Avenir des Vaîtes : discordes entre la Ville de Besançon et le "Jardin des Vaîtes"...

Publié le 23/07/2020 - 18:02
Mis à jour le 12/03/2021 - 10:13

Anne Vignot, maire de Besançon, recevait en entretien ce jeudi 23 juillet 2020 deux membres de l'association le Jardin des Vaîtes (Marie-Hélène Parreaux et Claire Arnoux). Sur le l'avenir des Vaîtes, des discordes sont notables entre les deux parties. De plus, un arrêté sera prochainement pris par la mairie pour la déconstruction de la vigie (voir notre article).

Reçu pendant une heure dans le bureau de la maire de Besançon ce jeudi matin, l'association le "Jardin des Vaîtes" est ressortie "déçue" du contenu de l'entretien : "Nous n'avons pas eu beaucoup d'avancées sur  le fond du dossier. Cela s'est réduit à -"on verra plus tard"- et -"non"- .

Pour Anne Vignot, il est "important d'ouvrir la discussion sur ce débat" : "Nous réfléchissons aujourd'hui à la construction d'une ville (...) Je veux poser les bases de la manière dont on construit un quartier au 21e siècle. Et cela très tranquillement, avec tous les éléments, des données claires. J'ai une attention très particulière sur la question de la biodiversité ordinaire qui est fondamentale. Je ne travaillerai pas uniquement sur les Vaîtes, mais sur l'ensemble des actions qui impactent l'urbanisme".

Voici les demandes et questions formulées par l'association :

  • La "sanctuarisation" des terres, espaces agricoles, des zones de jardins, des zones naturelles 
  • -En attendant une consultation des habitants, l'association a demandé une "motion votée par la mairie actant le fait que les travaux ne prennent pas" 
  • "Faire partie des personnes désignées dans le comité d'experts"
  • Sur la question de l'école qui fera partie de l'écoquartier demande si le projet de construction tient toujours ? À cela, la Ville répond que l'école est "hors zone".
  • L'association demande que la mairie (actionnaire principale de Territoire 25) "se retire" de la procédure au tribunal administratif.

Retrouvez toutes les réponses d'Anne Vignot en vidéo.

Infos +

  • Le Jardin des Vaîtes doit à nouveau se rencontrer des instances de la Ville en septembre.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

les vaîtes

Donnez votre avis sur l’écoquartier des Vaites à Besançon !

Jusqu'au 9 mai 2021 • Une nouvelle étape s'ouvre à partir de ce 19 mars 2021 pour aller plus loin dans la réflexion sur le sujet des Vaites à Besançon. Après le rapport du Geec (groupe d'experts qui a rendu son analyse le 12 mars dernier), chacun peut à présent donner son avis sur le sujet via le site internet : "besancon-vaites.jenparle.net". Une cinquantaine de personnes représentatives de la Ville de Besançon seront ensuite tirées au sort afin de donner un avis qui servira à la décision finale qui sera prise lors de conseil municipal en septembre 2021.

Le Groupe des Epouvantails en Colère (Geec) s’est installé aux Vaîtes à Besançon

Ce mardi 17 novembre, jour de l'appel à une deuxième vague d'action contre la réintoxication du monde, l'association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. L'occasion de réaffirmer leur volonté de "préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains."

Vigie des Vaîtes à Besançon : où en est-on ?

Nous avions rencontré plusieurs membres du collectif de la Vigie des Vaîtes en juillet dernier. Ils expliquaient que cette dernière avait pour but de "veiller". Un arrêté municipal a été pris le 7 août pour déconstruire la tour. Pour l'heure, la situation reste figée...

Société

Raid Amazones 2022 : un coup de pouce pour deux Bisontines engagées avec l’association « SOS Préma »

Audrey Stoerkel et Orianne Muscillo, auxiliaires de puériculture en salle de naissance au CHRU de Besançon, ont décidé de participer à l’aventure et de participer au Raid Amazones en novembre 2022. Elles parrainent l'association "SOS Préma » qui aide à la prise en charge des bébés prématurés ainsi que de leurs parents.

20 % des habitants de Bourgogne-Franche-Comté en difficulté pour utiliser internet

Selon un récent rapport de l’Insee, 440.000 habitants de 15 ans et plus  n'ont pas utilisé internet au cours de l'année 2019. L’ouest de la Bourgogne Franche-Comté est encore plus concerné par cette "illettrisme numérique"  caractérisé par l'inaptitude à utilisé les outils numériques au quotidien.

Plus de 700 personnes présentes pour la marche militante contre l’homophobie et la transphobie à Besançon

Les agressions liées à l’orientation sexuelle sont en hausse depuis plusieurs années en France comme partout dans le monde. Face à cette recrudescence des agressions lgbtqiaphobes, des associations bisontines ont décidé de se rendre visibles à l’occasion du mois des fiertés lors d’une marche militante qui s'est déroulée ce samedi 21 mai 2022 à 14h00 au parc Micaud à Besançon.

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Antony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.49
partiellement nuageux
le 27/05 à 18h00
Vent
3.68 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
50 %

Sondage