Montagne du Haut-Doubs : une stratégie pour affronter le changement climatique

Publié le 20/10/2021 - 08:00
Mis à jour le 21/10/2021 - 15:58

Depuis 2015, le Syndicat Mixte du Mont d’Or est confronté à la problématique d’adaptation à la transition climatique. Lanceur d’alerte suite à la publication d’une étude météorologique démontrant un scénario peu propice à la poursuite du ski alpin dès 2035-40, le SMMO a décidé de faire front et de penser aujourd’hui la montagne de demain…

Pour les représentants du Syndicat Mixte du Mont d’Or (SMMO) le constat est très clair : le changement climatique, c’est maintenant et il faut en tenir compte pour ne pas se retrouver au pied du mur…

Repenser totalement la moyenne montagne et anticiper la fin du ski alpin sont des éléments primordiaux pour Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, vice-président du département et maire de Frasne et Olivier Erard, directeur du SMMO.

Selon le SMMO, il ne suffit pas de regarder uniquement la situation de la station de Métabief, mais il faut tenir compte de l’ensemble de l’offre sur le territoire du Pays du Haut-Doubs…

Une problématique sur laquelle ils se penchent depuis plusieurs années en tentant de mobiliser les acteurs du département tout en créant de l’ingénierie…

Une stratégie qui se construit sur plusieurs niveaux…

L’idée de l’arrêt du ski alpin en 2040 n’est pas une lubie ni un constat sans fondement. Plusieurs étapes ont contribué à cet état des lieux.

La méthode Eve® et l’étude Météo France…

En octobre 2018, le syndicat Mixte du Mont d’Or a commencé à piloter le développement de la méthode "Eve®". Cette dernière consiste à expertiser et à analyser les installations présentes sur le site de la station de Métabief (remontées mécaniques). Grâce à des capteurs, ce dispositif permet d’évaluer en temps réel la viabilité des pylônes et de les maintenir en activité.

Cette installation contribue au projet d'éco-développement et de pérennisation d’une "station quatre saisons".

En plus de la méthode Eve®, le SMMO a voulu aller plus loin en s’informant des scénarios scientifiques prévus par les experts de Météo France. Le modèle climatique "Climsnow" a été appliqué à la station et a donné un constat alarmant.

Voici ce que prévoit Météo France :

©

Face à ce constat et aux informations données par la méthode, Eve®, il a donc été décidé de pérenniser les installations restantes (donc pas d’expansion des remontées mécaniques) afin de ne pas surendetter les futurs budgets des collectivités.

Pérenniser les installations

Le choix de la pérennisation des installations ne veut pas pour autant dire arrêt du ski alpin. Le SMMO espère pouvoir continuer le plus longtemps possible l’activité, mais il reste réaliste. C’est pourquoi, il souhaite développer et poursuivre d’autres activités comme la luge d’été 4 saisons, les balades sur le Morond, le VTT...

Les travaux de la luge 4 saisons ont d’ailleurs débuté au mois de septembre 2021 et devraient se terminer en juillet 2022.

Les amoureux de la nature ne sont pas oubliés. Le SMMO souhaite davantage valoriser le Mont d’Or et les balades aux alentours du Morond (montée en télésiège).

Enfin, la valorisation des installations se fait également avec l’amélioration des pistes de VTT. Sur ce point le SMMO se veut prudent, car le développement des pistes arrive à son terme suite à des paramètres forestiers.

Toutefois, repenser la montagne de demain c'est aussi inclure les emplois saisonniers pour lesquels, le SMMO aimerait si possible pérenniser les postes en passant de CDD à CDI.

Au total, un programme d’environ 11 millions d’euros est mobilisé sur le site dont 7 millions d’aides exceptionnelles votées par le Département (au lieu de 24 millions envisagés plus tôt, mais qui ont été abandonnés suite aux contraintes budgétaires et climatiques).

