La situation de l'apprenti du boulanger de Besançon en grève de la faim est régularisée

Publié le 14/01/2021 - 17:10
Mis à jour le 15/01/2021 - 08:53

+ réaction de la maire de Besançon •

Stéphane Ravacley, boulanger de la rue Rivotte à Besançon, a gagné son combat. Son apprenti d'origine guinéenne, Laye Traoréiné, a été régularisé, apprend-on ce 14 janvier 2021. Après plus d'une semaine de grève de la faim, le boulanger avait fait un malaise ce mardi vers 8h30. Il avait été conduit aux urgences de Besançon.

Laye Fodé Traoréiné ©DR ©
Laye Fodé Traoréiné ©DR ©

C'est une histoire qui finit bien. Le jeune guinéen a finalement été régularisé ce jeudi, après une rencontre à la préfecture de la Haute-Saône. Contactée, la préfecture haute-saônoise n'était pas joignable en début  d'après-midi.

"Laye est régularisé ! Et il reprend le travail mardi !", a assuré M. Ravacley, joint par téléphone après un entretien avec le secrétaire général de la préfecture.

Stéphane Ravacley et Laye Fodé Traoré, Guinéen de 18 ans visé par une obligation de quitter le territoire français (OQTF), ont été reçus jeudi en préfecture de Haute-Saône. A l'annonce de sa régularisation, le jeune homme a "pratiquement pleuré", a confié son maître d'apprentissage. "Il a remercié son patron, ses éducatrices et l'Etat français", a ajouté M. Ravacley.

"C'est une grande joie, une victoire. Maintenant, on va aussi se battre pour les autres" qui sont dans le même cas ailleurs en France, a-t-il ajouté. Pris en charge en France en tant que mineur isolé, Laye Fodé Traoré n'avait pas obtenu de titre de séjour à sa majorité. La préfecture considérait jusqu'à présent que les documents d'identité du jeune homme n'étaient pas authentiques.

Mais leur validation récente par l'ambassade de Guinée, qui "lui a délivré un acte de naissance", et la mobilisation en faveur de Laye Fodé Traoré ont mené la préfecture à revoir sa position, selon M. Ravacley.

"Excellente nouvelle", Anne Vignot.

Son avocate, Me Amandine Dravigny, s'est réjouie de cette nouvelle. "Cela confirme que monsieur Traoré n'a pas produit de faux documents, ni menti sur son identité et que le rapport de la PAF (Police aux frontières) ne permettait pas de conclure à des faux documents", a-t-elle souligné.

La maire EELV de Besançon, Anne Vignot, qui avait pris position en sa faveur, a salué une "excellente nouvelle", appelant à continuer le "combat pour celles et ceux qui restent dans cette situation inacceptable".

Le député européen, Raphael Glucksmann s'en réjouit sur soin compte twitter :

Rappel des faits

Le boulanger bisontin ne se nourrissait plus que de bouillon et a perdu environ huit kilos depuis le début de sa grève de la faim. Un combat qu'il ne voulait pas arrêter, bien décidé à se battre pour garder à ses côtés Laye Fodé Traoré, 18 ans, dont il salue le travail sérieux et appliqué.

Laye Traoréiné avait saisi le tribunal administratif de Besançon pour contester juridiquement une obligation de quitter le territoire français (OQTF) et le refus de la préfecture de lui délivrer un titre de séjour.

La pétition en faveur de Laye Fodé Traoré, lancée par M. Ravacley, avait recueilli mardi plus de 220.000 signatures. L'artisan a par ailleurs mis en place lundi une page Facebook pour centraliser les témoignages de tous les employeurs et apprentis confrontés au même problème que lui, nombreux selon lui.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…

Promotion des saucisses de Morteau et de Montbéliard : une nouvelle directrice et un nouveau président pour l’association A2M

L'Association représentative de la filière saucisse de Morteau IGP et saucisse de Montbéliard IGP négocie une transition en douceur, avec l'arrivée à sa tête de Jean-François Nicolet, recevant son siège de président des mains de Michel Delacroix, qui l'occupait depuis plus de vingt ans. Dans le même temps la direction de l'association est elle aussi en mouvement ; Claire Le Grand succède à Romaric Cussenot, en partance pour la Chambre interdépartementale d'agriculture, apprend-on ce lundi 13 septembre.

Haute-Saône : la plateforme d’appel pour les rendez-vous en centre de vaccination change de numéro

Depuis le lancement de la campagne vaccinale en Haute-Saône, une plateforme d’appel pour la vaccination a été mise en place afin de faciliter la prise de rendez-vous auprès des centres de vaccination du département. Le numéro change à partir de ce lundi 13 septembre.

En retard sur la vaccination, la Suisse généralise à son tour le pass sanitaire

Depuis le lundi 13 septembre 2021, la Suisse a décidé d’étendre largement l’obligation de pass sanitaire, face à une pandémie de Covid-19 qui continue de remplir les hôpitaux et les lits de soins intensifs et un taux de vaccination insuffisant. A titre de comparaison, en France, 69,7 % des habitants sont totalement vaccinés (46,6 M) contre 52,81 % en Suisse (4,54 M).

Des pompiers du Doubs vont apprendre la langue des signes

Afin de pouvoir accompagner dans certaines démarches ou prendre en charge une personne blessée souffrant de surdité, le service départemental d'incendie et de secours du Doubs propose à ses personnels une initiation à la langue des signes française. Premières sessions le lundi 13 et le mardi 21 septembre 2021 au centre de secours principal de Besançon-Est à Chalezeule.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.05
ciel dégagé
le 17/09 à 12h00
Vent
1.67 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
68 %

Sondage