Municipales à Besançon : quand les candidats tapent sur la liste de leurs adversaires…

Publié le 09/02/2014 - 13:06
Mis à jour le 09/02/2014 - 13:06

Alors que la liste de Jean-Louis Fousseret estime que Jacques Grosperrin a fait preuve “d’amateurisme et de sexisme” en ignorant la règle de la parité pour le choix des adjoints, c’est au tour de la liste d’union UMP -Modem et UDI de répondre et c’est une femme, Odile Faivre Petitjean  de jeter un regard critique sur la liste de Jean-Louis Fousseret. 

2OdileFAIVREPETITJEAN.jpg
©

l’équilibre des listes…

Pour Odile Faivre-Petitjean, la N° 2  de la liste de Jacques Grosperrin, les listes des deux principaux concurrents illustrent “deux modèles de pensées différents pour l’avenir de Besançon”.  

“Le secteur privé représente 44 % de nos colistiers contre 16 % du côté du maire sortant”

Nous avons choisi de faire la part belle à l’ouverture : la société civile représente plus du tiers de notre liste contre seulement 16 % pour la liste sortante. C’est le choix de la compétence que nous avons fait en ouvrant des postes d’adjoints aux compétences reconnues au sein de la société civile.  Le secteur privé représente 44 % de nos colistiers contre 16 % du côté du maire sortant”. 

La conseillère municipale sortante Modem s’étonne en outre de voir huit “cumulards de la politique” sur la liste du maire sortant “ élus d’autres collectivités et 4 collaborateurs politiques. Aucun pour notre part”.

“Aucune compétence économique ou fiscale chez le Maire sortant“

Elle s’étonne encore de ne voir aucune mère au foyer dans l’équipe de la liste d’union PS PC -EELV ni aucune compétence fiscale. L’équipe en face appréciera…

Sur le plan de l’ouverture, Odile Faivre petitjean estime que Jacques Grosperrin a choisi une répartition équilibrée (42 % UMP, 24 % UDI + MoDem et 34 % Société civile) contre “51 % PS pour la liste du Maire sortant”.

“Aucun commentaire donc... Ou plutôt si, je suis fière de notre « amateurisme » qui fait fi des commentaires odieux de nos « si grands » professionnels de la politique locale, finalement très présents sur la liste du Maire sortant.”

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing est mort du Covid-19

+ Réactions politiques •

Le troisième président de la Ve République Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981), qui modernisa dans les années 70 la vie politique avant de voir son mandat fracassé par la crise économique, est mort mercredi 2 décembre 2020 dans la soirée du Covid-19, entouré des siens dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, à l'âge de 94 ans.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.22
pluie modérée
le 04/12 à 9h00
Vent
3.13 m/s
Pression
989 hPa
Humidité
98 %

Sondage