Synergie avec les acteurs du territoire : un levier à développer davantage

Travailler sur l’avenir de la station est une chose. Travailler avec tous les acteurs alentours pour trouver une homogénéité de l’offre en est une autre. C’est pourquoi le SMMO a récemment signé une convention de partenariat avec l’Office de Destination (Cette association regroupe l’ensemble des offices de tourisme du Haut-Doubs à savoir : les Fourgs, les Hôpitaux, MétabiefMalbuisson, Pontarlier, Mouthe-Chapelle-des-Bois et  Montbenoit + des socioprofessionnels).

Cette convention, qui s’étend sur trois ans, servira à mener une réflexion autour des projets de transition climatique.

La nécessité de créer de l’ingénierie

Étant donné le scénario pessimiste prévu par Météo France sur la probable fin du ski alpin, il faut envisager un impact sur le tourisme du Haut-Doubs (et plus largement dans le département). Il est donc essentiel pour le SMMO que les acteurs travaillent ensemble.

"Il faut créer de l’ingénierie, de la synergie entre les acteurs. Il faut penser demain, créer des projets, communiquer ensemble et essayer de capter des alliances afin de capter d’éventuels fonds européens. Il faut agir maintenant. Nous ne vendons pas du rêve, mais une vision à long terme", préviennent Philipe Alpy et Olivier Erard, fréquemment sollicités pour fournir des conseils à d’autres stations de moyennes montagnes de France.

Pour rappel, Joël Giraud, secrétaire d’État en charge de la Ruralité a fait le déplacement à Pontarlier le 8 octobre dernier afin d’ouvrir le conseil national de la montagne. Le syndicat mixte du Mont d’Or a été retenu et pourra engager à un  chef de projets.

Enfin, le SMMO rêve d’un futur à l’image de la Slovénie, ou un plan de modernisation des station à toute sa place avec un axe ou le bien-être humain est au cœur du développement de la montagne…

Infos +

Philippe Alpy et Olivier Erard ont été interviewés sur France Culture à ce sujet ce 19 octobre 2021 (réécouter ici).

meta4.indd publié par macommune
Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

En 2024, le salon Micronora fêtera ses 75 ans, ”l’heure du renouveau”

Thierry Bisiaux, président de Micronora et Fanny Chauvin, directrice de Micronora ont présenté mardi 26 avril 2024 la prochaine édition du salon des microtechniques Micronora qui se tiendra du 24 au 27 septembre à Micropolis à Besançon. Le thème de cette année : les microtechniques intelligentes. Déjà 90% des espaces exposants sont réservés…

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Une quarantaine d’élèves du lycée Pergaud en voyage à Espagne…

Quarante-neuf élèves du lycée Pergaud de Besançon ont participé à un voyage culturel et linguistique à Valencia en Espagne du 7 au 12 avril 2024. Les élèves émanant de la section européenne espagnol et des classes technologiques ST2S, ont été accompagnés par leurs professeures Mesdames Mougenot, Lallemand, Jeanningros et Ferreira-Lopes.

Leroy Merlin vous convie à découvrir son tout nouveau chapiteau pour une saison estivale inoubliable ! 

QUOI DE 9 ? • Le samedi 6 avril, Leroy Merlin a ouvert les portes de son chapiteau, juste à temps pour accueillir les beaux jours. À l'intérieur, un monde d'aménagement extérieur vous attend, prêt à répondre à toutes vos envies. Le chapiteau a pris place dans l'ancienne cour des matériaux, désormais délocalisée au 1C rue Lavoisier à Besançon.

Decathlon vous rachète votre matériel de sport inutilisé grâce à la Seconde Vie

PUBLI-INFO • La Seconde Vie chez Decathlon est un service de rachat de votre matériel, sur certains sports, en très bon état, sous forme de bon d’achat ou de virement bancaire. Pour profiter de ce service, voici un guide vous expliquant ce qui peut être repris et sous quelles conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.09
légère pluie
le 18/04 à 0h00
Vent
1.55 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
95 %