Alerte Témoin

Ludovic Fagaut s'insurge de la participation d'Anne Vignot à la manifestation de samedi

Publié le 14/06/2020 - 18:24
Mis à jour le 14/06/2020 - 18:29

Ce samedi 13 juin 2020, un millier de personnes s'est mobilisé dans les rues de Besançon. Pour le candidat, tête de la liste "Besançon Maintenant", la participation de la candidate Anne Vignot est inappropriée...

Ludovic Fagaut -016
Ludovic Fagaut ©Alexane Alfaro

Le candidat soutenu par Les Républicains explique dans un communiqué qu'Anne Vignot (qu'il qualifie de "candidate écolo-communiste") a (avec se colistiers) participé à une "manifestation non déclarée en préfecture, faisant un amalgame inapproprié entre racisme et police", explique-t'il en poursuivant : "Cette mobilisation qui s’inscrivait dans le cadre d’un mouvement national a d’ailleurs donné lieu à des dérives antisémites dans certaines villes. À Besançon le rassemblement cautionné par madame Vignot diffusait des slogans tels que "tout le monde déteste la police" sans que cela ne semble lui poser le moindre problème...", s'insurge-t-il. 

Selon le candidat, Anne Vignot "prône en permanence la théorie de l’excuse, mais lorsqu’il s’agit de la police, elle est forcément présumée coupable ! ", écrit-il en indiquant que : "cette même police – municipale ou nationale – qui a pour mission de protéger les citoyens contre les actes criminels, de délinquance ou de terrorisme".

Il souhaite rappeler que "les forces de l'ordre garantissent la stabilité de la République" : "Nous ne pouvons nous résigner à ce que des propos mettant en cause des représentants des services publics essentiels au bon fonctionnement de notre démocratie soient tenus ou cautionnés par des élus proches de l'extrême gauche comme nous l'avons encore vu hier à Besançon. Nous sommes scandalisés, mais pas si surpris que cela par cette personne qui prétend ne pas être à l’extrême gauche, mais qui au final nous démontre tout le contraire", conclut-il. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Politique

Sénatoriales 2020 : Nicolas Bodin et la liste « À votre écoute pour agir » (LUG)

1.659 grands électeurs sont invités à voter dimanche 27 septembre 2020 dans le Doubs pour élire trois sénateurs.  Parmi les cinq listes en lice,  celle de l'union de gauche  "À votre écoute pour agir" (LUG), est menée par le socialiste Nicolas Bodin, actuel vice président en charge de l'économie à Grand Besançon Métropole.

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura ce mardi

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.69
    légère pluie
    le 24/09 à 12h00
    Vent
    5.45 m/s
    Pression
    1008 hPa
    Humidité
    61 %

    Sondage