Vigie des Vaîtes à Besançon : "Anne, nous t'attendons"

Publié le 22/07/2020 - 08:30
Mis à jour le 12/03/2021 - 10:13

Alors qu’Anne Vignot, la nouvelle maire de Besançon, a demandé la déconstruction de la vigie des Vaîtes, le collectif nous précise ce 21 juillet 2020 que la « sécurité allait être renforcée » autour de cette dernière. Il appelle notamment la maire à venir rencontrer les membres du collectif…

Pour rappel, le site des Vaîtes compte 34 hectares (dont sept possiblement constructible selon le collectif). Suite à la décision du Conseil d’État le17 juin dernier, les travaux ne pourront toujours pas reprendre.

De son côté, Territoire 25, le porteur du projet d’écoquartier expliquait dans un communiqué que le Conseil d’État avait « reconnu l’intérêt public majeur de l’écoquartier des Vaites et a, en conséquence, annulé l’ordonnance n°1900636 du Tribunal administratif. Il est donc établi que l’opération répond bien à des besoins majeurs en habitat et qu’il faut les satisfaire. » 

Lancé le 17 juin dernier par ANVCop21 et Extinction Rebellion, le site sur lequel la vigie des Vaîtes a progressivement pris forme. Le collectif (qui compte environ 180 personnes) est établi et s'active sur le site : d'un côté on voit des plantations, d'un autre une cuisine improvisée avec un coin salon et bien sûr une grande table en bois. Des membres s'attèlent au bricolage, fabriquent de la peinture avec des matières naturelles. Ils peindront ensuite des pancartes qui seront exposées à l'entrée du site. Le tout se situe autour de la vigie où une dizaine de personnes "veille" et "monte la garde".

Une "zone à protéger"

Pour John, le site de la vigie des Vaîtes (aussi appelé "jardin des luttes") est davantage une ZAP (zone à protéger) qu'une ZAD (Zone à défendre). "La vigie des Vaites est un mouvement à part entière qui invite à la convergence des luttes. Tout le monde est le bienvenu. Nous voulons faire de cet endroit, un lieu culturel", explique-t-il.

La politique de la maire "nous a surpris"

Le collectif se dit surpris ce mardi de la réaction politique de la nouvelle maire de Besançon demandant la déconstruction de la tour de vigie : "Nous avons été surpris de cette exigence même si nous avons bien sûr entendu l'argument de la sécurité. Nous y avions déjà pensé en amont et nous allons la renforcer davantage", indique John tout en montrant la table spécialement conçue par le collectif pour accueillir la maire. Dessus, on peut y lire : "Anne, nous t'attendons". (voir vidéo)

Infos +

  • Anne Vignot rencontre Claire Arnoux et Marie-Hélène Parreaux, coprésidentes de l’association Les Jardins des Vaîtes ce jeudi 23 juillet à 08h30.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

les vaîtes

Donnez votre avis sur l’écoquartier des Vaites à Besançon !

Jusqu'au 9 mai 2021 • Une nouvelle étape s’ouvre à partir de ce 19 mars 2021 pour aller plus loin dans la réflexion sur le sujet des Vaites à Besançon. Après le rapport du Geec (groupe d’experts qui a rendu son analyse le 12 mars dernier), chacun peut à présent donner son avis sur le sujet via le site internet : « besancon-vaites.jenparle.net« . Une cinquantaine de personnes représentatives de la Ville de Besançon seront ensuite tirées au sort afin de donner un avis qui servira à la décision finale qui sera prise lors de conseil municipal en septembre 2021.

Le Groupe des Epouvantails en Colère (Geec) s’est installé aux Vaîtes à Besançon

Ce mardi 17 novembre, jour de l’appel à une deuxième vague d’action contre la réintoxication du monde, l’association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. L’occasion de réaffirmer leur volonté de « préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains. »

Vigie des Vaîtes à Besançon : où en est-on ?

Nous avions rencontré plusieurs membres du collectif de la Vigie des Vaîtes en juillet dernier. Ils expliquaient que cette dernière avait pour but de « veiller ». Un arrêté municipal a été pris le 7 août pour déconstruire la tour. Pour l’heure, la situation reste figée…

Vaîtes : “Seule une convention citoyenne peut conduire à un consensus”

Dans un communiqué de mercredi 29 juillet 2020, l’équipe d’Eric Alauzet au conseil municipal de Besançon demande une « position claire sur les intentions de l’actuelle majorité », réaffirme sa volonté d’un éco-quartier sur ce terrain et déclare que « seule une convention citoyenne (…) peut conduire à un consensus ». 

Société

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Sondage – Allez-vous assister au passage de la flamme olympique dans le Doubs ?

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 débuteront le 26 juillet prochain, la flamme olympique elle, a d’ores et déjà fait son arrivée le 8 mai dernier sur le sol français. Son parcours s’accompagne généralement d’événements et autres animations dans les villes étapes. Dans le Doubs et plus particulièrement à Besançon, son arrivée est prévue le 25 juin 2024, avez-vous prévu de vous déplacer pour voir le passage de la flamme olympique ? C’est notre sondage de la semaine.

La marche militante des fiertés, c'est ce samedi dans les rues de Besançon

À l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, le Collectif 17 mai, dont l'assocaition Nouvel Esprit, organise cette année encore une marche militante qui se tiendra samedi 18 mai à Besançon. Après avoir atteint la barre des 1.000 manifestant(e)s en 2023, l'organisation veut passer celle des 1.500 personnes mobilisées.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.17
nuageux
le 20/05 à 9h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
73 %