Le CFAI Franche-Comté à Besançon ouvre une classe de seconde dès la rentrée !

Publié le 18/08/2016 - 09:02
Mis à jour le 19/08/2016 - 09:09

Le CFAI Franche-Comté ouvre une classe de seconde dès la rentrée prochaine, le 3 octobre 2016 sur le site de Besançon. Contrairement aux autres formations proposées, il s'agira d'une classe à temps plein (sans alternance) dans laquelle seront accueillis les élèves de 3e ou des personnes ayant "décroché" du système éducatif souhaitant se remettre sur les rails de la formation. 

2CFAIFrancheComte001.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« Il s’agit d’une nouveauté extraordinaire » nous confie Philippe Labouche, directeur développement communication recrutement au CFAI Franche-Comté.

Cette nouvelle classe du CFAI sera sans alternance avec tout de même deux stages de trois semaines en entreprise. En cours, les élèves reprendront les fondamentaux (français, mathématiques, anglais, etc.) pour se mettre ou remettre à niveau et aura vocation à orienter les jeunes vers le secteur de l’industrie. « Ils découvriront concrètement les métiers dans différentes sections pour les guider en classe de première et auront le choix parmi sept baccalauréats, dont un dans le nord Franche-Comté », explique M. Labouche. 

Cette nouvelle classe offrira une alternative aux personnes mineures, qui ont souvent de la peine à trouver une entreprise d’accueil, notamment à cause de leur sécurité et l’utilisation d’engins qui requièrent une formation et une attention particulière. 

Pendant les deux stages en entreprise, les jeunes découvriront la vie en entreprises de l’industrie et surtout pourront valider le choix du bac pro. L’objectif est qu’ils prennent un contrat pour les classes de première et terminal. 

Pour les besoins des jeunes ET des entreprises 

Au-delà de ces aspects, le CFAI doit également répondre aux besoins des entreprises : « on s’aperçoit que les maîtres d’apprentissage sont pris à d’autres tâches. Dès lors qu’un jeune à la sortie de 3e ne sait encore rien, cela demande un investissement très fort de la part du maître d’apprentissage en terme de temps. Si un élève de 3e fait un an au CFAI et qu’il a bien suivi son année de seconde sur le plan technique, il sera d’autant plus autonome pour les entreprises, ce qui devrait les intéresser », explique le directeur développement communication recrutement au CFAI Franche-Comté.

Enfin, après cette classe seconde, un jeune et l’entreprise pourront signer un contrat de 2 ans au lieu de 3 ans, « ce qui moins lourd pour le maître de stage », précise M. Labouche.

La capacité de cette nouvelle classe est de 16 personnes : elle devrait toucher des jeunes qui s’interrogent sur leur orientation, qui auraient du mal à trouver une entreprise d’accueil et leur proposer une alternative.  Les élèves de seconde n’ayant pas le statut d’apprenti, mais de stagiaire professionnel ne sont pas rémunérés. « Ca va peut-être en faire reculer quelques-uns, mais il faut savoir que c’est une opportunité », souligne le directeur développement communication recrutement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L'Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC) va allouer près de 300 000 € aux équipes pédagogiques pour contribuer à la réussite des étudiants de 1e cycle de l’enseignement supérieur, à la rentrée 2019. Afin de créer une dynamique de réseau, les acteurs du projet RITM-BFC se réuniront le 27 juin 2019 à Dole (au lycée Nodier).

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

sujets et corrigés • L'oeuvre d'art, la morale, le travail, les Essais de Montaigne ou un texte de Freud... Les 554.000 candidats des bacs généraux et technologiques ont planché ce lundi 17 juin 2019 sur l'épreuve de philosophie, qui semble se dérouler normalement malgré un appel à la grève de la surveillance. Les 190.000 candidats au bac professionnel passent eux l'épreuve de français.

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Après son discours et la visite de l'exposition "Yan Pei Ming face à Courbet", Emmanuel Macron a pris le temps de rencontrer une quinzaine d'élèves de l'école primaire Courbet et du collège Pierre Vernier d'Ornans qui ont pu lui présenter leurs travaux réalisés dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Courbet.

Une classe du lycée Pergaud, premier prix du concours « Histoires en court »

Une classe du lycée Pergaud, premier prix du concours « Histoires en court »

Les élèves de 1èreES3 du Lycée Louis Pergaud à Besançon ont reçu la première place du concours régional « Histoire(s) en court » ce mercredi 5 juin 2019, pour leur court-métrage sur une figure régionale issue de l’immigration. Ils étaient en compétition avec une vingtaine d'autres établissements de toute la Bourgogne Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.52
nuageux
le 19/06 à 9h00
Vent
4.59 m/s
Pression
1011.69 hPa
Humidité
58 %

Sondage