Manifestation des sages-femmes à Besançon : "Laissez-nous donner la vie correctement !"

Publié le 26/01/2021 - 15:45
Mis à jour le 03/03/2021 - 07:47

À l'appel de la CGT et du syndicat ONSS, une cinquantaine de sages-femmes a manifesté mardi 26 janvier 2021 au matin devant l'Agence régionale de santé à Besançon pour dénoncer "l'invisibilité" de leur métier et faire reconnaître le caractère médical de la profession.

Sages-Femmes libérales, hospitalières et enseignantes sages-femmes se sont fait entendre devant l'ARS  Bourgogne Franche-Comté  Besançon. Leurs masques rouges ne les ont pas empêchés de se faire entendre en chantant :  "Métier formidable, statut fort-minable", "Quand vous êtes nés, on vous a pas laissé tomber", "Laissez nous donner la vie correctement" pouvaient-on entendre et lire.

"Nier les sages-femmes = nier les femmes"

Les sages-femmes  souhaitent faire reconnaître le caractère médical de leur profession. "Depuis des années, nous avons des difficultés à faire reconnaître notre statut" explique Sirima-Lorine Scalabrino, sage-femme hospitalière à Besançon. "Mais nous avons mesuré après le Ségur de la santé à quel point les sages-femmes sont totalement oubliées, nous n'avons pas été citées et nos revalorisations salariales l'ont été en tant que personnel paramédical, alors qu'on a un statut médical".

Une autre manifestation était également organisée en début d'après-midi à Dijon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Les défis du Hacking Health de Besançon

Vidéos •
En 48 heures chrono, 400 participants vont se remuer les méninges pour tenter de trouver la meilleure solution à chacune des 22 problématiques soulevées par des patients, professionnels de santé, professionnels du me?dico-social et du handicap, ou jeunes innovateurs désireux de créer un nouveau produit. Voici les 21 défis (+ 1 à venir !) du Hacking Health 2021 de Besançon.

Covid-19 : 73 % des 12-17 ans ont reçu une première injection du vaccin en Bourgogne Franche-Comté

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est félicité lundi de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection, appelant au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. En Bourgogne-Franche-Comté près de 148.000 adolescents de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose soit 73 % de cette classe d'âge.

Covid-19 : vers un allégement des mesures en Bourgogne-Franche-Comté ?

Un Conseil de défense se penchera prochainement sur une possible adaptation des restrictions liées au Covid-19 en fonction de l'évolution de l'épidémie dans chaque territoire alors qu'"on voit la situation s'améliorer", a indiqué dimanche 19 septembre 2021 le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur BFMTV. Au 20 septembre 2021, 34 départements (dont deux en Bourgogne Franche-Comté) sont déjà sous le seuil de 50 cas pour 100.000 habitants…

Le centre de vaccination de Micropolis réduit progressivement la voilure

À partir du 1er octobre 2021, le vaccinodrome de Besançon-Micropolis  sera ouvert trois jours et demi par semaine au lieu de sept actuellement. La réduction sera progressive. Principale nouveauté : à partir du vendredi 17 septembre 2021, les personnes sans rendez-vous peuvent désormais être reçues pour se faire vacciner.    
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.86
couvert
le 27/09 à 12h00
Vent
3.19 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
100 %

Sondage