Alerte Témoin

Municipales à Besançon : quand les candidats tapent sur la liste de leurs adversaires…

Publié le 09/02/2014 - 13:06
Mis à jour le 09/02/2014 - 13:06

Alors que la liste de Jean-Louis Fousseret estime que Jacques Grosperrin a fait preuve “d’amateurisme et de sexisme” en ignorant la règle de la parité pour le choix des adjoints, c’est au tour de la liste d’union UMP -Modem et UDI de répondre et c’est une femme, Odile Faivre Petitjean  de jeter un regard critique sur la liste de Jean-Louis Fousseret. 

2OdileFAIVREPETITJEAN.jpg
2 -Odile FAIVRE-PETITJEAN Retraitée CLAIRS SOLEILS, 64 ans

l’équilibre des listes…

Pour Odile Faivre-Petitjean, la N° 2  de la liste de Jacques Grosperrin, les listes des deux principaux concurrents illustrent “deux modèles de pensées différents pour l’avenir de Besançon”.  

“Le secteur privé représente 44 % de nos colistiers contre 16 % du côté du maire sortant”

Nous avons choisi de faire la part belle à l’ouverture : la société civile représente plus du tiers de notre liste contre seulement 16 % pour la liste sortante. C’est le choix de la compétence que nous avons fait en ouvrant des postes d’adjoints aux compétences reconnues au sein de la société civile.  Le secteur privé représente 44 % de nos colistiers contre 16 % du côté du maire sortant”. 

La conseillère municipale sortante Modem s’étonne en outre de voir huit “cumulards de la politique” sur la liste du maire sortant “ élus d’autres collectivités et 4 collaborateurs politiques. Aucun pour notre part”.

“Aucune compétence économique ou fiscale chez le Maire sortant“

Elle s’étonne encore de ne voir aucune mère au foyer dans l’équipe de la liste d’union PS PC -EELV ni aucune compétence fiscale. L’équipe en face appréciera…

Sur le plan de l’ouverture, Odile Faivre petitjean estime que Jacques Grosperrin a choisi une répartition équilibrée (42 % UMP, 24 % UDI + MoDem et 34 % Société civile) contre “51 % PS pour la liste du Maire sortant”.

“Aucun commentaire donc... Ou plutôt si, je suis fière de notre « amateurisme » qui fait fi des commentaires odieux de nos « si grands » professionnels de la politique locale, finalement très présents sur la liste du Maire sortant.”

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…

La voiture d’Eric Alauzet prise pour cible : les réactions

Le député La République en marche et candidat à l'élection municipale de Besançon Eric Alauzet, a été la cible d'un acte de vandalisme dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai 2020. De nombreuses réactions en soutien à l'élu ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de ses rivaux au second tour.

Le marcheur Collomb s’allie aux Républicains à Lyon : de quoi donner des idées à Besançon ?

Le maire de Lyon et ex-ministre de l'Intérieur décide de s'allier avec François-Noël Buffet, le candidat LR. Un retrait des élections métropolitaines de Lyon pour faire barrage aux écologistes.. En échange le LR Étienne Blanc, proche de Wauquiez, laisse la tête de liste à la mairie de Lyon à Yann Cucherat, protégé de Gérard Collomb. Une situation inédite en Macronie.

Le plan Ségur inclut « tout le monde », y compris les ambulanciers, selon Olivier Véran

"Tout le monde est inclus" dans le plan Ségur, y compris les ambulanciers, a assuré vendredi 29 mai 2020 le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, dans une réponse aux manifestations d'hospitaliers qui réclament depuis plusieurs semaines des hausses de salaires pour l'ensemble des quelque 100 professions du secteur.

« La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert, une décision majeure pour l’économie régionale » (M-G Dufay)

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.  Pour la présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay, "il s’agit d’une décision d’une importance majeure pour le territoire. Le classement en zone rouge de la Bourgogne-Franche-Comté depuis le 7 mai constituait un véritable handicap pour l’économie régionale et l’attractivité du territoire. Selon les données publiées par Santé Publique France, le gouvernement n’avait d'autres choix que de lever ces conditions restrictives, au risque d’installer durablement la situation d’une France à deux vitesses."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.51
légère pluie
le 04/06 à 3h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
97 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune