Le CHU Minjoz ouvre son centre du cancer de la prostate

Publié le 05/06/2018 - 18:11
Mis à jour le 07/06/2018 - 09:24

Le CHU Jean-Minjoz a ouvert ce mardi 5 juin 2018 son nouveau centre du cancer de la prostate en Franche-Comté. Unique dans la région, il doit faire coopérer les services nécessaires au traitement des cancers entre eux : urologie, andrologie, oncologie, radiologie, kinésithérapie, psychologie, etc. pour offrir des soins "plus rapides et plus complets" aux patients...

PUBLICITÉ

Le principe de ce nouveau centre : de la coopération, sans réelle infrastructure nouvelle, outre un standard téléphonique qui se chargera de guider les patients dans ce nouveau système. 

Un parcours accéléré

« Les services existaient déjà, mais ils sont désormais mutualisés pour que le traitement soit optimisé » explique le docteur Kleinclauss, chef du service radiologie et andrologie. « Concrètement, l’information étant centralisée, cela se traduit par un parcours accéléré. Depuis l’arrivée du patient dans le centre jusqu’ à sa transition entre les services » continue-t-il.

26 médecins de 13 services différents

« Les » services, car le docteur Kleinclauss sait qu’un cancer demande l’avis et l’action de nombreux professionnels de santé. Au total, ce sont 26 médecins (et aides-soignants) provenant de 13 disciplines différentes qui sont mobilisés conjointement pour le traitement des patients.

« Ainsi, les malades ont directement accès aux différentes thérapies possibles, présentées par les médecins concernés dans un même cabinet » détaille-t-il. Sans oublier de mentionner « les deux équipes de recherche du CHU, chargées de proposer de nouveaux outils, de nouvelles innovations thérapeutiques aux patients.« 

Une première en Franche-Comté

Ce genre de centre de recherche est bien rare en France (« deux ou trois ») et encore plus en Franche-Comté, où il est le premier du genre. Avec ce dispositif, le CHU espère bien décrocher, dans les mois qui viennent, le précieux label international de « Prostate Cancer Unit Network ». Celui-ci ancrerait l’hôpital bisontin dans un réseau mondial reconnaissant les pionniers de la recherche contre le cancer…

Le cancer de la prostate, fléau de l’homme

Pour rappel, le cancer de la prostate est le premier cancer chez l’homme, avec 48 000 nouveaux cas par an. Il touche ainsi près d’un homme sur huit (113 hommes sur 100 000 en Franche-Comté) et cause plus de 8000 décès chaque année.

Fortement lié à l’âge, il est rare avant 50 ans et c’est autour de 70 ans que le nombre de cas est le plus élevé. D’une évolution généralement lente (10 à 15 ans en moyenne) et souvent asymptomatique, il peut toutefois être assez fulgurant selon les cas.

Le premier outil de détection du cancer de la prostate reste le toucher rectal ; derrière, vient le dosage de PSA (antigène spécifique de la prostate.)Et récemment, l’IRM a prouvé son importance dans son diagnostic.

Infos +

  • Un guichet unique, ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00, est joignable au : 03.81.47.71.17
  • Les patients seront principalement dirigé vers ce central via leur médecin traitant, si celui-ci à une suspicion sur le diagnostic, ou si le cancer est avéré et demande un suivi.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

Publi-info vidéo • Régulièrement, nous avons envie de perdre quelques kilos, mais sommes sceptiques quant à l’efficacité des régimes. Peut-être est-ce le bon moment pour se tourner vers Energy Slim ? Pour bien démarrer, Delphine Huet, partenaire Energy Slim installée Place de la Révolution à Besançon, nous prodigue 5 conseils pour retrouver un « poids santé ».

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

L'Agence Régionale de Santé met en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone et donne des conseils de prévention ; car l'intoxication au monoxyde de carbone reste trop peu connue, elle qui est pourtant responsable de plusieurs centaines de morts en France chaque année. En Bourgogne Franche-Comté, presque 180 personnes ont été intoxiquées en un an.

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15
couvert
le 15/10 à 0h00
Vent
1.88 m/s
Pression
1009.77 hPa
Humidité
83 %

Sondage