Législatives 2022 : le point complet sur les résultats dans le Doubs

Publié le 12/06/2022 - 20:35
Mis à jour le 12/06/2022 - 22:37

Le boulanger Stéphane Ravacley, candidat sans étiquette investi par la Nupes sous les couleurs d'EELV, s'est hissé dimanche en tête du premier tour dans la 2e circonscription du Doubs, devant le député sortant de la majorité présidentielle, Eric Alauzet. En 2017, le parti présidentiel avait gagné quatre des cinq circonscriptions du département, une seule étant conservé par Les Républicains.

  • Stéphane Ravacley a obtenu 32,51% des suffrages, juste devant M. Alauzet (31,36%), ex-EELV passé à Renaissance peu de temps après son élection en 2017. Le RN se place troisième avec 17,49% et LR quatrième avec 10,80%.

"On va se battre dès demain comme des lions et des lionnes en retournant sur le terrain pour aller chercher les abstentionnistes", a déclaré à l'AFP Stéphane Ravacley, qui s'est taillé une stature nationale depuis qu'il a obtenu la régularisation de son apprenti guinéen, au prix d'une grève de la faim de dix jours l'an dernier, et qu'il a organisé un spectaculaire convoi humanitaire pour l'Ukraine.

L'artisan estime que son programme, celui de la Nupes, "donne un horizon plus agréable aux gens", ce qui a porté sa candidature. Pendant sa campagne, le "boulanger candidat" avait reçu le soutien sur le terrain de deux anciens candidats écologistes à la présidentielle, Yannick Jadot et Dominique Voynet. Et lors de la cérémonie de clôture du 75e Festival de Cannes, les frères Jean-Pierre et Luc Dardenne, cinéastes humanistes, avaient dédié leur Prix spécial au "boulanger de Besançon", Stéphane Ravacley.

Dans la première circonscription du Doubs, c'est également la candidate de la Nupes-LFI, Séverine Véziès, qui est arrivée en tête avec 29,78 % devant Laurent Croizier (ENS-Modem 26,75 %). Les deux premières circonscriptions du Doubs couvrent Besançon, une ville traditionnellement de gauche qui avait majoritairement voté pour Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle.

Dans les troisième et quatrième circonscriptions, les candidats RN Nathalie Fritsch (25,78%) et Géraldine Grangier (30,36%) se placent devant les candidats de la majorité présidentielle, respectivement Nicolas Pacquot (22,81%) et Frédéric Barbier (27,37%), qu'elles affronteront en duel au deuxième tour.

La députée sortante Annie Genevard (42,07%), vice-présidente déléguée du parti Les Républicains, conserve son emprise territoriale dans la cinquième circonscription du département en se plaçant largement en tête du premier tour devant le candidat ENS-Horizon, Philippe Alpy (19,49%).

(Source AFP)

Législatives 2022 - 1er tour (Doubs)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

législatives 2022

Politique

Bourgogne-Franche-Comté : un plan État-Région pour la filière automobile se met en place…

Mercredi 29 juin, le préfet de région, Fabien Sudry, et la présidente du Conseil régional, Marie-Guite Dufay, ont réuni le comité de pilotage du plan État-Région pour la filière automobile en Bourgogne-Franche-Comté au sein de l’entreprise Streit Mécanique, à Pays-de-Clerval, dans le Doubs.

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26
partiellement nuageux
le 30/06 à 12h00
Vent
4.05 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
15 %

Sondage