Orientation : et pourquoi pas l'industrie ?

Publié le 16/06/2016 - 09:34
Mis à jour le 16/06/2016 - 09:43

Alors que la session 2016 du baccalauréat vient de démarrer, les six CFAI (centre de formation des apprentis de l'industrie) de Franche-Comté s'associent afin de promouvoir les 33 formations d'avenir existantes du CAP au niveau ingénieur. Dans la région, 500 postes sont proposés tous les ans, mais 150 à 250 ne sont pas pourvus.

 ©
©

Métiers d’avenir

La Franche-Comté et l'industrie : toute une histoire. Aujourd'hui, dans la région, une personne sur quatre travaille dans des domaines aussi divers que variés : automatisme, informatique, domotique, microtechniques, conception industrielle, outillage, plasturgie, etc. Autant de secteurs à la recherche de personnel et d'apprentis. Or, tous les postes proposés ne trouvent pas si facilement preneur.

"Il faut tordre le cou de cette représentation de l'apprentissage dans l'industrie est une voie de garage réservé à des élèves qui n'ont pas le niveau. C'est faux… "indique Philippe Labouche, directeur Développement Recrutement Communication du CFAI – Pôle formation des industries technologiques. "Un jeune qui se donne les moyens et qui a la volonté peut aller jusqu'au niveau ingénieur. En plus, les entreprises les réclament ! Et puis l'apprentissage, c'est aussi une autre pédagogie. Le jeune, pour pouvoir évoluer dans son métier, est obligé d'aller chercher la connaissance. Certains ont besoin de cette motivation concrète. Ils réussissent souvent mieux en apprentissage que par une filière plus académique".

En Franche-Comté, l'industrie revêt 150 métiers. L'apprenti signe un contrat de un à trois ans dans l'entreprise touche un salaire qui varie en fonction de son âge et la formation est prise en charge. "Ça ne coûte rien aux parents…". Aujourd'hui, à l'heure des examens, les CFAI de Franche-Comté s'associent pour promouvoir les 33 formations dispensées dans les centres.

Si beaucoup sont convaincus qu'ils sont tenus de respecter les choix de la plateforme du système APB (plate forme admission post bac pour choisir son orientation dans l'enseignement supérieur), il est toujours possible prendre une autre voie et de choisir l'apprentissage. Et pour Philippe Labouche, les chiffres parlent d'eux-mêmes. "Nous avons un taux de réussite de 83 % et à l'issue de la formation, 90 % des jeunes ont un emploi

Info +

  • Il est possible de signer un contrat d'apprentissage à partir du 15 juin 2016 et jusqu'aux environs du 15 octobre.

 Des formations du CAP au diplôme d’ingénieur 

Avec un CAP, il est possible de passer un Bac Pro, un BTS, voire de poursuivre jusqu’au diplôme d’ingénieur.  Les CFAI préparent aux diplômes de l’Éducation nationale.

En contrat d’apprentissage :  

  •  CAP – Conducteur d’Installations de Production 
  • CAP – Préparation et Réalisation d’Ouvrages Électriques
  • CAP – Réalisation en Chaudronnerie Industrielle 
  • Bac Pro – Électrotech. Énergie - Équipements Communicants
  • Bac Pro – Maintenance des Équipements Industriels 
  • Bac Pro – Microtechniques 
  • Bac Pro – Plastiques et Composites 
  • Bac Pro – Pilote de Ligne de Production 
  • Bac Pro – Technicien en Chaudronnerie Industrielle 
  • Bac Pro – Technicien Outilleur 
  • Bac Pro – Technicien d’Usinage 
  • BTS - Assistance Technique d’Ingénieur 
  • BTS - Contrôle Industriel et Régulation Automatique 
  • BTS Conception de Produits Industriels 
  • BTS - Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques 
  • BTS - Électrotechnique 
  • BTS - Étude et Réalisation d’Outillages/CPRP option A 
  • BTS - Fluides Énergies Domotique 
  • BTS - Industrialisation des Produits Mécaniques/CPRP option B 
  • BTS - Maintenance des Systèmes (Systèmes de production) 
  • BTS - Services Informatiques aux Organisations 
  • BTS - Systèmes Numériques ( Informatique et Réseau) 
  • BTS - Technico-Commercial 
  • Ingénieur - Conception Mécanique pour l’Énergie et les Transports
  • Ingénieur - Génie Électrique Ingénieur Logistique & Organisation Industrielle 
  • Ingénieur - Microtechniques & Design (Luxe et précision) 
  • Ingénieur - Microtechniques & Design( Microtechniques et Santé)
  • Ingénieur - Mécanique (Systèmes Prod. en Méca. & Micro) 
  • Ingénieur - Ingénierie des Systèmes d’Information.

