Lettre ouverte au préfet contre l'abus de l'interdiction au rassemblement

Publié le 30/11/2015 - 16:21
Mis à jour le 01/12/2015 - 10:14

Les organisations CDDLE (Collectif de Défense des Droits et Libertés des Etrangers), ENSEMBLE (Mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire), LDH (Ligue des Droits de l'Homme), MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples), NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) et PCF (Parti Communiste Français) ont adressé ce lundi 30 novembre 2015 une lettre ouverte au préfet du Doubs, Raphaël Bartolt, concernant l'interdiction de tout rassemblement sur la voie publique du 28 au 30 novembre en raison du lancement de la COP 21 à Paris. Cette lettre vise à dénoncer "un état d'urgence détourné contre le mouvement social".

2RaphaelBartolt001.JPG
Raphaël Bartolt, préfet de Franche-Comté et préfet du Doubs ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Dans leur lettre ouverte, les différentes organisations se sont adressés au Préfet du Doubs : "Vous venez d’interdire une marche pour le climat, prévue le dimanche 29 novembre à Besançon, ainsi que toute forme de rassemblement du samedi 28 au lundi 30 inclus" avant de faire un parallèle entre l'interdiction au rassemblement et l'inauguration du marché de Noël et des Passages Pasteur qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes. 

"Un abus contre les libertés publiques"

Le CDDLE, ENSEMBLE, la LDH, le MRAP, le NPA, le PCF ont ensuite poursuivi : "Nous vous saurions gré, Monsieur le Préfet, de nous dire en quoi une marche pour le climat organisée à l’occasion de la tenue de la COP21 représenterait un danger plus important que l’inauguration du passage Pasteur, alors que ce sont précisément les lieux commerciaux et de spectacles qui ont été visés par les attentats". Ils estiment "que l’état d’urgence est détourné de son objectif initial et est utilisé contre le mouvement social. Il y a là un abus qui met en cause les libertés publiques" contre lequel ils sont "opposés".

Un arrêté controversé

Conformément aux instructions du Ministre de l'Intérieur, le Préfet du Doubs avait pris un arrêté interdisant sur l'ensemble du département du Doubs les manifestations et les rassemblements revendicatifs se déroulant sur la voie publique ainsi que les déambulations festives et cela pour une durée limitée à trois jours du samedi 28 novembre 2015 à minuit jusqu’à aujourd'hui minuit. Cet arrêté avait déjà été controversé lors de sa mise en place par le mouvement politique Alternative à Gauche.

Retrouvez ci-dessous les différents articles sur l'inauguration du marché de Noël de Besançon, le concert de LEJ aux Passages Pasteur et l'interdiction de manifester dans le Doubs en raison de la COP 21. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut souhaite armer la police municipale « par conviction »

Lors de l'inauguration se sa permanence à Besançon samedi 8 décembre 2019, Ludovic Fagaut a dévoilé de nouvelles lignes de son programme en tant que candidat Les Républicains pour l'élection municipale à Besançon en 2020. Parmi elles, l'armement et de le doublement des effectifs de la police municipale…

Municipale Besançon : les propositions de Karim Bouhassoun pour le développement économique

Karim Bouhassoun, du mouvement "Bisontines – Bisontins" a profité mardi 3 décembre 2019 de sa visite au sein de la manufacture horlogère Vuillemin de Franois afin de présenter son programme économique et industriel pour "l’attractivité économique et le développement des filières" du territoire du Grand Besançon Métropole.

Grève du 5 décembre : l’Equipe d’Anne Vignot appelle à la mobilisation contre la réforme des retraites

L'Equipe autour d'Anne-Vignot (composée de Europe Écologie les Verts, le Parti Socialiste, le Parti Communiste, Génération.s et À gauche citoyens !) pour l'élection municipale de Besançon 2020 soutient la journée de grève du jeudi 5 décembre 2019 et appelle à la mobilisation contre la réforme des retraites.

Alexandra Cordier quitte ses fonctions d’attachée de presse du maire de Besançon

La candidate déchue de l'investiture En marche pour l'élection municipale de Besançon en 2020 Alexandra Cordier quitte ses fonctions d'attachée de presse du maire de Besançon ce vendredi 29 novembre. Une information qui enchaine avec celle de sa démission de référente départementale LREM dans le Doubs mi-novembre.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.58
légère pluie
le 09/12 à 18h00
Vent
4.84 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
95 %

Sondage