Boulanger de Besançon en grève de la faim depuis 9 jours : "Non, je ne suis pas suicidaire, je fais attention"

Publié le 12/01/2021 - 10:07
Mis à jour le 12/01/2021 - 10:25

Après 9 jours de grève de la faim pendant lesquels Stéphane Ravacley s'est nourri exclusivement de bouillons, et 8kg en moins, nous lui avons rendu visite lundi 11 janvier dans son fournil de la rue Rivotte à Besançon pour prendre de ses nouvelles ainsi que celles de Laye Traoréiné, son apprenti guinéen.

Malgré une alimentation extrêmement pauvre, Stéphane Ravacley semble en grande forme et s'active dans son fournil entre deux appels. Il ne mange que des bouillons et de l'eau, mais ce qui le nourri le plus c'est l'engouement des médias et des gens pour son histoire, "c'est ce qui m'aide à tenir" nous confie-t-il en nous expliquant qu'il est suivi de près par une infirmière. "Dimanche, un médecin m'a demandé si j'étais suicidaire… Non je ne suis pas suicidaire, je fais attention tout en sachant que mon corps sera marqué par cette période", affirme-t-il.

Des nouvelles de Laye ?

Quant à Laye, son apprenti guinéen, il reste discret et silencieux. Il a arrêté de travailler le 2 janvier et reste dans son foyer d'accueil de Gray en attendant la prochaine échéance le 26 janvier, date à laquelle le tribunal administratif de Nancy rendra sa décision sur son sort. "Il va bien, je pense, évidemment psychologiquement ça ne doit pas être facile, mais il voit tout ce qu'il se passe, il ressent tout ce qu'il se passe", indique Stéphane Ravacley.

La presse internationale intéressée

Ce lundi, la pétition en ligne avait dépassé les 211.580 signatures, celle de sa boulangerie en comptait 450. Et si la presse locale et nationale a rendu publique son histoire au point de faire le buzz sur tous les fronts, la presse internationale commence sérieusement à s'intéresser au cas de Laye et de Stéphane Ravacley. La BBC Radio et des journalistes allemands ont pris contact avec le boulanger ainsi qu'un média du Liban.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Boulanger Besançon : grève de la faim

Boulanger en grève de la faim à Besançon : le MRAP exige la régularisation de Laye Fodé Traoréiné

Dans un communiqué du 13 janvier, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon déclare son soutien au combat du boulanger Stéphane Ravacley en grève de la faim pour protester contre l'expulsion de son apprenti guinéen Laye Fodé Traoréiné, et demande la régularisation de ce dernier.

Le boulanger en grève de la faim contre l’expulsion de son apprenti conduit aux urgences

Notre journaliste avait rencontré Stéphane Ravacley, boulanger de Besançon, ce lundi vers 17h00. Ce dernier qui se trouvait en forme hier, a fait un malaise ce mardi 12 janvier 2021 vers 8h30. Il a été conduit aux urgences après plus d'une semaine grève de la faim.

Pour protester contre l’expulsion de son apprenti, le boulanger bisontin Stéphane Ravacley continue sa grève de la faim…

9e jour de grève de la faim • Depuis le 3 janvier 2021, Stéphane Ravacley, gérant de la boulangerie La Huche à pain à Besançon est en grève de la faim pour protester contre l'expulsion de son apprenti guinéen, Laye Fodé Traoréiné. Une information qui fait le tour de la France et au delà... jusqu'en Allemagne.

Apprenti guinéen menacé d’expulsion : la position d’Élisabeth Borne

Dimanche 3 janvier 2021, Stéphane Ravacley, boulanger à Besançon a entamé une grève de la faim pour garder son apprenti guinéen, jeune majeur visé par une obligation de quitter le territoire français (OQTF) et menacé d'expulsion. En visite dans le Doubs, la ministre du Travail n'a pas souhaité s'exprimer sur l'affaire judiciaire en cours, mais a précisé la politique du gouvernement auprès des mineurs non accompagnés.

Société

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…

Promotion des saucisses de Morteau et de Montbéliard : une nouvelle directrice et un nouveau président pour l’association A2M

L'Association représentative de la filière saucisse de Morteau IGP et saucisse de Montbéliard IGP négocie une transition en douceur, avec l'arrivée à sa tête de Jean-François Nicolet, recevant son siège de président des mains de Michel Delacroix, qui l'occupait depuis plus de vingt ans. Dans le même temps la direction de l'association est elle aussi en mouvement ; Claire Le Grand succède à Romaric Cussenot, en partance pour la Chambre interdépartementale d'agriculture, apprend-on ce lundi 13 septembre.

Haute-Saône : la plateforme d’appel pour les rendez-vous en centre de vaccination change de numéro

Depuis le lancement de la campagne vaccinale en Haute-Saône, une plateforme d’appel pour la vaccination a été mise en place afin de faciliter la prise de rendez-vous auprès des centres de vaccination du département. Le numéro change à partir de ce lundi 13 septembre.

En retard sur la vaccination, la Suisse généralise à son tour le pass sanitaire

Depuis le lundi 13 septembre 2021, la Suisse a décidé d’étendre largement l’obligation de pass sanitaire, face à une pandémie de Covid-19 qui continue de remplir les hôpitaux et les lits de soins intensifs et un taux de vaccination insuffisant. A titre de comparaison, en France, 69,7 % des habitants sont totalement vaccinés (46,6 M) contre 52,81 % en Suisse (4,54 M).

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.86
couvert
le 20/09 à 0h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
98 %

Sondage