Alerte Témoin

CFAI Franche-Comté : d'excellents résultat en 2016 !

Publié le 10/08/2016 - 10:15
Mis à jour le 15/08/2016 - 11:22

Après une année 2015 très bonne, "les résultats des élèves apprentis du CFAI Franche-Comté à Besançon pour cette année 2016 sont excellents" se réjouit Philippe Labouche, directeur développement communication recrutement au CFAI. Sans compter les mentions dans les baccalauréats professionnels… 

1CFAIFrancheComte.JPG
©Alexane Alfaro

Pour les BEP et CAP, le taux de réussite atteint les 90% dont 100% en CAP Conduite d'installations de production.

Du côté des baccalauréats professionnels, 88,24% des apprentis ont réussi contre 78,95% en 2015. Les 100% de réussite sont enregistrés en Bac pro Maintenance des équipements industriels (dont 5 mentions "Assez bien", 1 mention "Bien" et 1 mention "Très bien), Bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle, et Bac pro Technicien d'usinage (dont 4 mentions "Assez bien", 3 mentions "Bien").

Pour les BTS, 82,83% des apprentis sont repartis avec leur diplôme contre 7,65% en 2015. On relève 100% de réussite dans les BTS Assistance technique d'ingénieur, BTS Conception de produits industriels et BTS Technico-Commercial.

Plus globalement, le CFAI sud Franche-Comté obtient un taux de réussite s'élevant à 84,62% contre 76,84% l'an dernier. 

"Ce n'est pas parce qu'on est en apprentissage qu'il est difficile de réussir ses examens" 

Être en entreprise et apprendre ses leçons, incompatibles ? Pour Philippe Labouche, directeur développement communication recrutement au CFAI Franche-Comté, "ce n'est pas parce qu'on est en apprentissage qu'il est difficile de réussir les examens". La preuve, "les chiffres de cette année sont très satisfaisants y compris en BTS, un examen qui n'est pas facile à obtenir".

D'autre part, des élèves ont passé leur BTS avec succès en ayant eu un baccalauréat professionnel. "Les gens pensent qu'il faut avoir un bac S ou un bac STEI pour avoir son BTS. Ici, nous avons un certain nombre de jeunes qui ont eu leur examen en venant de Bac pro et les résultats montrent qu'ils sont excellents ", souligne Monsieur Labouche. "L'apprentissage est donc une voie de réussite, une voie d'excellence avec un statut d'apprentis", ajoute-t-il.

55% des élèves du CFAI sont embauchés dans leur entreprise de formation

Parmi les apprentis du CFAI Franche-Comté, plus 55% d'entre eux sont embauchés dans leur entreprise de formation. Les entreprises prennent des apprentis pour les garder. Elles investissent véritablement en formation sur les jeunes. Ensuite, les raisons de garder ou non le jeune changent en fonction de plusieurs critères : l'apprenti peut décider d'aller en BTS après son Bac pro et l'entreprise peut ne pas pouvoir le garder, car elle n'a pas de poste correspondant à un BTS en apprentissage. Le jeune devra alors changer d'entreprise.

À chaque niveau de diplôme, "l'emploi est à la sortie" souligne le directeur développement communication recrutement au CFAI Franche-Comté : "c'est une passerelle pour l'emploi remarquable et reconnue de toute part ce qui veut dire qu'un jeune qui souhaite faire une formation chez nous peut monter graduellement ou travailler juste après son premier diplôme."

Par ailleurs, les entreprises dans la métallurgie proposent des rémunérations plus élevées que dans les autres secteurs d'activités. Par exemple, un apprenti de moins de 18 ans en première année percevra 513,33 euros dans une entreprise de métallurgie contre 366,66 euros dans une entreprise d'un autre secteur.

L'apprentissage, "une voie de garage ?"

En France, le stéréotype qui consiste à dire que l'apprentissage est "une voie de garage" est encore très ancré dans les esprits. "Pour nous, ce n'est pas le cas", indique Monsieur Labouche, "70% des jeunes du CFAI Franche-Comté sont en enseignement supérieur, ce qui fait que tous les jeunes en CAP, BEP, Bac, sont happés par le supérieur dans notre structure et on est les seuls à proposer cela. Pour la majorité des CFA, la majorité est inverse, les apprentis arrêtent avant de commencer l'enseignement supérieur."

Après une formation technique, les apprentis peuvent entreprendre des études dans le secteur commercial et vers une licence professionnelle en logistique.

  •  Toutes les infos sur les formations du CFAI Franche-Comté sur www.cfai.org
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

cfai

CAP, Bac Pro, BTS… La rentrée est assurée au CFAI Franche-Comté

Jusqu'au 15 octobre 2017, les inscriptions sont ouvertes au CFAI Franche-Comté pour la rentrée 2017-2018. CAP, Bac Pro, BTS… Il reste pas moins de 255 contrats d'apprentissage à pourvoir. Nouveauté de la rentrée : la classe de seconde industrielle et ses multiples avantages.

Comment s’inscrire en apprentissage au CFAI Franche-Comté ?

