Lons-le-Saunier : un collectif de patients créé pour dénoncer des dysfonctionnements à l'hôpital

Publié le 31/01/2024 - 14:17
Mis à jour le 31/01/2024 - 14:17

La fille d'une patiente décédée a créé un collectif baptisé Les victimes de l'hôpital pour dénoncer des "erreurs médicales" et des "prises en charge inhumaines" dans l'établissement de Lons-le-Saunier, a-t-elle annoncé mercredi 31 janvier 2024.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

"Ce qui m'a fait créer ce collectif, c'est le décès de ma maman et le manque d'humanisme lors de sa prise en charge", confie Marie-Hélène Girard, qui dit avoir également elle-même souffert d'une "mauvaise prise en charge" lors d'une opération de la vésicule biliaire à l'hôpital de Lons-le-Saunier.

Elle fustige les diagnostics inexacts posés, selon elle, en octobre dernier alors que sa mère de 85 ans se plaignait de douleurs extrêmes. En décembre, la vieille dame est finalement hospitalisée, avant d'être transférée à l'hôpital de Champagnole (Jura), contre l'avis de sa fille, qui ne peut se déplacer. "Ma maman est décédée sept jours plus tard, seule. Et le pire, c'est qu'on ne sait toujours pas vraiment de quoi elle est morte", confie Mme Girard.

Trente-huit personnes ont rejoint à ce jour le collectif, qui "continue de grossir" depuis sont lancement samedi, précise à l'AFP Mme Girard.

L'établissement visé par plusieurs plaintes

La direction de l'établissement relève de son côté un "contexte sanitaire difficile". Entre novembre 2023 et janvier 2024 "le centre hospitalier a été, comme la plupart des autres établissements publics de santé, sujet à des afflux de patients liés notamment aux épidémies de grippe ou encore de Covid voire de réductions de l'offre sanitaire libérale". La direction défend également "l'engagement du personnel hospitalier" dont la mise en cause, "sans doute symptôme d'une société qui s'interroge et qui doute, (...) est inacceptable".

L'hôpital de Lons-le-Saunier est par ailleurs concerné par plusieurs plaintes de nature différente.

Une famille, qui reproche à l'hôpital d'avoir mis cinq jours à déceler l'hémorragie cérébrale de son bébé, resté handicapé, malgré l'insistance de sa mère, a ainsi déposé plainte contre l'établissement. Une information judiciaire a été ouverte pour "blessure involontaire avec ITT de moins de trois mois par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence", indique le parquet de Lons-le-Saunier.

La veuve d'un médecin urgentiste de l'hôpital a également déposé plainte contre X pour "homicide involontaire et non assistance à personne en danger" après le décès de son mari du Covid-19 en avril 2020. Une information judiciaire a été ouverte en mai 2023.

Enfin, l'hôpital est visé par une enquête préliminaire pour "harcèlement", confirme le parquet.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Soins dans l’Arc jurassien franco-suisse : une baisse du nombre de médecins du côté français

Dans le cadre d’un cycle de travail sur la santé, l’Observatoire statistique transfrontalier de l'Arc jurassien (OSTAJ) a publié le 27 février 2024 une nouvelle étude consacrée à l’offre de soins sur le territoire. Les chiffres reflètent particulièrement des tendances démographiques et structurelles différentes de part et d'autre de la frontière.

Une journée de sensibilisation et une exposition sur la prévention du cancer colorectal à Besançon 

Du 5 au 31 mars 2024, une exposition sur la prévention du cancer colorectal sera installée dans le hall principal du CHU de Besançon dans le cadre de Mars bleu. Une journée de sensibilisation sera également organisée le jeudi 21 mars avec une équipe pluridisciplinaire de gastro-entérologie.

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.24
légère pluie
le 04/03 à 0h00
Vent
2.91 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
92 %