Alerte Témoin

Municipale 2020 : télécabine, réalité augmentée, pont de singe… le projet touristique "Port Citadelle" de Ludovic Fagaut

Publié le 10/01/2020 - 13:02
Mis à jour le 10/01/2020 - 13:14

Le candidat de l'union de la droite et du centre à l'élection municipale de Besançon Ludovic Fagaut, a dévoilé son projet touristique vendredi 10 janvier 2020. Au programme : des télécabines entre la Citadelle et les Près-de-Vaux, une "réorientation de l'espace animalier" à la Citadelle, un pont de singe entre la Citadelle et la Chapelle-des-Buis, etc.

PUBLICITÉ

Pour Ludovic Fagaut, Besançon a "des atouts majeurs, mais ce n'est pas une ville touristique" a-t-il déclaré en préambule de sa conférence de presse.

Suite à plusieurs constats selon lesquels le nombre de visiteurs à la Citadelle "n'a pas augmenté d'un visiteur en 10 ans", et que les touristes ne restent "pas longtemps" à Besançon (1,3 jour dans un hôtel en moyenne), Ludovic Fagaut et son équipe pensent répondre "aux besoins" de la ville en matière de tourisme avec le projet "Port Citadelle en 4 dimensions" :

  • "Nature et plaisance",
  • "Pôle touristique",
  • "Sport et évasion",
  • "Voyage à travers le patrimoine".

En détail...

"Nature et plaisance" – Près-de-Vaux :

Ludovic Fagaut imagine la création d'un port de plaisance aux Près-de-Vaux avec des sports d'eau et du vélo, une maison des sports nature, une station véloroute européenne et une "coulée verte" qui irait de la Malate au cœur de ville en passant par la Tour de la Pelote.

"Pôle touristique" – Près-de-Vaux :

Toujours dans le quartier des Près-de-Vaux, le projet compte un point info tourisme avec des départs et billetterie des télécabines vers la Citadelle. "Je parle bien de télécabines et non d'un téléphérique : la technique est différente et le coût moins important qu'un téléphérique", souligne le candidat.

Ce pôle touristique compte également des navettes électriques qui iraient des Près-de-Vaux jusqu'au centre-ville par l'avenue Gaulard, un magasin de produits régionaux, de la location de bateaux électriques ainsi qu'un parking commun avec celui de La Rodia avenue de Chardonnet.

"Sport évasion" – Citadelle/Chapelle des Buis :

Pour ce volet, Ludovic Fagaut souhaite avant tout mettre à l'étude le projet de création d'un pont en bois (communément appelé un pont de singe) entre la Citadelle et la Chapelle des Buis. Ce pont fait partie d'un ensemble "parc aventure" composé d'un accrobranche, d'une via ferrata, d'un trail VTT et randonnée et une Tyrolienne. "Le tout, dans le respect de l'environnement" précise la tête de liste.

"Voyage à travers le patrimoine" – Citadelle :

Cette dimension du projet a pour but de "mettre en valeur le patrimoine géographique et historique de la ville" et particulièrement la Citadelle. Il compte notamment un voyage en réalité augmentée autour du patrimoine de l'UNESCO, de la Citadelle, de l'histoire de la rivière du Doubs et de Besançon. Un restaurant panoramique est également prévu axé sur le terroir local.

Ludovic Fagaut souhaite également une "réorientation de l'espace animalier" de la Citadelle. Selon lui, des animaux sauvages comme le lion "n'ont rien à faire dans un espace aussi petit". C'est pourquoi il souhaiterait qu'il n'y ait plus d'animaux sauvages d'ailleurs à la Citadelle pour les remplacer par des animaux de Franche-Comté tels que des poules, des chamois, des renards, etc. Quid de l'avenir des Lémuriens : "ces animaux-là n'ont pas besoin d'autant d'espace qu'un lion, ils pourraient rester à la Citadelle". Les lémuriens du parc zoologique de la Citadelle font partie d'un programme de reproduction et de conservation des Propithèques couronnés depuis 2002.

Cet aspect du projet "Voyage à travers le patrimoine" compte également l'organisation de manifestations comme par exemple le marché de Noël, un festival du Temps avec Les 24h du Temps, la fête de la musique, etc.

Quel budget ?

Ludovic Fagaut estime le coût de l'ensemble de son projet "Port Citadelle" entre 12 et 15 millions d'euros.

5 à 6 millions seraient consacrés à l'installation des télécabines (hors coût de fonctionnement estimé entre 600 et 800 000€).

Quel calendrier ?

S'il est élu maire en mars prochain, Ludovic Fagaut souhaiterait commencer, dès le mois d'avril, à mettre en place son projet "parce que Besançon n'a plus le temps d'attendre", affirme-t-il.

Infos +

  • Le candidat de l'union de la droite et du centre organise un meeting pour le lancement de sa campagne samedi 18 janvier 2020 au Palais des Sports de Besançon. Le rendez-vous est donné à 11 heures.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Municipale 2020 : le calendrier des derniers grands meetings des candidats à Besançon

Les candidats à la mairie de Besançon organisent leurs derniers meetings quelques jours avant le premier tour de l'élection dimanche 15 mars 2020 pour réunir les habitants, les militants ainsi que des personnalités politiques pour soutenir davantage leur candidature. Voici le calendrier…

Dans la catégorie

L’intersyndicale des retraités interpelle les candidats à l’élection municipale de Besançon

L'intersyndicale (Solidaires retraité.es, FSU, FO-retraités.e, CGT-retraité.es, FGR-FP, LSR ) a adressé une lettre aux candidats à l'élection municipale 2020 en date du 19 février 2020. Dans cette dernière, elle souhaite "attirer l'attention sur la situation particulière des retraités".

Municipale 2020 : le calendrier des derniers grands meetings des candidats à Besançon

Les candidats à la mairie de Besançon organisent leurs derniers meetings quelques jours avant le premier tour de l'élection dimanche 15 mars 2020 pour réunir les habitants, les militants ainsi que des personnalités politiques pour soutenir davantage leur candidature. Voici le calendrier…

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.27
couvert
le 29/02 à 9h00
Vent
9.27 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
62 %

Sondage