Marie-Guite Dufay votera pour Emmanuel Macron à la présidentielle : pourquoi ?

Publié le 06/04/2017 - 11:53
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:34

La présidente socialiste de la région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a annoncé sur les réseaux sociaux qu’elle voterait pour Emmanuel Macron à la présidentielle, a-t-on appris jeudi 6 avril 2017.

 ©
©

"Je pense que la force de son engagement européen, l'acuité de sa vision économique et son ouverture au changement, dans une société en pleine
révolution, permettra à notre pays de répondre aux immenses défis qu'il rencontre, en réalisant l'alliance entre une économie dynamique et de nouvelles formes de protection sociale", a écrit l'élue sur son compte Facebook mercredi soir.

"Je crois être conforme aux valeurs qui ont toujours été les miennes"

Mme Dufay s'est également déclarée "très sensible à sa vision ouverte de la société française, pour vaincre les peurs et donner sa chance à tous". Selon elle, "la culture du compromis" et "un large rassemblement" sont nécessaires pour "combattre les bouleversements politiques, économiques,
sociaux que notre pays traverse". "En prenant cette décision, je crois être conforme aux valeurs qui ont toujours été les miennes", estime l'élue, encartée au PS depuis 1993, "consciente que les chemins différents pris par les militants et les élus issus du Parti socialiste créent une situation inédite".

Emmanuel Macron en meeting le 11 avril à Besançon

Emmanuel Macron, qui sera en meeting mardi à Besançon, compte des soutiens de poids dans la région, comme l'ancien ministre de la Justice de Jacques Chirac Dominique Perben, ex-député de Saône-et-Loire, et le sénateur de Côte-d'Or François Patriat, qui a quitté fin mars le PS pour soutenir le candidat d'En Marche!. Les deux hommes politiques se retrouveront lundi lors d'un rassemblement en faveur d'Emmanuel Macron à Chalon-sur-Saône.

Le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, est également un soutien de la première heure. S'il n'a pas quitté le PS, il s'était abstenu de voter à la primaire socialiste, restant cohérent avec son soutien à Emmanuel Macron. Le président du Conseil départemental de Haute-Saône, Yves Krattinger (PS), a également indiqué qu'il voterait pour le candidat d'En marche!.

Une décision de vote annoncée après la venue de Benoît Hamon en Bourgogne

L'annonce de Mme Dufay intervient alors que Benoît Hamon est attendu vendredi au Creusot (Saône-et-Loire) et à Château-Chinon (Nièvre), accompagné de deux de ses soutiens, tous deux ex-députés de Saône-et-Loire : Arnaud Montebourg, ancien ministre de François Hollande, et le secrétaire d'État à l'Industrie, Christophe Sirugue.

Infos +

Présidente de la région Franche-Comté depuis 2008, après avoir succédé au charismatique socialiste Raymond Forni, Marie-Guite Dufay, 67 ans, avait été élue présidente de la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté en 2015 dans une triangulaire face à la candidate FN Sophie Montel et au centriste François Sauvadet.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

présidentielle 2017

Présidentielle : B. Romagnan salue la victoire de Macron même si elle “ne partage pas ses propositions”

La députée PS,  qui se représente aux prochaines élections législatives dans la première circonscription du Doubs,  salue la victoire d’Emmanuel Macron sur le Front National. Mais pour Barbara Romagnan, la progression du FN, le taux d’abstentions, le nombre de votes blancs et nuls, sont autant d’indicateurs d’une perte de confiance. « C’est en effet, une partie des laissés-pour-compte qui s’est exprimée par ce vote » précise-t-elle dans un communiqué. 

Présidentielle 2017 : la réaction de Jean-Louis Fousseret

A Besançon Emmanuel Macron arrive avec 77,81% des suffrages soit 33.348 voix. Une satisfaction pour Jean-Louis Fousseret. Le maire de Besançon est parti à Paris en fin de journée ce dimanche 7 mai 2017 pour fêter la victoire du « premier président de la Ve République issu d’un mouvement citoyen…« . Au lendemain de l’élection, Jean-Louis Fousseret revient sur une page de l’histoire qui se tourne.  

Présidentielle 2017 : la réaction de Sophie Montel (FN)

La députée européenne et conseillère régionale Sophie Montel se dit satisfaite de voir les scores du FN continuer à augmenter « élection après élection » notamment en Bourgogne Franche-Comté. « Le front républicain est mort (…) les gens vont nous rejoindre » a-t-elle déclaré.

Politique

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Législatives 2024 : comment voter par procuration ?

Le 9 juin 2024, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale, appelant ainsi les Français à retourner aux urnes les 30 juin et 7 prochains. En vue de ces élections législatives, et en ce début de saison estivale, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration dématérialisée, mis en place pour la première fois pour les élections Européennes 2024. Précisions.

Eric Ciotti exclu des LR, Annie Genevard reprend la co-gouvernance

La secrétaire générale Les Républicains et députée du Doubs a tenu une courte conférence de presse aux côtés Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes ce mercredi 12 juin 2024 après avoir convoqué un bureau politique exceptionnel suite à l’annonce d’ Eric Ciotti d’un accord avec le Rassemblement national en vue des élections législatives.

Législatives : les élus LR et de l’Union de la droite, du centre du Département du Doubs refusent ”clairement” le ralliement avec le RN

Dans un communiqué du mardi 11 juin 2024, le groupe majoritaire Les Républicains et apparentés du groupe Union de la droite, du centre et de la Société civile du conseil départemental du Doubs, dont la présidente Christine Bouquin, demandent une réunion du bureau de LR pour refuser ”clairement” la proposition d’Eric Ciotti.

Législatives : PS, PCF, EELV et LFI veulent “des candidatures uniques” dans “chaque circonscription” au premier tour

Le Parti socialiste, le Parti communiste, les Ecologistes et La France insoumise ont indiqué vouloir "soutenir des candidatures uniques dès le premier tour" des élections législatives, dans un communiqué également signé par Place publique, ou Générations. Pour rappel les élections législatives se dérouleront le 30 juin et 7 juillet 2024.

Les Républicains s’allie au RN : à Besançon, des élu(e)s démissionneront si Eric Ciotti reste en place

Nouveau tremblement de terre mardi 11 juin 2024 : le président du parti de droite Les Républicains a annoncé son ralliement au Rassemblement national dans la course aux élections législatives dont le premier tour est prévu le 30 juin. À Besançon, Ludovic Fagaut, chef du groupe LR Besançon maintenant au conseil municipal et premier vice-président du Département du Doubs, dit ne pas "cautionner les orientations d'Eric Ciotti".

Législatives : “Nous avons besoin d’une alliance” avec le RN, affirme le patron de LR Eric Ciotti

Le patron de LR Eric Ciotti a provoqué mardi 11 juin 2024 un coup de théâtre en annonçant que la droite avait "besoin d’une alliance" pour les législatives du 30 juin avec le Rassemblement national, un accord inédit avec l’extrême droite rejeté immédiatement par de nombreux dirigeants de son parti.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.17
pluie modérée
le 14/06 à 6h00
Vent
5.03 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
88 %