expulsion de son apprenti en janvier dernier par une grève de la faim, le boulanger Stéphane Ravaclay n’a pas fini de faire parler de lui. Il a notamment créé l’association patrons solidaires et s’est rendu au Sénat pour tenter de faire passer une loi portée par Jérôme Durain. Cette dernière a été rejetée par 237 voies contre 107.

France 2030 : un « plan audacieux » pour Éric Alauzet

Vidéo • Quelles sont les conditions de la réussite de ce plan ? Dans les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le député LREM du Doubs a interrogé le ministre Cédric 0 tout en félicitant le gouvernement pour son "plan d’investissement audacieux pour la France afin de relever tant de défis : climat et biodiversité, démographie et migration, inégalités et exclusions".

Projets photovoltaïques : « le gouvernement traduit enfin ses engagements » selon Marie-Guite Dufay

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé, ce jeudi 7 octobre, la signature d’un arrêté facilitant le développement des projets photovoltaïques sur grandes toitures, en permettant aux projets de moins de 500 kW, soit 5 000 m2 de surface, d’avoir droit à un tarif d’achat sans avoir besoin de passer par un appel d’offres. Pour la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, qui dit s'être "beaucoup battue" sur ce sujet, s'en réjouit dans un communiqué.

Périscolaire et cantine : une pétition pour demander à la maire de Besançon un accueil « de qualité »

Depuis le 3 octobre dernier, des parents d'élèves de l'école Jean Boichard à Besançon ont lancé une pétition, accessible à tous les parents d'élèves de la ville, pour demander à la maire un accueil périscolaire "de qualité" dans les établissements.

Vivez en direct le conseil communautaire de Grand Besançon Métropole du 7 octobre 2021

Suivez en direct le conseil communautaire du Grand Besançon Métropole ce jeudi 7 octobre 2021 à partir de 18h00. À l'ordre du jour ? le projet Cité de l’Emploi, un point d'avancement sur le sujet du campus Bouloie – Temis et les nouveaux projets de pistes cyclables et crédits dédiés aux mobilités douces.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.95
peu nuageux
le 17/10 à 15h00
Vent
1.06 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
27 %

Sondage