Méningite: près de 10.000 personnes déjà vaccinées sur le campus de Dijon

Publié le 21/01/2017 - 10:15
Mis à jour le 21/01/2017 - 17:57

Près de 10.000 étudiants et personnels du campus de Dijon ont été vaccinés contre la méningite en un peu plus de deux semaines dans le cadre d'une campagne, lancée après deux cas mortels, et qui cible 30.000 personnes au total.

 ©
©

"Déjà 9.932 personnes se sont fait vacciner" depuis le 4 janvier, se félicite vendredi 20 janvier 2017 l'ARS Bourgogne-Franche-Comté dans un communiqué à l'issue de la deuxième phase de la campagne de vaccination, qui concernait 10.000 étudiants et personnels de la faculté de droit et lettres.

L'opération entre désormais dans sa dernière phase: "il a été convenu d'augmenter le nombre de personnes conviées chaque jour, de manière à ce que la plupart des effectifs aient été invités à se faire vacciner d'ici le 30 janvier", ajoute le communiqué.

Le méningocoque est un germe très fragile

Après trois cas récents de méningite - dont deux mortels - chez des étudiants, cette campagne de vaccination, gratuite et basée sur le volontariat, cible au total près de 30.000 personnes sur le campus. L'opération est "destinée à interrompre la circulation du germe responsable de trois cas groupés d'infections invasives à méningocoque (IMM)", précise l'ARS, qui salue "la mobilisation de l'ensemble des partenaires".

Le méningocoque est un germe très fragile qui ne survit pas dans l'environnement mais se transmet par la salive et il se peut qu'il y ait sur le campus des porteurs sains. Le vaccin utilisé, en dose unique, protège contre quatre souches de méningocoque (A, C, Y et W).

La France a déjà connu des campagnes de vaccination massives contre la méningite au cours des années 2000, touchant plusieurs centaines de milliers de personnes dans certains départements.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : "hausse brutale" de la circulation du virus en Bourgogne Franche-Comté

Le taux d'incidence a doublé en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté et dépasse les 200 cas pour 100.000 habitants. Le taux de positivité des tests est à 5,5 %. La circulation du virus est plus active dans le Jura (326 cas pour 100.000 habitants), le Territoire de Belfort et le Doubs (228). Si on dénombre une centaine d' hospitalisations supplémentaires en une semaine dans la région, le nombre de patients en réanimation reste stable.

Doubs : masque et Pass sanitaire obligatoires dans les marchés de Noël

Après les annonces d'Olivier Véran à la mi-journée pour freiner la circulation du virus, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet a décidé de renforcer l’obligation de port du masque en prenant un arrêté incluant les zones extérieures densément fréquentées sur l’ensemble des communes du département.

5e vague : ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran et de Jean-Michel Blanquer

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi que le rappel vaccinal contre le Covid-19 serait désormais "ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi 27 novembre 2021. Cela concerne 19 millions de Français...

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.

Restauration : le syndicat patronal des indépendants appelle à mieux contrôler le pass

Les restaurateurs qui ne contrôlent pas le pass sanitaire "mettent en danger" toute la profession "en l'exposant à une mesure de fermeture générale", s'insurge lundi le président du syndicat patronal des indépendants de l'hôtellerie restauration, face à un "rebond épidémique fulgurant" du Covid-19.

Est-il possible de se faire vacciner contre la grippe et la covid-19 en même temps ?

Dans un communiqué du 22 novembre, la CPAM du Doubs souhaite sensibiliser la population à la vaccination contre la grippe. Si depuis un an le vaccin contre la Covid-19 prend toute la place médiatique, l'Assurance maladie appelle toutes les personnes éligibles à se faire vacciner contre la grippe qui, elle aussi, peut provoque la mort des personnes les plus vulnérables.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.38
couvert
le 27/11 à 12h00
Vent
4.93 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
94 %

Sondage