Le centre 15 de Besançon veille sur votre Réveillon…

Publié le 31/12/2016 - 19:39
Mis à jour le 01/01/2017 - 09:04

Les effectifs du Centre 15 en charge de la régulation des appels d'urgence depuis le CHRU pour le Doubs, la Haute-Saône, le Jura et le Territoire-de-Belfort sont quasiment doublés en ce 31 décembre 2016. En cette fin de journée du 31 décembre, le centre 15 a déjà traité plus de 1.000 appels

2016-12-31.jpg
© damien poirier
PUBLICITÉ

« Nous sommes dans la moyenne d’un 31 décembre. A midi, nous avons eu un pic d’activité avec une moyenne de 150 appels à l’heure » explique le Dr Romain Marlier, praticien urgentiste. « Nous connaissons actuellement  une grosse épidémie de grippe mais aussi de gastro-entérite. A minuit, nous devrions atteindre les 1.600 appels. Cela fait six ans que je travaille ici, on ne sait jamais comment va se dérouler une nuit de garde, même si on la souhaite la plus calme possible…   » La journée a été chargée au centre 15  mais relativement calme sur le plan des accidents selon la préfecture. Elle appelle notamment à la vigilance en raison des routes qui s’annoncent glissantes cette nuit et dimanche matin sans oublier de rappeler que « celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas… »

13 ARM (auxiliaire de régulation médicale) et un superviseur sont en charge de gérer les appels et d’engager les secours en lien avec trois médecins urgentistes. Six médecins de la permanence des soins, pour les appels au 39 66  et la médecine de garde répondent aux appels moins urgents.

Pic d’activité à partir de 1h du matin

Cette nuit, à partir de 23h, ils seront 7 ARM, deux médecins urgentiste et quatre médecins de permanence pour gérer les appels. « Jusqu’à 6h du matin Nous devrions ouvrir de 5 à 600 dossiers » explique Marie-Line Monneret-Choukri superviseur du centre 15. « Il y a bien sûr les accidents avec des routes qui s’annoncent glissantes, l’alcool, les épidémies mais aussi plus d’infarctus dus au froid, des insuffisances respiratoires,  sans oublier de la détresse psychologique. Pour certains, le passage à une nouvelle année est compliqué… » 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

Mise à jour à 21h •  30 mois d'enquête, 1.300 procès verbaux, 60 cas suspects. Le procureur de Besançon a tenu une conférence de  presse à l'issue des 48h de garde à vue du Dr Péchier. L'anesthésiste de Besançon doit être mis en examen pour "empoisonnement sur personne vulnérable" dans 17 nouveaux cas dont sept mortels sur des patients de 4 à 80 ans. Le parquet a requis un placement en détention provisoire. 

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

La garde à vue de l'anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements et interrogé sur une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects, a été prolongée mercredi pour 24 heures supplémentaires, a annoncé le parquet de Besançon. Randall Schwerdorffer, un des avocats du médecin a déclaré que son client restait sur la même ligne de défense et nie toute implication "de près ou de loin" dans un empoisonnement.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.12
ciel dégagé
le 22/05 à 18h00
Vent
2.83 m/s
Pression
1019.37 hPa
Humidité
78 %

Sondage