En contrat de professionnalisation 

  •  Licence Pro Coordinateur Technique pour les Installations Électriques (COTIE) 
  • Licence Pro Coordinateur Technique des Méthodes d’Industrialisation (COTEMI)
  • Licence Pro Ressources Humaines et Relation Sociales (RH).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

cfai

CAP, Bac Pro, BTS… La rentrée est assurée au CFAI Franche-Comté

Jusqu'au 15 octobre 2017, les inscriptions sont ouvertes au CFAI Franche-Comté pour la rentrée 2017-2018. CAP, Bac Pro, BTS… Il reste pas moins de 255 contrats d'apprentissage à pourvoir. Nouveauté de la rentrée : la classe de seconde industrielle et ses multiples avantages.

Études dans l’Industrie : « l’apprentissage utilise une pédagogie pour des jeunes qui ont une intelligence concrète »

Échec au baccalauréat, décrochage scolaire, pas d'idée d'avenir professionnel… Le CFAI Franche-Comté propose plusieurs possibilités de formations pour tous les niveaux dans l'industrie, un secteur dans lequel les offres d'emploi et d'apprentissage sont nombreuses. Actuellement, 477 offres de contrat d'apprentissage sont disponibles en Franche-Comté

L’industrie en fête au CFAI Franche-Comté à Besançon !

Mercredi 7 septembre 2016 de 10 heures à 18 heures, l'industrie sera en fête à Témis à Besançon. Un village d'une quarantaine de partenaires (intérim, formations, découverte des métiers, entreprises) accueillera les visiteurs. Des entreprises et des écoles (Femto-ST, Ensmm) ouvriront également leurs portes au grand public. Un second rendez-vous se déroulera le 21 septembre à Exincourt. 

Le CFAI Franche-Comté à Besançon ouvre une classe de seconde dès la rentrée !

Le CFAI Franche-Comté ouvre une classe de seconde dès la rentrée prochaine, le 3 octobre 2016 sur le site de Besançon. Contrairement aux autres formations proposées, il s'agira d'une classe à temps plein (sans alternance) dans laquelle seront accueillis les élèves de 3e ou des personnes ayant "décroché" du système éducatif souhaitant se remettre sur les rails de la formation. 

Pourquoi l’entreprise Créatech accueille des apprentis…

Créatech, entreprise bisontine de dix salariés spécialisée dans la micromécanique, a pris sous son aile depuis 2 ans et demi un apprenti du CFAI de Besançon, Lucas Baekelandt. Elle va même s'occuper d'un deuxième à la rentrée de septembre 2016. Retour, dans cette période de baccalauréat et de choix d'avenir, sur les décisions qui ont mené les deux partis à coopérer

L'apprentissage en entreprise chez Créatech from maCommune.info on Vimeo.

Economie

Crise et enjeux environnementaux : le Grand Besançon et la FRTP Bourgogne-Franche-Comté main dans la main

Une rencontre s'est déroulée mardi 20 juillet entre représentants de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté et de Grand Besançon Métropole. Objectif : faire le point sur la situation des entreprises des travaux publics et leurs inquiétudes alors que la crise économique affaiblit lourdement les entreprises dans ce domaine.

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.37
légère pluie
le 28/07 à 0h00
Vent
1.43 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage