Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Publié le 09/07/2019 - 09:57
Mis à jour le 09/07/2019 - 09:57

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Nicolas Bodin
© N Bodin ©

À 48 ans, le 2e adjoint socialiste au maire de Besançon se lance dans la course aux municipales dans un paysage politique fractionné à gauche depuis le ralliement du maire Jean-Louis Fousseret au mouvement "En marche" d'Emmanuel Macron.

Le temps de la majorité plurielle de gauche semble pour l'heure enterré : Anne Vignot est pressentie pour mener "L'Equipe", une liste EELV, PCF avec le mouvement "à gauche citoyens" et quelques socialistes. De son côté, La France Insoumise devrait faire cavalier seul.

Nicolas Bodin, déclaré officiellement depuis fin janvier et investi par le PS au mois de mars, le sait. Il n'aura pas la tâche facile dans le contexte d'atomisation de la droite et de la gauche classique. Fidèle à ses idées et au parti socialiste, il a souhaité s'adresser aux Bisontines et aux Bisontins pour leur faire part de ses grandes priorités et la façon dont il conçoit l’exercice des responsabilités politiques.

"Nouvelle méthode" et appel à participation

Nicolas Bodin souhaite impulser une nouvelle méthode de gouvernance plus "inclusive". Le mot est lâché. Objectif pour l'élu  : mener une politique locale "plus ouverte et plus participative : une méthode qui repose sur les citoyennes et citoyens, grâce à des outils innovants comme les budgets participatifs ou les assemblées citoyennes".

Souhaitant associer les habitants à la préparation de son projet avec une ouverture large aux personnes issues de la société civile, le socialiste lancera prochainement un appel "pour que puissent (le) rejoindre celles et ceux qui veulent contribuer à l’élaboration de notre projet et à sa mise en œuvre effective".

Les trois priorités de Nicolas Bodin

Transition écologique

"Besançon doit renforcer son rôle de pionnière en matière de biodiversité, de traitement des déchets, de maîtrise énergétique ; également en matière de qualité de l’air et de l’eau dont nous avons rendu les premiers mètres cubes gratuits. La lutte contre l’étalement urbain et le renforcement des transports publics (tramway et nouveau réseau de transports) sont également des enjeux essentiels... Intégrons l’urgence climatique au travers de toutes nos politiques, au profit de toutes les générations !"

Qualité de vie pour toutes et tous

"Faisons de Besançon la capitale de la qualité de vie - qualité de ville au quotidien : renforçons nos solidarités en particulier envers les plus fragiles tout au long de la vie, luttons contre toutes les formes de discriminations et veillons à l'égalité entre les femmes et les hommes, préservons notre environnement, favorisons l’emploi local et la qualité des formations, garantissons la sécurité pour tous, assurons la qualité de l’habitat, préservons la santé, anticipons et accompagnons les usages liés au numérique, proposons une offre sportive et culturelle pour tous, encourageons la vie associative et la citoyenneté..."

Attractivité de Besançon

"Favorisons notre développement en nous appuyant sur notre tissu économique, notre Université et nos équipes de recherche reconnues. Accompagnons l’émergence et la création d’activités économiques innovantes aux côtés des entrepreneurs, commerçants. Notre patrimoine historique et environnemental est un levier pour le tourisme, une source d’activités non délocalisables. Du Festival international de musique à Grandes heures nature, le dynamisme de notre ville peut être amplifié : Samedis piétons, Livres dans la Boucle, Journées Granvelle, festivals comme Détonation, etc. "

1 Commentaire

Les beaux discours, les beaux discours... Mais un discours commence par "Bonjour" et finit par "Merci et au revoir". Un bon début pour Mr Bodin serait déjà de dire "Bonjour" à ses élèves en entrant dans sa salle de cours à l'ENSMM, ensuite de les respecter et enfin de leur dire "Au revoir" à la fin de son cours... Comment oser prétendre à un poste de Maire avec une telle attitude ?
Publié le 24 juillet 2019 à 10h23 par F. Laura • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.43
légère pluie
le 01/12 à 15h00
Vent
1.87 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
98 %

Sondage