Les gérants de "Liberty Gym" suspectés de blanchiment de fraude fiscale

Publié le 13/12/2019 - 20:28
Mis à jour le 16/12/2019 - 14:24

Les gérants de la  franchise de salles de sport "Liberty Gym", suspectés d'avoir organisé un schéma complexe de blanchiment de fraude fiscale basé sur des sociétés étrangères, ont été mis en examen vendredi 13 décembre 2019 à Besançon. L'homme de 49 ans a été placé en détention provisoire.

L’enquête a débuté à Besançon en octobre 2018 avec la plainte d’une entreprise de travaux qui réclamait, en vain, 200.000 euros à Liberty Gym. Une somme impossible à récupérer, en raison de l’insolvabilité de l’entreprise qui loue systématiquement ses locaux et son matériel, évitant ainsi d’éventuelles saisies.

Le responsable de Liberty Gym, un ancien champion de fitness de 49 ans, a été placé en détention provisoire. La co-responsable de cette franchise a été placée sous contrôle judiciaire, a indiqué le procureur de la république de Besançon, Etienne Manteaux.

Ils ont été mis en examen pour "blanchiment de fraude fiscale aggravée", "abus de biens sociaux", "abus de confiance" et "organisation frauduleuse de l'insolvabilité".

Le binôme, dont "les déclarations à l'administration fiscale sont bien en dessous de leur train de vie", selon M. Manteaux, gérait une dizaine de salles Liberty Gym en direct et une soixantaine de salles en franchises, essentiellement en Bourgogne-Franche-Comté et en région parisienne.

Appel aux créanciers de Liberty Gym à se faire connaitre

 "Il y a plusieurs centaines de milliers d'euros de fraude avérés, mais qui pourraient peut-être atteindre plusieurs millions d'euros", a estimé le magistrat lors d'une conférence de presse. Il appelle les éventuels créanciers de Liberty Gym à se faire connaître.

"Nous seront amenés à contester les infractions reprochées", a indiqué l'avocat de la gérante, Me Jérôme Pichoff, qui "demande le respect de la présomption d'innocence".

D'après les enquêteurs, les gérants auraient mis en place un schéma de sociétés leur permettant "d'exfiltrer les marges bénéficiaires" de leurs salles de sport vers deux holdings, basées à Cardiff (Royaume-Uni), et "de se soustraire à l'impôt".

"Le signalement de l'artisan nous a permis d'entrer dans cette galaxie organisée par les gérants et de cartographier la fraude", a expliqué Patrice Bertrand, chef de l'unité Lyon-Dijon du Service d'enquête judiciaire des finances. Ce nouveau service spécialisé a été créé en juillet 2019 pour lutter contre la fraude fiscale.

Le couple sera par ailleurs jugé mercredi pour "escroquerie organisée" dans le cadre d'une affaire antérieure.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Meurtre d’Alexia : Jonathann Daval condamné à 25 ans de réclusion criminelle

Jonathann Daval, jugé depuis lundi pour le meurtre de sa femme Alexia qu'il reconnaît, a demandé à deux reprises "pardon" ce samedi 21 novembre 2020 aux parties civiles, avant que la cour d'assises de la Haute-Saône ne  se retire pour délibérer. Elle a finalement donné son verdict. Il est condamné à 25 ans de réclusion criminelle.

Meurtre d’Alexia : réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jonathann Daval

L'avocat général Emmanuel Dupic a requis ce samedi 21 novembre 2020 devant les assises de la Haute-Saône la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre de Jonathann Daval, auteur d'un "crime presque parfait" parce que sa femme Alexia "voulait le quitter". Le verdict est attendu en fin d'après-midi ou en début de soirée.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.05
partiellement nuageux
le 27/11 à 15h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
47 %

Sondage