Pénurie de semi-conducteurs : les usines Stellantis de Rennes et Sochaux à l'arrêt

Publié le 23/06/2022 - 14:49
Mis à jour le 23/06/2022 - 14:49

La production des usines Stellantis (ex-PSA) de Rennes-La Janais et de Sochaux va être arrêtée jusqu'au 1er juillet en raison de la pénurie de semi-conducteurs, une mesure qui touche environ 2.000 employés à Rennes et 3.000 à Sochaux.

 ©
©

L'usine de Rennes a été mise à l'arrêt mercredi soir, celle de Sochaux ne tourne plus depuis la nuit du 14 au 15 juin. "On arrête ce soir jusqu'au 1er juillet inclus en raison de la crise des semi-conducteurs. Depuis début avril on arrivait à s'en sortir et à travailler plein pot", a indiqué le service communication de l'usine rennaise, qui produit des Peugeot 5008 et Citroën C5 Aircross.

"On s'adapte : c'est un phénomène qui est indépendant de notre volonté et auquel on ne peut malheureusement pas faire grand-chose. On a une coupure franche et on reprendra", a ajouté cette source. Un dispositif de formation pendant l'arrêt de la production doit permettre"de monter les gens en compétence, de ne pas les laisser sans activité avec des pertes de salaires", selon la même source.

"Alors même que le nouveau C5 Aircross rencontre un succès commercial et que sa production est prioritaire pour le groupe, le site se voit contraint d'arrêter la production en raison d'un manque de pièces notamment sur les autoradios", explique la CFDT dans un communiqué.

Le premier syndicat du site estime que cet arrêt était "malheureusement prévisible" alors que "l'usine de Sochaux est à l'arrêt depuis une semaine".

Cette dernière, qui produit les Peugeot 3008 et 5008, a en effet dû interrompre son activité dans la nuit du 14 au 15 juin. Au total, ce sont 40 séances de travail qui seront perdues à Sochaux, soit 12.000 véhicules non produits.

"Nous sommes encore soumis à la crise des semi-conducteurs qui impacte depuis des mois l'industrie automobile", indique une porte-parole de l'usine. "Chaque jour les équipes de Sochaux et les équipes centrales sont mobilisées et se battent pour minimiser les impacts de la crise et obtenir des pièces."

 "C'est une catastrophe pour Sochaux", s'alarme de son côté Éric Peultier, de Force ouvrière. Selon le syndicat, ce sont près de 3.000 salariés qui sont touchés, plus 900 intérimaires. "C'est l'inquiétude qui demeure, car il n'y a pas de perspectives", souffle également Benoît Vernier, de la CFDT.

Des formations sont organisées pour des salariés et des travaux de maintenance sont anticipés. Pour le reste, les salariés sont placés en activité partielle et perçoivent 84% de leurs salaires.

Les salariés reçoivent en juin leur 13e mois. "Cela va, en partie, éponger la perte", observe Benoît Vernier.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Look, nouvelle collection, arrivée du printemps… Quoi de 9 chez IZAC ?

QUOI DE 9 ? • Pour la troisième année consécutive, Julie, Benjamin et Lucas se tiennent à votre disposition pour vous habiller, au quotidien mais aussi pour vos évènements festifs, printaniers et estivaux. À l’occasion de l’arrivée de la nouvelle collection, ils vous présentent une sélection de quatre tenues.

Découvrez le nouveau parcours client de la Cour des Matériaux de Leroy Merlin Besançon !

QUOI DE NEUF ? • L’équipe de Leroy Merlin à Besançon est fière de vous annoncer l'ouverture tant attendue de son tout nouvel espace dédié aux matériaux chez Leroy Merlin. Après de longs mois de travail et de réflexion, Leroy Merlin est ravi de vous présenter ce nouveau chapitre de son histoire.

Digital Surf recrute, soyez aux avant-postes de l’analyse microscopique

PUBLI-INFO • Envie de travailler pour la NASA ou pour la Silicon Valley ? C’est possible à Besançon au sein de Digital Surf, une pépite de l’industrie et de la recherche scientifique mondiale. Découvrez ici le produit qui porte son succès, les postes à pourvoir et postulez pour intégrer les équipes du leader mondial du logiciel de l’analyse des surfaces microscopiques.

Les commerçants de Besançon invités à participer à une nouvelle animation au centre-ville

L’Union des commerçants de Besançon (UCB) lance un nouveau projet d’animation dédié à la (re)découverte du centre-ville baptisé "Bonjour". Pour cette première édition qui aura lieu le 1er juin 2024, l’initiative est gratuite et ouverte à tous les commerçants du centre-ville de Besançon, adhérents ou non adhérents à l’UCB. 

La Ville de Besançon veut développer de nouveaux lieux culturels

Lors du prochain conseil municipal qui se tiendra ce jeudi 4 avril 2024 à Besançon, les élus seront notamment appelés à débattre du souhait de réhabiliter deux sites bisontins pour en faire des lieux d’accueil culturels. Il s’agit de la grande halle du site des Prés-de-Vaux et du hangar aux manoeuvres de la Citadelle. 

Effondrement rue de Vesoul : les commerçants demandent une aide exceptionnelle au Département du Doubs

Suite à l’effondrement d’une partie de la rue de Vesoul à Besançon le 25 février dernier, les commerçants ont vu leur chiffre d’affaires dégringoler… Un collectif a même été créé sous l’impulsion de Vincent Morel, gérant du magasin indépendant Bazarland. Ce mois d’avril 2024, il lance un appel au Département du Doubs…

La Ville de Besançon avance un budget “robuste” pour 2024

Alors que l’État français doit actuellement faire face à une crise des finances publiques, la Ville de Besançon assure de son côté conserver un modèle "robuste" de gestion financière comme l’a détaillé ce mercredi 3 avril en conférence de presse Anthony Poulin l’adjoint en charge des finances de la Ville de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.98
partiellement nuageux
le 12/04 à 15h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
52 %