Un arrêté sera pris pour la destruction de la vigie des Vaîtes

Publié le 23/07/2020 - 16:05
Mis à jour le 29/07/2020 - 11:05

Nous avions rencontré plusieurs membres du collectif de la Vigie des Vaîtes ce mardi à Besançon. Ils expliquaient que cette dernière avait pour but de "veiller" en montant la garde tout en promettant un "renforcement de la sécurité".  Ce n'est pas suffisant pour la maire de la ville qui annonce ce jeudi 23 juillet 2020 qu'un arrêté sera mis en place. La date ? "Dès que les services le pourront", précise-t-elle.

Vigie des Vaîtes © Hélène Loget ©
Vigie des Vaîtes © Hélène Loget ©

Sur la volonté du collectif de voir Anne Vignot sur le site, la réponse est claire : "je m'y suis déjà rendue deux fois et le dialogue n'est pas serein, c'est un rapport de force (...) Je vais mettre en place une méthode pour discuter avec tout le monde. Je n'ai pas l'intention pour l'instant d'aller voir l'Assemblée générale, ce n'est pas dans ce périmètre que je veux discuter. Je suis élue, il faut donc mener un débat démocratique avec les citoyens", précise-t-elle en indiquant avoir reçu une lettre de la part du collectif stipulant qu'il ne déconstruirait pas la vigie.

"J'appelle au respect des règles", A. Vignot.

La maire appelle également "au respect des règles" concernant la sécurité à la vigie, ainsi que "le respect des gestes barrières sur le site suite au nouveau mouvement de covid-19".

En outre, la maire n'exclut pas un dialogue avec le collectif : "Pour l'instant, il n'y a pas vraiment d'interlocuteur. Oui, il y a un collectif et une assemblée générale, mais sans être une association... il faut se poser la responsabilité et les engagements des uns et des autres", souligne-t-elle. À la question de l'occupation du site après l'enlèvement de la vigie, la maire est disposée "à discuter" : "Tout est ouvert, mais il ne faut pas considérer comme normale l'installation d'une vigie".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vaîtes

Avenir des Vaîtes : discordes entre la Ville de Besançon et le « Jardin des Vaîtes »…

Anne Vignot, maire de Besançon, recevait en entretien ce jeudi 23 juillet 2020 deux membres de l'association le Jardin des Vaîtes (Marie-Hélène Parreaux et Claire Arnoux). Sur le l'avenir des Vaîtes, des discordes sont notables entre les deux parties. De plus, un arrêté sera prochainement pris par la mairie pour la déconstruction de la vigie (voir notre article).

Société

Décès de Paulette Guinchard : une minute de silence observée à 12h00

La Ville de Besançon a décidé de mettre ses drapeaux en berne le jour des obsèques de Paulette Guinchard.Une minute de silence sera observée ce vendredi 5 mars 2021 à 12h00 en mairie sur l’esplanade des droits de l’Homme. Figure de la vie politique à Besançon et ancienne secrétaire d'État aux personnes âgées, elle est décédée ce jeudi 4 mars 202 à l'âge de 71 ans. Un registre de condoléances sera ouvert jusqu’à ses obsèques en mairie.

Violences conjugales : ouverture d’une permanence pour le droit des femmes à Métabief 

Suite à l’augmentation des faits de violences conjugales relevés sur de la Communauté de Communes du Mont d’Or et des Deux Lacs, la municipalité de Métabief a souhaité porter assistance aux femmes et aux familles en difficulté via le CIDFF : Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles. Il sera ouvert une fois par mois le mercredi après-midi.

À la rencontre de Gérard Vives, parrain de l’événement bisontin Lundisociable

Après être entré dans la vie des Français il y a presque 30 ans avec la série "Les filles d'à côté", Gérard Vives a continué sa carrière à la télévision, mais aussi dans le sport. Cette année, il a accepté d'être le parrain de Lundisociable qui se tiendra le 8 mars 2021 au Kursaal de Besançon. Il nous en parle...

RN57 : deux associations bisontines démontent les arguments « écolos » de LR et du PS

Suite aux nombreuses réactions médiatisées sur le projet d'aménagement de la RN57 entre Beure et Micropolis à Besançon, en particulier de Ludovic Fagaut (LR), Jacques Grosperrin (LR) et Nicolas Bodin (PS) avec des arguments "écologiques", l'Association Vélo Besançon (AVB) et Alternatiba, "très énervées" appellent "au bon sens" dans un communiqué du 27 février 2021.

Affouage 2021 à Besançon : la Ville permet à des foyers de se fournir en bois de chauffage à bon prix

Inscriptions jusqu'au 19 mars • L’état sanitaire en forêt communale de Besançon a conduit à l’exploitation d’arbres dépérissants et à la production importante de bois de qualité chauffage. Dans ce contexte, le conseil municipal a souhaité recourir à l’affouage afin de valoriser ce bois de chauffage et permettre aux bénéficiaires de satisfaire leurs besoins domestiques.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.7
couvert
le 05/03 à 18h00
Vent
3.3 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
52 %

Sondage