Alerte Témoin

Maison d’arre?t de Dijon : 45 détenus touchés par une toxi-infection alimentaire collective

Publié le 22/11/2016 - 04:15
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:55

Samedi 12 novembre 2016, l’Agence Re?gionale de Sante? de Bourgogne-Franche-Comte? avait rec?u un signalement pour suspicion de toxi-infection alimentaire collective (TIAC) a? la maison d’arre?t de Dijon. Les premiers signes digestifs (diarrhe?es, douleurs abdominales sans fie?vre...) e?taient apparus dans la nuit de vendredi a? samedi. Les re?sultats des analyses publiés ce lundi 21 novembre confirment l’hypothe?se de la toxi-infection alimentaire collective.

1-dsc_4867.jpg
©Alexane Alfaro

Au cours de la journe?e de samedi 12 novembre, 45 de?tenus avaient e?te? examine?s sur le site par des me?decins de SOS me?decin et du SAMU 21, en liaison avec le me?decin d’astreinte de l’ARS. Apre?s cette prise en charge, les personnes avaient retrouve? un e?tat de sante? satisfaisant de?s le de?but de la semaine.

L'enque?te e?pide?miologique a e?te? conduite par l’ARS avec la cellule re?gionale de l’agence Sante? Publique France, en lien avec les services de la Direction De?partementale de la Protection des Populations (DDPP) Co?te-d’Or, qui ont re?alise? les pre?le?vements alimentaires des denre?es suspectes et proce?de? a? l’inspection des cuisines de la maison d’arre?t.

La bactérie Clostridium perfringens

Les re?sultats des analyses effectue?es par le Laboratoire de?partemental de la Co?te-d’Or sur les pre?le?vements de plats te?moins ope?re?s le 12 novembre par la DDPP ont re?ve?le? la pre?sence d’un germe pathoge?ne dans un plat de poisson en sauce servi aux de?tenus le vendredi 11 novembre, au de?jeuner.

La bacte?rie en cause, Clostridium perfringens, est un contaminant fre?quent des produits alimentaires, notamment d’origine animale. En France, elle est re?gulie?rement mise en cause dans les cas de toxi-infections alimentaires collectives.
Les complications sont plus souvent observe?es chez les personnes a?ge?es et les jeunes enfants. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Coronavirus : cinq des huit départements de Bourgogne Franche-Comté en « rose »

Zone d'alerte • Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté mercredi 23 septembre 2020  les nouveaux niveaux d'alerte selon la situation sanitaire à l'échelle des départements. En Bourgogne Franche-Comté, la Côte d'Or, le Doubs, le Territoire de Belfort, la Nièvre et la Saône-et-Loire sont en simple "alerte". Le Jura, la Haute-Saône et l'Yonne restent en "gris" sans alerte particulière.

Besançon : un nouveau centre de dépistage « Covid-19 » en drive pour les patients prioritaires

Face à cette progression importante et au passage en zone rouge (rose) du département du Doubs, la préfecture du Doubs, l’Agence Régionale de Santé, Grand Besançon Métropole et la ville de Besançon ont travaillé en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 pour proposer depuis mercredi un centre de dépistage rue du Docteur Mouras pour les bisontins et grands bisontins. Le site est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h et le samedi de 8h à 16h.

 

SONDAGE Covid-19 : limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Covid-19 : le département du Doubs passe officiellement en « zone rouge »

Le décret n° 2020-1153 du 19 septembre 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire, paru ce jour au journal officiel, place le département du Doubs en zone de circulation active du virus, également appelée "zone rouge".

Une Bisontine reçoit deux médailles d’or pour avoir créé une formation pour la qualité de vie au travail

Pauline Lenoir, thérapeuthe bisontine (sophrologue et praticien en hypnose ericksonienne), préparatrice physique et mentale et accessoirement Karateka '4 dan', vient de recevoir deux médailles d'or pour récompenser une formation "Nutrition Santé" liée à la qualité de vie au travail qu'elle a créé pour les entreprises et pas n'importe lesquelles... Interview.

Coronavirus : le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte

Dans le rouge • Depuis la rentrée en Bourgogne Franche-Comté, seule la Côte d'Or dépassait le seuil d'alerte avec un taux d'incidence dépassant largement les 50 cas positifs pour 100.000 habitants. Le Doubs, le Territoire de Belfort viennent à leur tour de dépasser ce seuil selon le bulletin hebdomadaire de l'agence régionale de santé. "Tous les indicateurs de suivi de l'épidémie sont à la hausse" selon l'ARS. Sur plus de 50.000 tests réalisés du 9 au 15 septembre, on recense plus de 1.400 nouveaux cas positifs.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     8.11
    légère pluie
    le 25/09 à 18h00
    Vent
    4.16 m/s
    Pression
    1005 hPa
    Humidité
    96 %

    Sondage