Œufs contaminés par le fipronil : pas de présence signalée dans le Doubs

Publié le 10/08/2017 - 13:49
Mis à jour le 11/08/2017 - 09:57

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a demandé à ses services déconcentrés de procéder à des enquêtes auprès des éleveurs de volailles de ponte, de futures pondeuses et de reproducteurs de galliformes afin de savoir s’ils avaient reçu ou utilisé l’un de ces produits.

 ©
©

La Commission européenne a informé les autorités françaises que des lots d’œufs contaminés par le fipronil, en provenance des Pays-Bas, avaient été livrés à des établissements de fabrication d’ovoproduits de la Vienne et du Maine et Loire.

Qu'est-ce que le Fipronil ?

Le fipronil est un produit antiparasitaire couramment utilisé dans les produits vétérinaires pour chiens et chats, contre les puces, les tiques et les acariens. Il est par contre interdit dans le traitement des animaux destinés à la consommation. La contamination des œufs s’est faite lors de l’utilisation de produits antiparasitaires « naturels » à base de plantes, falsifiés par l’ajout de fipronil.

Ces produits falsifiés sont commercialisés sous la dénomination DEGA 16 et COOPER BOOST.

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a demandé à ses services déconcentrés de procéder à des enquêtes auprès des éleveurs de volailles de ponte, de futures pondeuses et de reproducteurs de galliformes afin de savoir s’ils avaient reçu ou utilisé l’un de ces produits. "A ce jour, leur présence n’a pas été signalée dans le Doubs" précise la préfecture

En parallèle, des investigations sont en cours auprès des établissements de conditionnement d’œufs et de fabrication d’ovoproduits du département afin de déterminer s’ils ont pu recevoir des œufs susceptibles d’être contaminés.

Les données de toxicité du fipronil sont connues : à l’état de traces, ce produit ne présente pas de risque pour la santé humaine.

  • Le site du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation dispose également d’une rubrique questions-réponses
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.07
légère pluie
le 28/06 à 18h00
Vent
1.65 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
18 %

Sondage