Lactalis : le PDG évoque "un accident" sans "responsabilité à l'intérieur de l'usine"

Publié le 12/06/2018 - 08:27
Mis à jour le 12/06/2018 - 08:39

Le PDG du groupe laitier Lactalis, Emmanuel Besnier, a estimé jeudi que la contamination de lait infantile dans son usine de Craon (Mayenne) en 2017 était "un accident" et a assuré que toutes les mesures étaient prises pour reprendre la production en sécurité

PUBLICITÉ

« C’est un accident, il n’y a pas de responsabilité de personnes à l’intérieur de l’usine », a assuré M. Besnier à l’occasion d’une audition tendue devant les députés de la commission d’enquête parlementaire chargée de l’affaire.

« Nous avons fait des travaux au 1er trimestre 2017 dans l’environnement de la tour numéro 1. Ces travaux ont libéré la salmonelle qui était à l’intérieur des bâtiments », a-t-il expliqué.

Plusieurs députés ont exprimé leur exaspération au très discret patron de Lactalis durant son audition, en raison de la tentative du groupe de vouloir empêcher les travaux de la commission et plus généralement du manque de transparence du géant laitier.

Le patron de Lactalis s’interooge sur la responsabilité du laboratoire d’analyse

Tout en affirmant ne pas vouloir « se défausser », M. Besnier s’est interrogé sur la responsabilité du laboratoire d’analyse qui n’a pas détecté de traces de salmonelle sur les produits finis « alors qu’en refaisant des tests sur les échantillons après la crise, il s’avère que quelques produits étaient positifs ».

Pressé de questions sur la sécurité de l’usine de la part des députés, le PDG de Lactalis a assuré que l’entreprise « avait revu l’ensemble des plans de maîtrise sanitaire », à Craon, comme dans les autres sites du groupe.

Un redémarrage de la production d’ici l’été

« Nous avons pris la décision de fermer définitivement la tour numéro 1 à l’origine de l’incident », a-t-il dit, ajoutant que le groupe allait désormais partager ses analyses entre au moins deux laboratoires, dont des laboratoires publics.

L’usine de Craon a été remise en route fin mai pour des tests qui précéderont un redémarrage de la production d’ici l’été, une décision qui a provoqué l’exaspération de l’association des familles de victimes.

Fin 2017, 36 nourrissons ont été atteints de salmonellose après avoir bu un lait infantile des marques Picot et Milumel produit dans son usine de Craon en Mayenne. Les causes de la maladie de deux autres nourrissons sont encore recherchées.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

Pour l’EFS, le jour férié du 15 août représente 600 pochettes de sang en moins, rien qu’en Franche-Comté. Pour pallier à ce manque, il organise une semaine du don, jusqu'au 17 août, à Besançon, Belfort et dans plusieurs villages de la région. Un masseur sera même aux Hauts-du-Chazal...

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Le soleil, la chaleur… Que de bons côtés dans l’été qui nous feraient presque oublier que cette saison est également synonyme d’invasion de moustiques. Chaque année, les femelles moustiques (car oui, ce sont elles qui nous piquent !) sont responsables de millions de boutons qui démangent. Après avoir essayé les prises ou les sprays, nous nous sommes demandés quels étaient les remèdes naturels anti-moustiques...

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Depuis quelque temps, une tache d'ambroisie, plante très allergisante, a été repérée à Besançon. Elle sera rapidement arrachée par les autorités compétentes. Que doit-on faire si l'on est confronté à cette plante sur son terrain ? Un agent de Fredon Franche-Comté nous répond.

Santé : évitez l’hydrocution

Santé : évitez l’hydrocution

Choc thermique • L'été est chaud, c'est donc l'occasion de profiter des lacs et des piscines des environs pour se rafraîchir et se détendre. Mais attention à l'hydocution ! Après un bon barbecue et quelques verres de rosé au soleil, on pourrait avoir envie courir dans l'eau pour se rafraîchir... Les professionnels de la santé vous diront que c'est une très mauvaise idée ! Voici quelques précautions à prendre avant de plonger.

Un pic allergique à l’ambroisie prévu en août

Un pic allergique à l’ambroisie prévu en août

Après la canicule et les pluies de ce week-end, on pouvait croire que le pic des pollens était terminé… et bien c’était sans compter sur l'ambroisie… Des prélèvements sont d'ailleurs effectués dès ce mardi 30 juillet 2019. Hélène Tissot, chargée de mission à ATMO Bourgogne Franche-Comté, spécialisée dans la surveillance de la qualité de l'air dans la région, nous en parle.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.91
nuageux
le 17/08 à 21h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1012.66 hPa
Humidité
87 %

Sondage