Police municipale: le Taser à nouveau autorisé

Publié le 27/05/2010 - 07:51
Mis à jour le 18/04/2019 - 13:43

Le pistolet à impulsions électriques Taser est de nouveau autorisé aux policiers municipaux par un décret paru ce jeudi au Journal officiel. Il est déjà utilisé par la police nationale, la gendarmerie et l'administration pénitentiaire.

1274939926.jpg
Le pistolet à impulsions électriques (PIE) Taser ©dr
PUBLICITÉ
Un premier décret autorisant le Taser en septembre 2008 avait été annulé par le Conseil d’Etat un an plus tard. Il avait estimé que l’usage de cet arme n’était pas suffisamment encadré d’un point de vue juridique par le décret de huit lignes du 22 septembre 2008.

Cette fois-ci, le décret de deux pages du 26 mai 2010 «relatif à l’armement des agents de police municipale» précise que «eu égard à la spécificité de cette arme» de 4e catégorie, comme le pistolet ou le revolver, «une formation spécifique préalable à l’autorisation de port» du Taser et «une formation spécifique d’entraînement» sont nécessaires.

Il revient maintenant au maire de chaque commune d’autoriser ou nom le Taser à ses policiers municipaux. Il y a quelque 18.500 policiers municipaux en France.

En Franche-Comté, aucune commune n’a jusque là équipé ses policiers.
 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

arme police municipale

La question de l’armement de la police municipale à nouveau sur la table à Besançon…

La question de l’armement de la police municipale à nouveau sur la table à Besançon…

Suite à la fusillade de Strasbourg, L’État a porté le plan Vigipirate au niveau "urgence attentat". Ce 13 décembre 2018, Jean-François Longaretti, secrétaire départemental mairie et CAGB Force ouvrière, adresse une lettre à Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon, pour lui parler de l'armement de la police municipale.  

Armement de la police municipale à Besançon  : la note de service qui met le feu aux poudres

Armement de la police municipale à Besançon  : la note de service qui met le feu aux poudres

Une note de service de la direction générale des services de la Ville rappelant les règles de sécurité aux policiers municipaux vient de relancer le débat de l'armement de la police municipale de Besançon. L'élu d'opposition Jacques Grosperrin (LR) estime que la police municipale n'est plus en mesure de protéger les Bisontins. Le syndicat CFTC Unsa a lancé un appel à la grève pour le lundi 29 octobre.

Armer la police municipale : Jacques Grosperrin estime que  le maire de Besançon « ne peut plus reculer »

Armer la police municipale : Jacques Grosperrin estime que  le maire de Besançon « ne peut plus reculer »

Ce samedi 6 octobre 2018, des policiers municipaux sont intervenus dans le quartier Planoise suite à un coup de feu. Pour le président du groupe LR  au conseil municipal de Besançon, le maire En Marche  "ne peut plus reculer" et indique que "le port d’armes à feu est une revendication de 95 % des policiers municipaux de Besançon".

Armer la police municipale : pour ou contre ?

Armer la police municipale : pour ou contre ?

sondage • Depuis 2015, la question fait débat et rejaillit régulièrement lors de sessions du conseil municipal de Besançon. Elle refait surface après la remise au Premier ministre le 11 septembre 2018 d'un rapport de deux députés LREM proposant de rendre l’armement des policiers municipaux obligatoire, « sauf décision motivée du maire »

« La police municipale et la police nationale n’ont pas les mêmes missions » : le syndicat national de la police municipale réagit

« La police municipale et la police nationale n’ont pas les mêmes missions » : le syndicat national de la police municipale réagit

Dans un communiqué signé par les 13 élus de l'intergroupe au conseil municipal de Besançon publié sur maCommune.info le 13 septembre 2018, il est précisé que "la police municipale et la police nationale n’ont pas les mêmes missions. Que la police municipale n’a pas à être envoyée sur des missions dangereuses qui relèvent de la police nationale et cela dans l’intérêt des agents de police municipaux". Le syndicat national des policiers municipaux souhaite réagir dans une lettre ouverte adressée à l'intergroupe.

Police municipale armée : l’intergoupe au conseil municipal de Besançon demande au maire de maintenir sa position

Police municipale armée : l’intergoupe au conseil municipal de Besançon demande au maire de maintenir sa position

Le débat sur l'armement de la police municipale est relancé suite au rapport parlementaire remis au Premier ministre le 11 septembre 2018 proposant de rendre l'armement des policiers municipaux obligatoire. Dans un communiqué du 13 septembre, les 13 élus de l'intergroupe au conseil municipal de Besançon demande au maire de maintenir sa position contre cette mesure.

Dans la catégorie

Impôts : environ 2.000 comptes fiscaux piratés

Impôts : environ 2.000 comptes fiscaux piratés

Des hackeurs ont piraté fin juin environ 2.000 comptes fiscaux de contribuables pour modifier leurs déclarations d'impôts, mais ces intrusions ont été rapidement bloquées et n'ont pas eu de conséquences, a déclaré ce mardi 20 août 2019 la Direction générale des finances publiques (DGFiP).

Belfort : hélicoptère, chiens, motos de la gendarmerie pour retrouver trois fuyards

Belfort : hélicoptère, chiens, motos de la gendarmerie pour retrouver trois fuyards

Mercredi 14 août 2019 dernier, aux alentours de Belfort, la gendarmerie s'est fortement mobilisée pour retrouver trois fuyards. Hélicoptère, brigade canine, motos étaient de sortie. Après 2h de recherche, la gendarmerie a finalement interpellé... Un voleur de scooter qui n'avait rien à voir avec l'affaire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.18
ciel dégagé
le 22/08 à 9h00
Vent
3.57 m/s
Pression
1024.02 hPa
Humidité
61 %

Sondage