Mobilisation à Besançon : 950 manifestants selon les syndicats contre 550 selon la police

Publié le 05/02/2019 - 11:51
Mis à jour le 05/02/2019 - 15:59

Les Gilets Jaunes et les syndicats CGT. FO, FSU et Solidaires se sont rassemblés ce 5 février 2019 devant le Medef, rue Jouchoux à Besançon. À 11h35, le cortège est parti en direction du rond-point de la piscine Mallarmé. 950 manifestants ont été comptés par les syndicats contre 550 selon la police.

PUBLICITÉ

« Salaire, emploi, retraite et protection sociale », telles sont les revendications que l’on peut entendre ce mardi à Besançon. Après s’être rendus sur le rond-point de la piscine Mallarmé, certains manifestants ont rejoint la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs (CCI).

Des grèves partout en France

Des grèves et manifestations se déroulent mardi partout en France à l’appel de la CGT, Solidaires et d’organisations de jeunesse, pour réclamer hausse des salaires et justice fiscale, avec à leur côté pour la première fois des Gilets Jaunes qui jusqu’à présent ont regardé les syndicats avec méfiance. Le mouvement a débuté dans la nuit de lundi à mardi au marché international de Rungis, en région parisienne, où quelque 200 à 300 Gilets Jaunes et manifestants brandissant des drapeaux de la CGT ont bloqué dans le calme l’une des quatre entrées du marché.

En novembre pourtant, le numéro un de la CGT avait refusé tout lien avec ce mouvement à cause de son discours antifiscal et craignant des risques de récupération par l’extrême droite.

Il a révisé son discours, lorsque les revendications des Gilets Jaunes se sont élargies, avec des demandes de hausse du SMIC, de « justice fiscale » ou de davantage de services publics.

« Je suis intéressé par le mouvement des gilets jaunes quand il porte des revendications que nous portons depuis longtemps, des revendications sociales. Je suis moins fasciné par une minorité qui porte autre chose », a résumé Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT ce mardi matin sur Europe 1.

Ce qui est demandé par les syndicats :

  • « Augmentation immédiate des salaires, des traitements, des minimas sociaux, des allocations et des retraites de 300 € brut Suppression de la hausse de la CSG pour les retraités Suppression du CICE ( crédit d’impôt compétitivité emploi)  pour les groupes du CAC 40 et rétablissement de l’ISF.
  • Conforter et rétablir les services publics de proximité au service de la population dans tout le territoire
  • Stop au projet Macron contre nos droits à la retraite
  • Arrêt des licenciements et des fermetures d’entreprises qui impactent aussi les commerçants, les artisans, les paysans…
  • Non à la loi anti manifestation et antigrève »

Info +

Jeudi 14 février à 15 heures l’intersyndicale des retraités organise à la Malcombe à 15 heures une assemblée générale des retraités pour débat et élaboration d’un cahier revendicatif.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Acte 14 à Besançon : les Gilets jaunes ont manifesté du centre-ville à Chateaufarine en passant par la maison d’arrêt

Mise à jour à 19h20 • Les Gilets jaunes se sont donnés rendez-vous en début d'après-midi ce samedi 16 février 2019 place de la Révolution à Besançon. Ils ont marché en direction de Chateaufarine en effectuant un crocher par la maison d'arrêt dans le quartier de la Butte . Ils étaient 450 selon la Préfecture du Doubs, 500 selon d'autres sources.

Manifestation devant le commissariat et soutien à Frédéric Vuillaume ce mercredi à Besançon

Alors qu'une cinquantaine de personnes s'est mobilisée ce mercredi 13 février 2019 devant le commissariat de Besançon en soutien à deux Gilets jaunes en garde à vue, l'intersyndicale Solidaires-FSU- CGT-FO a tenu à adresser ce mercredi 13 février 2019 un communiqué en soutien à Fréderic Vuillaume, membre du syndicat Force Ouvrière et Gilet Jaune.      

Loi « anticasseurs » :  large vote de l’Assemblée. Comment ont voté les députés de Franche-Comté ?

50 dissidents LREM • Par une très large majorité, l'Assemblée nationale a adopté mardi la proposition de loi LR controversée "anticasseurs" remaniée par la majorité, mais 50 députés LREM - un record - ont marqué en s'abstenant leur refus des interdictions préventives de manifester. Parmi eux, les députés francs-comtois Éric Alauzet, Fanette Charvier, Barbara Bessot-Ballot, Denis Sommer et Christophe Lejeune.

Dans la catégorie

Fonctionnaires : « modernisation » pour Bercy, « mise à mort » du statut pour les syndicats

Recours élargi aux contractuels et pont élargi entre public et privé, harmonisation du temps de travail en particulier dans la fonction publique territoriale, rémunération au mérite, refonte des instances de dialogue social : le projet de loi sur la fonction publique pour moderniser le statut des fonctionnaires a du mal à passer. Après un an de concertations sur le texte qui s’accompagne d’une coupe de 120.000 agents d’ici 2022, sept syndicats de fonctionnaires sur neuf ont "claqué la porte" et dénoncent une "mise à mort" du statut de la fonction publique

SolMiRé accuse la préfecture du Doubs de « ne pas respecter » le plan Grand froid pour des étrangers, la préfecture répond…

Dans une lettre ouverte écrite le 6 février et diffusée lundi 11 février 2019, le collectif d'aide aux migrants à Besançon SolMiRé accuse le préfet du Doubs de "ne pas respecter" le dispositif de veille hivernale avec des personnes étrangères. La préfecture du Doubs répond...

Hérimoncourt se mobilise contre le risque de fermeture de son usine PSA : 350 manifestants dans la rue

Près de 350 manifestants ont protesté lundi 11 février 2019 à Hérimoncourt contre la probable fermeture de l'usine PSA de la commune, berceau de la saga Peugeot, et qui compte 204 salariés. Dans le cortège qui s'est rendu de l'usine à la mairie de 13h30 à 15h00 figuraient des salariés de l'usine, des représentants syndicaux des sites PSA voisins, dont celui de Sochaux, des élus locaux et des habitants de la commune.

Mobilisation des auto-école contre la réforme du permis de conduire

Les auto-écoles protestent contre la volonté du gouvernement de mettre en place des plateformes de formations en ligne suite à un rapport parlementaire. Elles craignent également une "ubérisation" de leur métier et veulent défendre leur travail de "proximité", gage de "qualité" selon elles pour l'enseignement du permis de conduire.

Mobilisation à Besançon : 950 manifestants selon les syndicats contre 550 selon la police

Les Gilets Jaunes et les syndicats CGT. FO, FSU et Solidaires se sont rassemblés ce 5 février 2019 devant le Medef, rue Jouchoux à Besançon. À 11h35, le cortège est parti en direction du rond-point de la piscine Mallarmé. 950 manifestants ont été comptés par les syndicats contre 550 selon la police.

Grève au lycée Condé : une troisième journée de grève mardi 29 janvier

Après la décision du rectorat de Besançon de maintenir la fermeture de la section "Commercialisation Service Restauration" à la rentrée 2019, une troisième journée de grève est organisée mardi 29 janvier 2019 avec un piquet de grève devant l'établissement à partir de 7h30 et un rassemblement place Marulaz entre 12h et 14h.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.2
ciel dégagé
le 17/02 à 6h00
Vent
1.02 m/s
Pression
1002.48 hPa
Humidité
73 %

Sondage