Le CFAI Franche-Comté, Centre de formation d’apprentis de l’industrie, appartenant au Pôle Formation des industries technologiques membre du réseau UIMM, est à l’écoute des jeunes et des entreprises depuis plus de 35 ans. Il existe six centres de formation à travers la région (Exincourt, Vesoul, Belfort, Besançon, Dole et Gevingey) qui forment 1000 apprentis chaque année -à travers 31 formations par apprentissage en 3 CAP, 7 Bac Pro, 14 BTS et 7 diplômes d'ingénieur - et avec lesquels 600 entreprises partenaires collaborent. 

Études dans l’Industrie : « l’apprentissage utilise une pédagogie pour des jeunes qui ont une intelligence concrète »

Échec au baccalauréat, décrochage scolaire, pas d'idée d'avenir professionnel… Le CFAI Franche-Comté propose plusieurs possibilités de formations pour tous les niveaux dans l'industrie, un secteur dans lequel les offres d'emploi et d'apprentissage sont nombreuses. Actuellement, 477 offres de contrat d'apprentissage sont disponibles en Franche-Comté

L’industrie en fête au CFAI Franche-Comté à Besançon !

Mercredi 7 septembre 2016 de 10 heures à 18 heures, l'industrie sera en fête à Témis à Besançon. Un village d'une quarantaine de partenaires (intérim, formations, découverte des métiers, entreprises) accueillera les visiteurs. Des entreprises et des écoles (Femto-ST, Ensmm) ouvriront également leurs portes au grand public. Un second rendez-vous se déroulera le 21 septembre à Exincourt. 

Le CFAI Franche-Comté à Besançon ouvre une classe de seconde dès la rentrée !

Le CFAI Franche-Comté ouvre une classe de seconde dès la rentrée prochaine, le 3 octobre 2016 sur le site de Besançon. Contrairement aux autres formations proposées, il s'agira d'une classe à temps plein (sans alternance) dans laquelle seront accueillis les élèves de 3e ou des personnes ayant "décroché" du système éducatif souhaitant se remettre sur les rails de la formation. 

Pourquoi l’entreprise Créatech accueille des apprentis…

Créatech, entreprise bisontine de dix salariés spécialisée dans la micromécanique, a pris sous son aile depuis 2 ans et demi un apprenti du CFAI de Besançon, Lucas Baekelandt. Elle va même s'occuper d'un deuxième à la rentrée de septembre 2016. Retour, dans cette période de baccalauréat et de choix d'avenir, sur les décisions qui ont mené les deux partis à coopérer

L'apprentissage en entreprise chez Créatech from maCommune.info on Vimeo.

Orientation : et pourquoi pas l’industrie ?

Alors que la session 2016 du baccalauréat vient de démarrer, les six CFAI (centre de formation des apprentis de l'industrie) de Franche-Comté s'associent afin de promouvoir les 33 formations d'avenir existantes du CAP au niveau ingénieur. Dans la région, 500 postes sont proposés tous les ans, mais 150 à 250 ne sont pas pourvus.

Education

"La défaite du chacal"

La lecture du soir... • Durant le confinement,  maCommune.info vous invitent à une petite lecture du soir avec vos enfants avec les services de l'Académie de Besançon. Découvrez une nouvelle histoire du soir avec un lièvre rusé qui vient en aide à son amie, la tortue. Ensemble, ils vont tenter de piéger un chacal...        

Des collégiens racontent leur confinement au quotidien…

Alors que commence cette quatrième semaine de confinement, les élèves journalistes en herbe du "Petit Confiné" partagent une part de leur quotidien. Comment vivent-ils cette situation inédite en France et dans le monde ? Comment occupent-ils leur journée ? Que ressentent-ils ? Témoignages, parfois tout en poésie...

École à la maison : distribution de matériel prévu et devoirs par courrier postal

Le premier projet est destiné à organiser une distribution sécurisée de matériels informatiques qui seraient disponibles dans les écoles et les établissements scolaires (tablettes et ordinateurs portables), en accord avec les communes, départements et régions, à partir de l’établissement scolaire qui gère l’inventaire de son stock attribuable et la liste des élèves bénéficiaires, apprend-on ce 1er avril 2020.

"Au moins, nous, c?a va"

La lecture du soir... • Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invitent tous les soirs à une petite lecture avec vos enfants. Découvrez, dans cette nouvelle histoire du soir, les conséquences du changement climatique sur les animaux et sur l'environnement..."    

« J’ai appris que je ne passerais pas d’épreuves finales pour mon brevet… « 

Le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer l’a annoncé ce matin : les élèves valideront leur brevet ou leur baccalauréat sur le seul contrôle continu. Qu’en pensent les principaux intéressés  ? Les élèves de 3e du collège Diderot du "Petit Confiné" s'expriment...

Comment nous vivons l’école à la maison…

#3 • Presque trois semaines de confinement et d'école à la maison. Déjà ! Et ce n'est pas terminé. Nous, petits confinés du collège Diderot à Besançon, n'avons pas tous la même perception. Certains apprécient. D'autres beaucoup moins. Selon un sondage de nos professeurs, sur quatre classes de sixième et de troisième, même si nous parvenons à bien travailler à la maison à 66%, nous préférons à plus de 80 % travailler ... au collège !
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.68
ciel dégagé
le 08/04 à 0h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
72 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune