Occupation des Vaîtes : la Ville de Besançon demande la déconstruction de la vigie

Publié le 17/07/2020 - 16:28
Mis à jour le 29/07/2020 - 11:06

La Ville de Besançon fait part de son inquiétude sur la manque de normes de la construction de la Vigie des Vaites. Elle demande ce 17 juillet 2020 la déconstruction de cette dernière.

Occupation des Vaites à Besançon ©La Vigie des Vaîtes/Facebook ©
Occupation des Vaites à Besançon ©La Vigie des Vaîtes/Facebook ©

La Ville rappelle que dans un courriel en date du 6 juillet, l’association « Jardin des Vaîtes » évoquait que la « Vigie des Vaîtes – Jardin des Luttes » était une action conjointe d’ANV-COP21 et d’Extinction Rébellion (XR), rappelant que « dans tous les cas, notre association n’est pas responsable de cette occupation ; nous ne pouvons donc pas en parler en leur nom. »,

La ville de Besançon rappelle que l’occupation de ce terrain, propriété de Territoire 25, est illégale. Au-delà, la « vigie » construite ne respecte aucune norme de sécurité et constitue un vrai danger. Une chute entraînant une blessure depuis cette vigie engagerait la responsabilité de Territoire 25.

C’est pourquoi le cabinet de la Maire a "cherché à établir un contact avec ANV-COP21 et XR (Extinction Rébellion). Si l’ANV-COP21 a accepté de désigner un représentant, XR s’y ait refusé jusqu’à présent", est-il précisé.

La ville de Besançon demande la déconstruction de cette tour dangereuse afin "d’éviter d’exposer inutilement à un danger toutes celles et ceux, notamment les enfants, qui peuvent venir sur cette zone et les militants du collectif" : "Ce préalable posé, la discussion pourra s’engager".

Anne Vignot s’est engagée lors de la campagne à confier le projet d’écoquartier des Vaîtes à un conseil scientifique sur le climat afin d’en mesurer l’impact, et à consulter un conseil citoyen sur ce sujet ; une démarche qui répond d’ailleurs aux attentes du Conseil d’État. La maire réitère ici sa promesse et sa volonté d’associer les acteurs du territoire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vaîtes

Avenir des Vaîtes : discordes entre la Ville de Besançon et le « Jardin des Vaîtes »…

Anne Vignot, maire de Besançon, recevait en entretien ce jeudi 23 juillet 2020 deux membres de l'association le Jardin des Vaîtes (Marie-Hélène Parreaux et Claire Arnoux). Sur le l'avenir des Vaîtes, des discordes sont notables entre les deux parties. De plus, un arrêté sera prochainement pris par la mairie pour la déconstruction de la vigie (voir notre article).

Un arrêté sera pris pour la destruction de la vigie des Vaîtes

Nous avions rencontré plusieurs membres du collectif de la Vigie des Vaîtes ce mardi à Besançon. Ils expliquaient que cette dernière avait pour but de "veiller" en montant la garde tout en promettant un "renforcement de la sécurité".  Ce n'est pas suffisant pour la maire de la ville qui annonce ce jeudi 23 juillet 2020 qu'un arrêté sera mis en place. La date ? "Dès que les services le pourront", précise-t-elle.

Société

22.500 calendriers seront prochainement distribués aux Grands Bisontins

En 2020, la distribution avait été adaptée aux contraintes de la crise sanitaire et avait dû débuter mi-décembre pour se terminer 15 jours plus tard... Grâce à la générosité de la population bisontine, les dons s'étaient maintenus par rapport aux années précédentes. Cette année, 210 pompiers distribueront du 1er novembre au 20 décembre 2021 les calendriers sur la ville de Besançon et son agglomération.

Covid : la circulation du virus poursuit sa baisse en Bourgogne Franche-Comté, l’ARS veut maintenir la dynamique de vaccination

La circulation du virus poursuit sa baisse lentement mais continuellement en Bourgogne Franche-Comté selon les derniers chiffres de Santé publique France en date du 14 octobre 2021. Malgré une baisse du nombre d'hospitalisations, le nombre de patients en réanimation est en hausse.

Fin des emballages plastiques au 1er janvier 2022 : la liste des fruits et légumes concernés

Bientôt finies, les courgettes en barquette : dès 2022, de nombreux fruits et légumes frais non transformés ne pourront plus être vendus sous plastique en France, avec des tolérances jusqu'en 2026 pour les plus fragiles comme les fruits rouges, selon un communiqué du gouvernement lundi 11 octobre.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.74
couvert
le 20/10 à 12h00
Vent
7.98 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
13 %

Sondage