Les Jeunes Socialistes refusent la suppression du régime étudiant de sécurité sociale

Publié le 12/10/2017 - 14:12
Mis à jour le 12/10/2017 - 14:36

Après l'annonce du gouvernement de la suppression du régime étudiant de sécurité sociale pour l'intégrer au régime général, les jeunes socialistes expriment le refus de cette mesure ce jeudi 12 octobre 2017. Depuis 1972, la LMDE (mutuelle des étudiants) avait la gestion de la sécurité sociale des étudiants répartie sur des mutuelles régionales. Le basculement devrait s'effectuer en septembre 2018.

index.jpg
©commonswikimedia
PUBLICITÉ

« Face aux menaces renouvelées mardi matin du gouvernement contre le régime étudiant de sécurité sociale (RESS), les Jeunes Socialistes réaffirment avec force leur attachement à ce régime essentiel à l’autonomie et à la santé des jeunes », expliquent Les Jeunes socialistes.

Pour le mouvement, le gouvernement est « déconnecté des réalités de la jeunesse (…) A l’heure où près d’un.e jeune sur trois renonce à des soins, et où plus d’un.e jeune sur cinq vit sous le seuil de pauvreté, l’existence d’un dispositif spécifique pour les jeunes est primordiale ».

Le régime étudiant de sécurité social permet « de développer des actions d’éducation au système de soins (…) il est un outil essentiel pour conduire des actions de prévention santé adaptées au public jeune (prévention SIDA, dépistage, prévention des addictions…), dispensées par les pairs », selon les Jeunes socialistes.

Le mouvement s’inquiète notamment de « l‘éparpillement des étudiant.e.s dans les différents régimes existants, en fonction des activités de leurs parents« . Ils appellent à « l’unification du régime en une seule organisation dirigée par les jeunes ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

Publi-info vidéo • Régulièrement, nous avons envie de perdre quelques kilos, mais sommes sceptiques quant à l’efficacité des régimes. Peut-être est-ce le bon moment pour se tourner vers Energy Slim ? Pour bien démarrer, Delphine Huet, partenaire Energy Slim installée Place de la Révolution à Besançon, nous prodigue 5 conseils pour retrouver un « poids santé ».

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

L'Agence Régionale de Santé met en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone et donne des conseils de prévention ; car l'intoxication au monoxyde de carbone reste trop peu connue, elle qui est pourtant responsable de plusieurs centaines de morts en France chaque année. En Bourgogne Franche-Comté, presque 180 personnes ont été intoxiquées en un an.

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.68
couvert
le 17/10 à 12h00
Vent
4.986 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
62 %

Sondage