Alerte Témoin

Besançon : le CHU recherche des volontaires pour une étude sur les effets du smartphone

Publié le 18/09/2019 - 14:00
Mis à jour le 19/09/2019 - 17:28

Le CHU de Besançon recherche 100 Bisontins, entre 20-30 ans et 60-70 ans, pour participer à une étude sur les effets du téléphone mobile sur la santé. L’étude est rémunérée.

Illustration ©Pixabay
Illustration ©Pixabay
PUBLICITÉ

94% des Français sont équipés en téléphone mobile. La très grande majorité d’entre nous utilise quotidiennement un téléphone portable alors même que l'utilisation des technologies de communication mobile est la source la plus importante d’exposition aux radiofréquences.

Des chercheurs du CHU de Besançon et de l’université de Franche-Comté sont partenaires du projet franco-suisse SPUTNIC (Study Panel on Upcoming Technologies to measure Non- Ionizing radiation and Cognition) d'où est tirée cette étude.

Objectifs de l'étude :

  • analyser la relation entre l’exposition quotidienne aux radiofréquences liées à l’utilisation individuelle du téléphone portable et notre mémoire ;
  • analyser la relation entre cette exposition aux radiofréquences et le bien-être et la qualité du sommeil des participants.

Pour cette étude, 200 utilisateurs de téléphone mobile seront inclus : 100 personnes résidant à Besançon et 100 personnes résidant à Bâle.

L’étude se focalisera sur deux groupes d’âge : les 20-30 ans, gros utilisateurs de ces technologies de communication ; les 60-70 ans, peu inclus dans les études précédentes portant sur ce thème alors même que la mémoire constitue pour cette population un enjeu important.

Une application installée sur le téléphone et un questionnaire quotidien

L’exposition des utilisateurs de smartphone aux radiofréquences sera déterminée à l’aide d’une application installée sur le téléphone de chaque participant. Des données seront recueillies en continu, à l’aide d’un bracelet d’activité connecté porté tout au long de l’étude.

Enfin, chaque jour, un questionnaire en ligne permettra d’évaluer la qualité du sommeil et le bien-être des participants. Des tests psychométriques seront réalisés quotidiennement et les résultats seront collectés directement via une plateforme internet.

Participez à cette étude pour une période de 10 à 15 jours !

  • Vous utilisez quotidiennement un smartphone (Android exclusivement) et passez au moins cinq appels par semaine
  • Vous êtes âgé de 20 à 30 ans ou de 60 à 70 ans
  • Vous habitez Besançon

--> Renseignements et inscriptions : sputnic@chu-besancon.frEtude indemnisée à hauteur de 35 €

Les résultats de cette étude permettront de mieux connaitre l’exposition quotidienne des utilisateurs de téléphone portable aux radiofréquences, pour des tranches d’âge et des profils  d’utilisation différents.

De plus, cette étude aidera à une meilleure compréhension de l’influence de l’exposition journalière aux radiofréquences sur les capacités cognitives, la qualité du sommeil et le bien-être des utilisateurs de téléphones portables.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Leucémie : les équipes bisontines de l’institut RIGHT sollicitées pour faire avancer la recherche

"Transformer le pronostic des leucémies dans les 10 ans à venir", tel est le défi lancé aux chercheurs. Les équipes bisontines de l’institut RIGHT (UMR1098) participeront au tout nouvel institut national de recherche partenariale OPALE que l’État vient de créer à cet effet, apprend-on ce mardi 18 février 2020.

Deuxième défi cycliste de la Sapaudia  pour sensibiliser au don de moelle osseuse

Inscriptions • La deuxième édition du défi cycliste de la Sapaudia Franche-Comté  partira le 18 juin 2020 de Baume-les-Dames.  150 cyclistes vont parcourir durant 24h près de 420 km à destination de Clairvaux-les-Lacs  pour sensibiliser, informer et recruter au don volontaire de moelle osseuse. Inscriptions jusqu'au 10 mars.

Mutuelles : l’UFC Que choisir dénonce une inflation moyenne de 5% en 2020

Alors que le 100 % santé pour l’optique et certains soins dentaires est entré en vigueur au 1er janvier dernier, l’UFC-Que Choisir révèle dans un communiqué de mercredi 12 février 2020, sur la base de l’étude de près de 500 contrats d’assurance santé recueillis auprès des consommateurs, que l’inflation subie en 2020 par les usagers est massive.

Salmonellose : retrait et rappel de Morbier au lait cru de la marque Perrin

13 personnes atteintes de salmonelloses ont été infectées par la même souche Salmonella Dublin après les investigations du Centre national de référence (CNR) des salmonelles à l’Institut Pasteur. Après enquête, le ministre de l'Agriculture rappelle des lots de Morbier au lait cru de la société Perrin (Doubs) distribué dans toute la France en grande distribution.

Des mallettes d'informations pour accompagner les familles d'enfants atteints d'un cancer

Hôpital de Besançon • La fondation Enfants Cancer Santé et le service hématologie-oncologie pédiatrique du CHU de Besançon ont présenté jeudi 6 février 2020 des mallettes d'informations destinées aux parents dont l'enfant est atteint d'un cancer. Elles seront offertes aux familles à partir de la semaine prochaine.

Contre les pesticides, les Coquelicots interpelleront l’Agence Régionale de Santé ce vendredi

Les Coquelicots de Besançon organisent une manifestation vendredi 7 février 2020 à partir de 18h30 pour battre le pavé jusqu'au siège de l'ARS Bourgogne Franche-Comté, avenue Louise Michel. Dans le cadre de la campagne d’information sur les dangers pour la santé et l’environnement des SDHI (famille de 11 fongicides), "et face à l’inaction et au déni de l’ANSES" sur la dangerosité de ces produits, les Coquelicots ont décidé d’interpeller directement l’ARS.

SONDAGE – Prenez-vous des précautions contre le Coronavirus ?

L’épidémie de pneumonie virale 2019-nCoV a contaminé plus de 17 200 personnes dans le monde, dont plus de 360 mortellement. En France, le nombre de cas est très faible et les ressortissants français rapatriés ces derniers jours ne sont pas malades. A Besançon, une suspicion de cas de Coronavirus a été examinée il y a deux semaines, mais les résultats se sont avérés négatifs. A ce jour, aucun cas de cette maladie n'est déclarée en Franche-Comté. Et vous, prenez-vous des précautions contre cette maladie ? C'est le sondage de la semaine...

Coronavirus : les recommandations et le dispositif mis en place en Bourgogne Franche-Comté

Un cas suspect de Coronavirus accueilli vendredi dernier à l'hôpital de Besançon a été écarté dans le courant du week-end. L'Agence régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté met actuellement en application les mesures du ministère de la santé sur le modèle du risque épidémique et biologique (REB). 

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.75
couvert
le 21/02 à 9h00
Vent
0.96 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
82 %

Sondage