Plasma : l'EFS recherche des donneurs

Publié le 05/07/2023 - 11:31
Mis à jour le 06/07/2023 - 14:46

Encore méconnu du grand public, le don de plasma est un geste qui sauve la vie de milliers de patients chaque année. L'Établissement français du sang (EFS) rappelle qu'il est possible de faire un don dans sept établissements de santé en Bourgogne-Franche-Comté.

Le plasma s'avère vital pour de nombreux patients. Partie liquide du sang dans laquelle les cellules sanguines sont en suspension dans les vaisseaux sanguins, le plasma contient des protéines et des anticorps dont l'intérêt se veut thérapeutique. Il peut être utilisé sous forme de transfusions ou peut être transformé en médicament pour traiter des pathologies très différentes, qu’elles soient neurologiques, rhumatologiques ou encore dermatologiques.

Où donner son plasma en Bourgogne-Franche-Comté ?

Dans la région, le don de plasma s’effectue dans sept établissements de santé : Belfort, Besançon, Chalon, Dijon, Mâcon, Nevers et Sens. Les futurs donneurs peuvent s'informer et prendre rendez-vous ici.

Pour rappel, quelques critères à respecter : 

  • Âge : avoir plus de 18 ans et moins de 65 ans
  • Poids : peser plus de 55 kg pour un premier don de plasma
  • Document : présenter une carte d’identité
  • Délai : respecter 2 semaines entre un don de plasma et tout autre don (sang, plasma ou plaquettes). Il est possible de donner jusqu’à 24 fois par an maximum.

Un don de sang permet de recueillir trois composants pour fabriquer des produits sanguins pour les malades : des globules rouges, des plaquettes et du plasma. Le prélèvement ne dure qu’une dizaine de minutes. Pour le don de plasma, l’EFS n’extrait que le plasma du sang du donneur et lui restitue les autres composants. Selon l'EFS, cette méthode permet de récolter deux à quatre fois plus de plasma que lors d’un don de sang. Le prélèvement dure quant à lui entre 45 et 60 minutes. D’autre part, plus l’EFS recrutera de nouveaux donneurs de sang, plus il pourra convertir des donneurs de sang au don de plasma. C’est pourquoi, de nombreuses collectes sont organisées durant l’été pour passer le cap du premier don.

Des collectes festives dans la région

Ainsi, après le Clos Vougeot, le Musée des Beaux-Arts de Dijon et Besançon, le stade Bonal de Sochaux ou encore le Musée de la Faïence à Nevers, de nouvelles collectes festives seront organisées durant la saison :

  • 6 juillet : collecte au casino Joa à Santenay
  • 15 juillet : collecte "mon sang pour les autres" à Montceau-les-Mines, organisée en partenariat
    avec le club Rotary
  • 19 juillet : collecte gourmande à Tonnerre
  • 2 août : collecte au MuséoParc Alésia  à Alise-Sainte-Reine
  • 16 août : collecte gourmande à Avallon.

Info +

Au cours des dernières années, les usages du plasma n’ont cessé de se diversifier et de s’amplifier. Cette hausse de la demande s’explique par le vieillissement de la population, l’augmentation des maladies chroniques, ou encore l’évolution des pratiques médicales.

Infos pratiques : 

  • Maison du don à Besançon
  • Hauts-du-Chazal, en contrebas du CHU
  • Don de sang, plasma et plaquettes
  • Lundi, mardi, mercredi, vendredi : 8h30 à 17h, jeudi : 11h30 à 20h et samedi : 8h30 à 12h
  • Parking réservé aux donneurs
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.01
légère pluie
le 25/04 à 0h00
Vent
1.95 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
92 %