Études dans l'Industrie : "l'apprentissage utilise une pédagogie pour des jeunes qui ont une intelligence concrète"

Publié le 05/07/2017 - 14:01
Mis à jour le 11/07/2017 - 11:11

Échec au baccalauréat, décrochage scolaire, pas d’idée d’avenir professionnel… Le CFAI Franche-Comté propose plusieurs possibilités de formations pour tous les niveaux dans l’industrie, un secteur dans lequel les offres d’emploi et d’apprentissage sont nombreuses. Actuellement, 477 offres de contrat d’apprentissage sont disponibles en Franche-Comté

 ©
©

"On peut très bien accueillir des jeunes qui ont échoué au bac et leur proposer des parcours en apprentissage", nous confie Philippe Labouche, Directeur Développement-Recrutement-Communication CFAI-FC. "Et pour chaque individu on fait une évaluation sur ses connaissances, car il ne s'agit pas de le mettre en situation d'échec. Et en fonction de son niveau, on lui propose de faire une Première et une Terminale en apprentissage pour lui donner un nouvel élan."

L'aéronautique

  • Différents métiers existent dans le domaine de l'aéronautique, dont le découpage et l'emboutissage, dont Besançon est l'un des berceaux. Le CFAI propose des formations allant du CAP au diplôme d'Ingénieur. 

Microtechniques (luxe, bijouterie, joaillerie, médical)

  • Le CFAI propose un Bac Pro en apprentissage (il en existe seulement quatre en France dont l'un se déroule à Besançon). 

Conception et réalisation

Il s'agit de la fabrication de pièces unitaires. Le CFAI propose un Bac Pro CPRP option A. Une formation qui peut convenir dans une poursuite d'études en microtechniques. Diplômes d'ingénieur spécialisés dans le domaine médical et dans le domaine du luxe également possibles.

"À chaque fois, on a la possibilité de prendre des jeunes dès la sortie de la 3e au niveau du CAP jusqu'au diplôme d'ingénieur avec toutes les strates intermédiaires", souligne Monsieur Labouche, "c'est une particularité du CFAI". 

Usinage (commande numérique)

  • Les apprentis sont amenés à réaliser de la petite, de la moyenne et de la grande série dans les secteurs du luxe, de l'horlogerie, aéronautique, médical, etc. Le CFAI propose un Bac Pro.

Maintenance

  • Les métiers de la maintenance touchent tous les domaines (agroalimentaire, bois, chimie, métallurgie…). Le CFAI forme au niveau Bac Pro, BTS, diplôme d'ingénieur. "Ces diplômes ouvrent des portes très larges, car la maintenance touche tous les secteurs d'activité", indique Philippe Labouche. 

Conception

  • Le CFAI propose des BTS comme celui de la conception par le biais du dessin industriel en 3D (horlogerie et métallurgie), conception de machines automatiques (agroalimentaire par exemple), le contrôle industriel et la régulation automatique. 

Formation informatique

  • Trois formations (dont une en BTS et une en ingénieur) sont proposées au CFAI. 

"L'avantage de l'apprentissage, c'est que ça donne du sens aux études : on a des jeunes qui se révèlent justement dès lors qu'ils sont dans un cadre professionnel avec des réalisations complètes à faire en entreprise où le jeune mesure que pour être capable de faire telle ou telle chose, il faut savoir telle ou telle chose. L'apprentissage utilise une pédagogie qui est faite pour des jeunes qui ont une intelligence concrète et pratique", explique Philippe Labouche

Infos + 

  • Actuellement, 477 offres de contrats d'apprentissage sont disponibles en Franche-Comté. Pour s'inscrire, se rendre sur http://www.cfai.org/ (en ayant le Bac ou non) "le plus vite possible" avant le 1er août 2017.
  • Retrouver toutes les formations et les renseignements sur http://www.cfai.org
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

cfai

CAP, Bac Pro, BTS… La rentrée est assurée au CFAI Franche-Comté

Jusqu’au 15 octobre 2017, les inscriptions sont ouvertes au CFAI Franche-Comté pour la rentrée 2017-2018. CAP, Bac Pro, BTS… Il reste pas moins de 255 contrats d’apprentissage à pourvoir. Nouveauté de la rentrée : la classe de seconde industrielle et ses multiples avantages.

L’industrie en fête au CFAI Franche-Comté à Besançon !

Mercredi 7 septembre 2016 de 10 heures à 18 heures, l’industrie sera en fête à Témis à Besançon. Un village d’une quarantaine de partenaires (intérim, formations, découverte des métiers, entreprises) accueillera les visiteurs. Des entreprises et des écoles (Femto-ST, Ensmm) ouvriront également leurs portes au grand public. Un second rendez-vous se déroulera le 21 septembre à Exincourt. 

Le CFAI Franche-Comté à Besançon ouvre une classe de seconde dès la rentrée !

Le CFAI Franche-Comté ouvre une classe de seconde dès la rentrée prochaine, le 3 octobre 2016 sur le site de Besançon. Contrairement aux autres formations proposées, il s’agira d’une classe à temps plein (sans alternance) dans laquelle seront accueillis les élèves de 3e ou des personnes ayant « décroché » du système éducatif souhaitant se remettre sur les rails de la formation. 

CFAI Franche-Comté : d’excellents résultat en 2016 !

Après une année 2015 très bonne, « les résultats des élèves apprentis du CFAI Franche-Comté à Besançon pour cette année 2016 sont excellents » se réjouit Philippe Labouche, directeur développement communication recrutement au CFAI. Sans compter les mentions dans les baccalauréats professionnels… 

Pourquoi l’entreprise Créatech accueille des apprentis…

Créatech, entreprise bisontine de dix salariés spécialisée dans la micromécanique, a pris sous son aile depuis 2 ans et demi un apprenti du CFAI de Besançon, Lucas Baekelandt. Elle va même s’occuper d’un deuxième à la rentrée de septembre 2016. Retour, dans cette période de baccalauréat et de choix d’avenir, sur les décisions qui ont mené les deux partis à coopérer

L’apprentissage en entreprise chez Créatech from maCommune.info on Vimeo.

Orientation : et pourquoi pas l’industrie ?

Alors que la session 2016 du baccalauréat vient de démarrer, les six CFAI (centre de formation des apprentis de l’industrie) de Franche-Comté s’associent afin de promouvoir les 33 formations d’avenir existantes du CAP au niveau ingénieur. Dans la région, 500 postes sont proposés tous les ans, mais 150 à 250 ne sont pas pourvus.

Economie

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.16
légère pluie
le 22/06 à 21h00
Vent
1.87 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %