Alerte Témoin

Municipales 2020 à Besançon : qui sont ces anciens élus qui soutiennent Éric Alauzet ?

Publié le 16/01/2019 - 17:28
Mis à jour le 09/04/2019 - 10:07

l'appel des 19 •

Éric Alauzet avance ses pions dans la course aux municipales à Besançon. Candidat déclaré depuis le 6 décembre 2018 sans pour autant attendre l'aval de la commission d'investiture d'En Marche, le conseiller municipal et député du Doubs dévoile le nom d'anciens élus qui le soutiennent. On trouve parmi eux Paulette Guinchard, Frank Monneur, Michel Bourgeois, Claude Girard, Françoise Fellman ou encore Joëlle Shirrer.

Éric Alauzet
© éric Alauzet

L'appel des 19

"Nous, anciens élus bisontins, soutenons Éric Alauzet pour qu’il devienne le prochain Maire de Besançon et le futur Président de la Communauté d'Agglomération du Grand Besançon.

 Au moment où la succession de Jean Louis Fousseret dont l’action aura marqué la Ville et l’Agglomération et qui a annoncé que c’était son dernier mandat, est dans tous les esprits, nous, anciens élus Bisontins, attachés à notre territoire et soucieux de son avenir, nous rassemblons nos énergies pour soutenir Éric Alauzet et construire le projet de territoire avec lui. Pour l’intérêt général, pour l’avenir de notre territoire, il doit devenir notre prochain Maire et futur Président du Grand Besançon, entre 2020 et 2026.

 Parce qu'il est connu et reconnu pour ses qualités de travailleur, son expérience et son engagement sans faille, son désintéressement et sa probité, il a largement emporté l'adhésion de nos concitoyens lors des deux derniers scrutins législatifs.

 Parce qu'il a toujours su faire preuve de courage et d'esprit de liberté, il s'est émancipé des enfermements et des dogmes qu'imposent souvent les partis bien qu’ils contribuent utilement à la vie politique, il a porté une vision lucide et humaniste sur l'évolution de notre société et sur ses attentes.

 Parce qu’il est à l'écoute, ouvert, garant et respectueux du dialogue et qu’il demeure un élu de terrain qu’il connaît bien, il est en mesure d'entraîner la participation des habitants et de rassembler au-delà des différentes sensibilités.

 Face aux mutations économiques, sociales, écologiques, démographiques, face aux défis de l'avenir, notre ville-centre et les communes voisines auront besoin d'un Maire-Président influent, porteur d'une expertise et de contacts nationaux et tout à la fois d'une maîtrise des dossiers locaux dans leur richesse et leur complexité.

Il sera un Maire-Président visionnaire, déterminé. C'est avec ces qualités qu'il a réussi, par exemple, en matière de gestion des déchets, à emmener le Grand Besançon et les territoires voisins vers la valorisation multi-filières et l'économie circulaire, aussi rentable et économe pour le budget des ménages que vertueuses.

Pour toutes ces raisons, Éric Alauzet est assurément le mieux positionné pour mettre notre Ville, notre Agglomération, au diapason des autres métropoles et communautés urbaines, pour faire coïncider cette ambition avec l'expression de ses valeurs fondamentales.

Autour d’Éric Alauzet, par cet appel, nous voulons témoigner, nous voulons porter haut

et fort et avec fierté le devenir et le développement de notre territoire, sous tous ses aspects, avec un projet commun, ambitieux, réaliste, partagé avec et pour les habitants et les acteurs du territoire, celui du Grand Besançon !

Au moment où notre Nation traverse une crise grave, où nos concitoyens expriment une attente forte à l’égard de leurs responsables politiques, nous avons besoin d’élus s'appuyant sur un parcours sérieux et des valeurs fortes pour rassembler autour d’un projet commun. Éric Alauzet a démontré qu’il en avait les qualités".

Les anciens élus, soutiens d'Éric Alauzet

  • Éric ANGUENOT, conseiller municipal 1989-1995
  • Michel BOURGEOIS, conseiller général de Marchaux 1988-2008, député 2001-2002
  • Jean-Claude CHEVAILLER, conseiller municipal délégué, vice-président de l’agglomération 2001-2008
  • Jean-Jacques DEMONET, conseiller municipal délégué en charge du handicap 2001-2014
  • Françoise FELLMAN, première adjointe au maire 2001-2008, adjointe 2008-2014, en charge de l’éducation, de la jeunesse et de la petite enfance
  • Claude GIRARD, conseiller municipal 1989-1997, adjoint aux affaires sociales 1997-2001,conseiller général de Besançon Nord-Est 2001-2015
  • Paulette GUINCHARD, conseillère municipale et adjointe 1983-2008, députée 1997-2001 et 2002-2007, secrétaire d’Etat aux personnes âgées 2001-2002, vice-présidente de l’Assemblée Nationale 2002
  • Valérie HINCELIN, adjointe au maire en charge du logement/habitat et de l'économie sociale et solidaire 2008-2014
  • Lotfi SAID, conseiller général de Besançon Planoise 2012-2015 Bruno MEDJALDI, adjoint à la vie associative 2001-2008
  • Frank MONNEUR, conseiller municipal délégué, vice-président de l’agglomération 2001- 2014
  • Jacqueline PANIER, adjointe aux relations extérieures 2001-2014
  • Béatrice RONZI, conseillère municipale déléguée à la jeunesse et au Conseil Bisontins des Jeunes 2008 - 2014
  • Pierre RUEFF, conseiller municipal délégué et adjoint 1983 à 2001 Gérald SANTI, conseiller municipal 1995-2001
  • Joëlle SCHIRRER, conseillère municipale 2001-2008, adjointe en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la formation professionnelle 2008-2014
  • Danièle TETU, conseillère municipale 1989-2008, adjointe à l’enseignement 1995-2001,conseillère générale du canton de Besançon-Planoise 2001-2008
  • Marguerite VIEILLE-MARCHISET adjointe aux affaires sociales puis au personnel et aux finances 1977-1992 et première adjointe au maire 1992-1995
  • Simon VOUILLOT Conseiller municipal délégué à l'enseignement supérieur et la recherche, vice-président de l'agglomération, chargé de l'économie et du tourisme 1995-2001
Soyez le premier à commenter...

2 commentaires

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.45
    ciel dégagé
    le 15/08 à 3h00
    Vent
    0.85 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    88 %

    Sondage