Mouchoirs, masques et gants sont à jeter dans la poubelle grise !

Publié le 19/05/2020 - 07:10
Mis à jour le 19/05/2020 - 07:22

Rappel •

Pour des raisons sanitaires, les mouchoirs en papier et autres matériels de protection usagés sont à placer dans un sac plastique fermé durant 24 heures avant d’être jetés dans la poubelle des déchets ménagers résiduels…

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Comment "bien" jeter ses déchets liés au Coronavirus ?  La préfecture du Doubs invite les habitants à suivre les consignes de tri des déchets dans le cadre du plan de continuité de la filière des déchets "essentielle" essentiel au maintien de la salubrité publique.

Ce secteur des déchets non-dangereux ou dangereux des ménages, des entreprises ou encore des déchets d’activités de soin produits par les établissements hospitaliers, reste en en effet activité pour assurer à la fois leur collecte et leur traitement. Joël Mathurin, préfet du Doubs, a tenu dans un communiqué à exprimer sa profonde reconnaissance aux personnels de la filière déchets et salue leur engagement.

Par ces consignes, l'objectif est de permettre aux collaborateurs d’assurer leur mission dans le respect des consignes sanitaires, mais aussi de leur faciliter l’accès aux équipements de protection individuels.

Consigne pour "bien" jeter ses mouchoirs et déchets de protection

Pour des raisons sanitaires, la préfecture du Doubs demande aux particuliers que les mouchoirs, masques et gants usagés soient jetés dans un sac plastique dédié, résistant et disposant d’un système de fermeture fonctionnel.

Ce sac doit être soigneusement refermé puis conservé 24 heures avant d’être placé dans le sac plastique pour ordures ménagères.

Les mouchoirs, masques et gants usagés ne doivent donc pas être jetés dans la poubelle des déchets recyclables (poubelle jaune) réservée aux emballages, papiers, cartons, plastiques, etc. aussi appelée poubelle « jaune ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vos questions confinement

Oui, vous pouvez aller laver votre voiture…

MISE À JOUR CE 30 AVRIL 2020 •

Suite aux mesures de confinement mises en place par le gouvernement jusqu’au 11 mai 2020, vous avez été plusieurs à nous demander s’il était possible ou non d’aller laver sa voiture. A partir de ce 30 avril 2020, il est désormais possible de se rendre dans une centre de lavage en cochant la case « Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées ».

Question confinement – Sera-t-il possible de célébrer les mariages après le 11 mai ?

De nombreux couples ont choisi de se marier pendant cette belle saison qu’est le printemps, mais l’épidémie du covid-19 bouleverse le calendrier… A partir du 11 mai, date du lever progressif du confinement, sera-t-il possible de célébrer des mariages ? Réponses de la préfecture du Doubs…

Confinement : pouvez-vous vous rendre dans votre jardin ?

Questions - réponses • De nombreux internautes nous posent des questions liées à l’activité de jardinage. Lorsque le jardin jouxte le lieu d’habitation, pas de problème. En revanche, Quid des jardins familiaux ou partagés ? Et concernant la distance ? La préfecture du Doubs répond à vos questions…

Respirer un air plus sain , boire, manger et bouger : quelques conseils pour mieux vivre le confinement

En cette période de confinement, l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté rappelle quelques règles d’hygiène. Aérer son logement, bouger un peu, veiller à son alimentation sont quelques conseils pour que la vie de confiné rime aussi avec santé !

Le Bio bondit durant le confinement...

En forte croissance • Avec le confinement le dynamisme des produits bio s’est accéléré. Dans les supermarchés, la hausse de vente de produits bio a augmenté d’environ 45 % durant les deux premières semaines de confinement. A l’heure des repas à la maison, les Français regardent de plus près le contenue de leurs assiettes. La part de l’alimentation bio n’a jamais été aussi élevée. Plus qu’un phénomène, une véritable tendance de fond. Mais que faut-il penser de l’alimentation bio. Les réponses de Jean-Pierre Courtejaire de l’UFC Que Choisir du Doubs.

Des sites et des émissions pour l'école à la maison

« Ce ne sont pas des vacances ! » avait martelé le recteur de l’académie de Besançon le 13 mars dernier, quelques jours avant le début du confinement. En plus des travaux donnés par les enseignants à leurs élèves, plusieurs autres ressources sont disponibles sur internet et proposées sur la chaîne France 4.

Vie locale

J’ai testé pour vous une « nocturne » aux Jeux de la Comté à Besançon

Où peut-on jouer aux jeux de société à Besançon ? Une question que je me suis posé dès mon arrivée dans la ville cet été. Heureusement, je n’ai pas eu à chercher bien loin, puisque les Jeux de la Comté, magasin spécialisé situé rue Battant, m’a immédiatement parlé de leurs nocturnes, organisées chaque vendredi soir. L’occasion parfaite de tester, pour vous, l’une d’entre elles !

Château du Clos de Vougeot : une 4e édition internationale pour le championnat du monde de l’œuf en meurette

Les 8 et 9 octobre prochains, le célèbre château du Clos de Vougeot, à quelques kilomètres de Dijon, accueillera la 4e édition du championnat du monde de l’œuf en meurette. Des chefs locaux et internationaux seront présents. L'événement sera accessible au public.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

YPSTÉ et Somewhere : deux bisontins se retrouvent autour du thé, du café et de l’écoresponsabilité

Nicolas Girard, 26 ans, fondateur d'YPSTÉ, est un passionné de thé. Pour Ophélie Braillard, 31 ans, propriétaire de Somewhere, torréfaction artisanale située rue des Tamaris à Besançon, c'est le café. Fin 2020, les deux bisontins, désormais amis, ont décidé de s'associer lors de la génèse de leurs deux projets. Tous deux sont unis par un même engagement : l'écoresponsabilité.

Besançon : un nouveau système de collecte des cartons testé au centre-ville

Dans le but de limiter l’envahissement des espaces publics par ces cartons toujours plus nombreux, Grand Besançon Métropole et la Ville de Besançon testent actuellement sur quatre adresses du centre-ville des points d’apports volontaires spécifiques (PAV) en remplacement des actuels points de regroupement souvent souillés par d’autres déchets.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.48
pluie modérée
le 28/09 à 15h00
Vent
1.77 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
94 %

Sondage