Le centre 15 de Besançon veille sur votre Réveillon…

Publié le 31/12/2016 - 19:39
Mis à jour le 01/01/2017 - 09:04

Les effectifs du Centre 15 en charge de la régulation des appels d’urgence depuis le CHRU pour le Doubs, la Haute-Saône, le Jura et le Territoire-de-Belfort sont quasiment doublés en ce 31 décembre 2016. En cette fin de journée du 31 décembre, le centre 15 a déjà traité plus de 1.000 appels

 ©
©

"Nous sommes dans la moyenne d'un 31 décembre. A midi, nous avons eu un pic d'activité avec une moyenne de 150 appels à l'heure" explique le Dr Romain Marlier, praticien urgentiste. "Nous connaissons actuellement  une grosse épidémie de grippe mais aussi de gastro-entérite. A minuit, nous devrions atteindre les 1.600 appels. Cela fait six ans que je travaille ici, on ne sait jamais comment va se dérouler une nuit de garde, même si on la souhaite la plus calme possible…  " La journée a été chargée au centre 15  mais relativement calme sur le plan des accidents selon la préfecture. Elle appelle notamment à la vigilance en raison des routes qui s'annoncent glissantes cette nuit et dimanche matin sans oublier de rappeler que "celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas…"

13 ARM (auxiliaire de régulation médicale) et un superviseur sont en charge de gérer les appels et d'engager les secours en lien avec trois médecins urgentistes. Six médecins de la permanence des soins, pour les appels au 39 66  et la médecine de garde répondent aux appels moins urgents.

Pic d'activité à partir de 1h du matin

Cette nuit, à partir de 23h, ils seront 7 ARM, deux médecins urgentiste et quatre médecins de permanence pour gérer les appels. "Jusqu'à 6h du matin Nous devrions ouvrir de 5 à 600 dossiers" explique Marie-Line Monneret-Choukri superviseur du centre 15. "Il y a bien sûr les accidents avec des routes qui s'annoncent glissantes, l'alcool, les épidémies mais aussi plus d'infarctus dus au froid, des insuffisances respiratoires,  sans oublier de la détresse psychologique. Pour certains, le passage à une nouvelle année est compliqué…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.9
nuageux
le 23/04 à 12h00
Vent
4.03 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
52 %